• Crénon, Baudelaire ! de Jean Teulé

    4ème de couverture : 

    Après Rimbaud, Verlaine et Villon, Jean Teulé se devait de se pencher sur la vie et l'oeuvre de Charles Baudelaire. L'oeuvre éblouit, le personnage fascine. Cet homme au caractère épouvantable, qui ne respectait rien, qui méprisait les usages et les êtres humains en général, n'a eu d'autre ambition que de saisir cette beauté qui lui ravageait la tête et de la transmettre grâce à la poésie. Il a réuni à travers cent poèmes l'ignoble et le sublime et les a jetés à la face de l'humanité. Cent fleurs du mal qui ont changé à jamais le destin de la poésie française.

    Jean Teulé s'est nourri de cette matière pour atteindre ce lieu mystérieux où, telle la lave des volcans, surgit la création.

     

    Mon avis : 

    Une biographie de Charles Baudelaire racontée avec toute la verve de Jean Teulé et lue avec panache par Dominique Pinon. 

    Alors que je connais l'oeuvre de Baudelaire j'avoue ne jamais m'être vraiment intéressée au personnage et quel personnage ! Sans faire d'humour on pourrait dire tout un poème. 

    Un homme qui n'a jamais su se plier aux usages, n'en a toujours fait qu'à sa tête, imbu de sa personne et de son talent, il en fera voir à son entourage et à sa mère en particulier jusqu'à la fin de ses jours. 

    J'aime le ton de Jean Teulé, il n'a pas dérogé à ses règles d'écriture avec un roman dynamique et imaginé sans langue de bois. J'ai aimé retrouvé quelques poèmes de Baudelaire intercalé de temps en temps au chapitre, ce qui m'a donné envie de relire "les fleurs du mal"

    La lecture de Dominique Pinon soutient ce dynamisme et on ne s'ennuie pas une seconde au cours de cette lecture de plus de 8h.

    Crénom, Baudelaire ! de Jean Teulé

    Dans la catégorie PONCTUATION (1)

    Crénom, Baudelaire ! de Jean Teulé

    Crénom, Baudelaire ! de Jean Teulé

    8h35 ( 25h06 - 25h06)

     


    3 commentaires
  • Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

    4ème de couverture : 

    Une fois encore, Mary Higgins Clark nous surprend dans ce polar où suspense et émotions sont parfaitement dosés. 

    Delaney Wright est au sommet de sa carrière : couvrir le procès le plus sensationnel du moment vaut à cette jeune journaliste d'être promue au JT de 18 heures ! Le cas de Betsy Grant, accusée d'avoir tué son mari, un riche médecin, fascine le public. D'autant que si nombre d'indices accusent la veuve, celle-ci est prête à tout pour prouver son innocence. Y compris à refuser la négociation de peine que lui propose son avocat. Delaney, convaincue que Betsy n'est pas coupable, veut l'aider à tout prix. Mais, au moment où le procès commence, ses amis Alvirah et Willy Meehan lui révèlent un secret qui la bouleverse : l’identité de sa mère biologique qu'elle ignorait jusqu'alors. 

    Deux femmes en quête de vérité, au destin dangereusement lié, pour un suspense inégalable, signé Mary Higgins Clark.

    Mon avis : 

    Delaney, journaliste, reconnue, est née sous X. Particulièrement émue lors d'un article sur les retrouvailles d'un enfant abandonné avec sa mère elle décide de faire des recherches sur sa mère biologique. En parallèle un procès défraie la chronique, Betsy est accusée d'avoir tué son mari, grand médecin atteint par la maladie d'Alzheimer. 

    L'histoire est plutôt bien menée. Une fois les 2 histoires posées, elles s'équilibrent mais le nombre de personnages demande une grande attention dans l'écoute la succession des témoignages lors du procès s'étire en longueur. 

    Ce roman est malgré tout sans grande surprise, on devine assez rapidement ce qu'il en est et comment celà va finir. Peu de rebondissements et des personnages assez lisses. Un roman qui ne me restera sans doute pas très longtemps en mémoire mais dont l'écoute a été agréable. 

    Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

     

    Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

    Le temps des regrets de Mary Higgins Clark n°17 dec 21

    Dans la catégorie METEO (10) 

    Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

    Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

    7h48 (16h31 - 16h31)


    2 commentaires
  • Après ... : quand l'au-delà vous fait signe de Stéphane Allix

    4ème de couverture : 

    Plus d’un quart des personnes en deuil font l’expérience de formes diverses de communication spontanées après la mort d’un proche. Signes, messages, apparitions... il ne s’agit pas d’anecdotes rares ou suspectes, mais d’une réalité quotidienne et indiscutable vécue par plus de deux cent mille personnes par an, rien qu’en France. Il n’est pas possible de réduire une telle quantité de témoignages à de simples hallucinations.

    Après Le Test, ces récits constituent une nouvelle preuve que la vie se poursuit après la mort. Les écouter permet de comprendre quelle forme prendra cette existence. Où se trouvent nos proches défunts ? Que font-ils ? Qu’advient-il au moment de la mort ? Peut-on s’y préparer ? Il est désormais possible de répondre à ces interrogations pressantes. À travers ces incroyables témoignages, je vous propose de découvrir ce qu’il advient après…

    On demande des preuves, elles sont devant nos yeux.

    Mon avis : 

    En rassemblant des témoignages de personnes ayant reçu des signes, des rêves de personnes décédées tout en apportant sa propre expérience et en éclairant par les avis de médiums, Stéphane Allix nous ouvre le champ de la vie après la mort. A aucun moment il n'essaie de nous convaincre, il partage seulement des nombreux témoignages de personnes cartésiennes ou rêveuses, croyantes ou athées. Aussi troublantes puissent elles être, ces histoires interpellent, réconfortent ou émeuvent. 

    L'écriture est tout en simplicité, il n'essaie pas de prouver quoique ce soit mais il raconte ce que d'autres sont venus lui partager. 

    J'ai vraiment passé un bon moment à écouter ces morceaux de vie, même si le ton que prend parfois Benoit Allemane pour porter les témoignages est un peu larmoyant voir mièvre C'est une écoute que j'ai trouvé rassurante

    Après ... : quand l'au-delà vous fait signe de Stéphane Allix

    Dans la Catégorie LIEU (1)

    Après ... : quand l'au-delà vous fait signe de Stéphane Allix

    Après ... : quand l'au-delà vous fait signe de Stéphane Allix

    8h43 (8h43 - 8h43)


    1 commentaire
  • L'axe du loup de Sylvain Tesson

    Présentation : 

    "Il y a cinquante ans, quelques hommes innocents, condamnés à une vie de détention, ont refusé le destin d'esclaves que leur promettait Staline et se sont évadés. Ils préféraient les dangers de la traque à l'indignité du servage. Pour recouvrer la liberté, ils n'avaient d'autre choix que de faire route vers le sud. Sans vivres, sans carte, sans assistance, ils devaient franchir à pied les taïgas, les steppes mongoles, le désert de Gobi, le Tibet, l'Himalaya, les jungles du Bengale. 6000 kilomètres d'étendues hostiles. (...)

    Je suis donc parti retracer leur itinéraire pas à pas. Huit mois, de la Sibérie au golfe du Bengale. C'est cet itinéraire qui relie le septentrion aux zones subtropicales que j'ai nommé l'axe du loup car, en ces parages, seuls se pressent les pillards, les évadés, les pauvres hères en rupture de banc. Par définition les chemins de la liberté sont des chemins de traverse, des sentiers jamais battus, des routes de rupture... (...) J'ai connu tout ce qu'on va chercher de plein gré en se lançant dans pareilles aventures : le froid, la faim, la solitude extrême. Chaque kilomètre m'a coûté, mais la splendeur de la haute Asie a récompensé mes efforts.

    C'est la double histoire des évadés et de ma propre aventure vécue en leur hommage que j'ai écrite dans L'Axe du Loup. Et parce que selon les mots d'une ancienne déportée, "en Russie, à présent, on a le droit de se souvenir, mais pas encore le devoir de mémoire..."

    Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie au golfe du Bengale qu'effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la forêt humide jusqu'à la montagne de Darjeeling. Sur six mille kilomètres, il a connu le froid, la faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute Asie l'a récompensé, comme les mots d'une ancienne déportée : "On a le droit de se souvenir."

     

    Mon avis : 

     

    C'est toujours avec grand plaisir que je lis - écoute les récits de Sylvain Tesson, encore une fois un moment d'évasion, de voyage sans bouger de chez moi. Portée par les mots je découvre des paysages aussi magnifiques que variés et aussi un part d'histoire que je ne connaissais pas. Je compatis à ses douleurs, ses errances, sa solitude, me ravie de ses rencontres et de ses partages. 

     

    L'écriture est fluide agréable. Damien Witecka donne le rythme. 

    Merci Monsieur Tesson pour ce voyage

     

    L'axe du loup de Sylvain Tesson

    Dans la catégorie ANIMAL (9)

    L'axe du loup de Sylvain Tesson

    L'axe du loup de Sylvain Tesson

    7h05 (49h14 - 15 h 45)

     


    2 commentaires
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers de

    Présentation : 

    Le pensionnat de Miss Peregrine accueille des enfants pas comme les autres. Dehors, c'est la guerre, et les "monstres" pourraient leur vouloir du mal... Un univers gothique et une histoire dont on ne peut plus se détacher dès les premières minutes d'écoute. 

    Jacob Portman, 16 ans, a grandi avec les récits fabuleux de son grand-père, juif polonais, envoyé sur une île du pays de Galles pour échapper à la menace nazie. Recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers", il a côtoyé des enfants doués de capacités surnaturelles. Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une horrible créature. En partant sur l'île en quête de vérité, il découvre l'ancien pensionnat en ruines et n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont existé. Et s'ils étaient toujours en vie ? 
    Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante, portée à l'écran dans un film événement.

    Mon avis : 

    Après la mort de son grand père, Jacob perd tous ces repères et a bien du mal à faire comprendre aux adultes tout ce que son grand père lui a raconté. Voyant qu'il ne va pas bien et n'arrive pas à remonter la pente son près décidé de l'accompagner sur l'ile où son père a grandi. L'occasion pour Jacob de faire connaissance avec cet univers bien particulier, ce monde parallèle dont son grand père lui a tellement parlé.

     Après une première partie où l'on découvre les histoires que son grand père raconte à Jacob, nous voilà transportés dans un monde parallèle aussi étrange que passionnant. Même si ce n'est en général pas mon univers je me suis laissée prendre par ces aventures, ces personnages aussi extravagants qu'intrigants. Cet univers est à la fois réaliste et tout à fait hors norme. Les allers retour d'un monde a l'autre ne font de manière fluide et la version audio s'écoute facilement malgré le grand nombre de personnages. 

    Une agréable découverte qui me donne attise ma curiosité pour la suite et pourquoi regarder le film. 

    Miss Peregrine et les enfants particuliers de

    Dans la catégorie Etre humain (11)

    Miss Peregrine et les enfants particuliers de  Ransom Riggs

    Miss Peregrine et les enfants particuliers de  Ransom Riggs

    8h40 ( 42h09 -8h40)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique