• Trois fois dès l'aube de Alessandro Baricco

    4ème de couverture : 

    Deux personnages se rencontrent à trois reprises. Un homme commence à parler avec une femme dans le hall de son hôtel et, quand celle-ci a un malaise, il l'héberge dans sa chambre. Leur conversation se poursuit, l'homme s'ouvre à elle mais mal lui en prend. Un portier d'hôtel aide une jeune cliente à s'enfuir afin d'échapper à son compagnon, un individu violent et dangereux. Plus âgé qu'elle, il lui révèle qu'il a passé treize ans en prison à la suite d'un meurtre. Malcolm, le personnage de la première rencontre, est encore enfant quand ses parents meurent dans l'incendie de leur maison. Pour le soustraire aux suites de ce drame et l'emmener dans un endroit sûr, une inspectrice de police le conduit chez un de ses amis. Trois histoires nocturnes qui se concluent à l'aube et qui marquent, chacune à sa façon, un nouveau départ. Trois facettes qu'Alessandro Baricco rassemble en un récit hypnotique et puissant, non dépourvu d'élégance et même de sensualité.

    Mon avis : 

    Trois nouvelles que l'on peut croire indépendantes, 3 histoires où l'humain prend le dessus sur les aléas de la vie, les erreurs ou les accidents.

    La belle écriture de Alessandro Baricco nous entraine dans ces  moments de vie où tout bascule dans le petit matin, vers un autre jour.

    Trois fois dès l'aube de Alessandro Baricco

    traduit de l'italien

    Trois fois dès l'aube de Alessandro Baricco

     


    4 commentaires
  •  

    Présentation : 

    Treize nouveaux contes érotiques, avec toujours plus d'amour, de joie et de sexe, à deux, trois ou beaucoup plus.

    Mon avis : 

    13 situations plutôt vraisemblables où le plaisir est à l'honneur. Les personnages sont un peu comme vous et moi avec des désirs parfois un peu éteints que le partenaire doit rallumer avec son esprit inventif. Des rencontres, des vengeances, des pulsions nous sont racontées sans détour avec justes ce qu'il faut de détails pour nous titiller, un peu d'humour mais pas de vulgarité.

    La dernière nouvelle regroupe tous les personnages rencontrés précédemment pour une soirée exceptionnelle au "LuxXor" , conclusion originale de ce recueil.

    J'ai encore treize envie de Anne Galore

    Dans la catégorie PRONOM PERSONNEL

    J'ai encore treize envie de Anne Galore


    3 commentaires
  • D'aussi vastes déserts de Alain Amery

     

    Présentation de l'éditeur : 

    Derrière ce titre sibyllin, sept nouvelles qui ont en commun d’être écrites à la première personne et de mettre en avant un narrateur qui est plus que jamais ici « celui qui sait » et qui guide le lecteur dans la recherche de la vérité sur les personnages, sur leur passé, sur leurs actes… Aucune opposition manichéenne entre ceux qui savent et ceux qui ignorent, souvent décrits comme une sorte de chœur antique, mais une patiente interrogation sur les différentes versions qui courent, les différentes hypothèses qui permettraient d’expliquer telle ou telle attitude…

    Mon avis : 

    7 nouvelles qui nous interrogent, interpellent, nous ouvrent des pistes sans vraiment nous donner de réponses. Une écriture agréable mais des histoires torturées qui n'ont pas su allumer la petite flamme, attiser ma curiosité ou m'offrir un peu d'émotions.

    Je referme ce livre l'esprit aussi vide que les déserts qu'il annonce.

     

    dans la catégorie Taille

    D'aussi vastes déserts de Alain Amery


    5 commentaires
  • Le paradis des chats de Emile Zola

     

    Présentation de l'éditeur : 

    Le paradis des chats met en scène un matou bien nourri et soigné qui, lassé de sa vie domestique, rêve d'aller rejoindre les chats de gouttière qu'il aperçoit par la fenêtre. Mais la liberté se paie cher, il l'apprendra à ses dépens.

    Le grand Michu, la seconde nouvelle, entraîne le lecteur dans le monde viril d'un collège de campagne ou la révolte gronde au réfectoire...

    Quant au dernier texte, Mon voisin Jacques, il trace le portrait émouvant d'un homme qui n'ose avouer son métier de croque-mort et souffre du dégoût et de la crainte qu'il soulève sur son passage.

    Mon avis : 

    3 nouvelles qui restent très modernes :

    La première dans la peau d'un chat qui découvre le liberté sur les toits. On se prend pour cet animal voluptueux qui parcourt son nouveau territoire.

    La seconde nous rappelle l'ambiance de "la guerre des boutons" une petite page de vie d'internat

    La dernière est plus triste quoiqu'une belle amitié est né avec son message de tolérance et d'acceptation.

    3 petits textes faciles à lire pour aborder l'oeuvre de Zola, portés par de superbes illustrations de Anne Brouillard.

    dans la catégorie Animal

     Le paradis des chats de Emile Zola

     

    Coche 1 case

    Un livre de plus de 100 ans

    Le paradis des chats de Emile Zola

     

    et pour lire sous la contrainte 

    Le paradis des chats de Emile Zola


    4 commentaires
  • Concerto à la mémoire d'un ange E. E. Schmitt

    4ème de couverture : 

    Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin et un escroc international qui vend des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle une image de sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ? Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ? Concerto à la mémoire d'un ange est suivi du Journal tenu par Eric-Emmanuel Schmitt durant l'écriture.

    Un recueil de nouvelles déroutantes et touchantes où les destins basculent pour le meilleur ou pour le pire. Humour, souvent noir, accompagné d’une naïveté apparente, le tout au service d’une réflexion originale. Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire.

     

    Mon avis : 

     

    4 nouvelles 4 histoires autour de l'amour, encore et toujours.

    Ma préférée : "le retour" sur l'amour paternel, émouvant

    "L'empoisonneuse" et "concerto pour la mémoire d'un ange" un peu convenu

    et "un amour à l'Elysée" qui m'a étrangement rappelé "un crime parfait" trop récemment lu dans la "rêveuse d'Ostende"

     

    L'avis de Gambadou

     

    Dans la catégorie Musique

    Concerto à la mémoire d'un ange E. E. Schmitt

     

    Coche la case (6/50)

    Recueil de nouvelles

    Concerto à la mémoire d'un ange E. E. Schmitt

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique