• Prendre soin de l'enfant intérieur de Tinh Nhat Tahn

    Présentation :

    Vous avez l'impression de ne pas avoir suffisamment confiance en vous ? De manquer parfois de recul face aux épreuves du quotidien ? Et si certaines de vos blessures d'enfant vous empêchaient de vous construire sereinement ?

    Thich Nhat Hanh nous aide grâce à des exercices de respiration, de concentration et de méditation à apaiser la colère, la peur, la tristesse qui hantent encore nos vies d'adulte, et à les transformer en une force de réconciliation et de compassion.

     

    Mon avis : 

     

    Voilà bien longtemps que ce livre est dans ma PAL audio, j'ai senti que j'étais prête cet été à l'écoute et aussi parce que j'avais le temps de me poser et d'intégrer.

     

    Après une première partie sur l'enseignement théorique, l'auteur partage avec nous des récits de guérison puis des exercices pratiques. Avec amour et bienveillance, il, nous fait porter un autre regard sur notre propre souffrance mais aussi celle des autres, nous fait comprendre que nous sommes tous liés. 

     

    Il nous ouvre la voie avec des exercices simples de respirations, de marche et pleine conscience, assez faciles à mettre en oeuvre au quotidien mais aussi quelques exercices un peu plus poussés qui demandera des moments spécifiques pour celui qui souhaite aller plus loin dans la pratique. 

     

    Autant j'ai été éblouie par la profondeur des propos autant j'ai été gênée par la voix du narrateur Christian Bobet et surtout par son rythme de lecture trop lent et saccadé à mon gout, si bien que j'ai acheté la version papier pour en faire mon livre de chevet du moment.

     

    Prendre soin de l'enfant intérieur de Thich Nhat Hanh

    Prendre soin de l'enfant intérieur de Thich Nhat Hanh

    Prendre soin de l'enfant intérieur de Thich Nhat Hanh

     


    2 commentaires
  • L'archipel du chien de Philippe Claudel

    4ème de couverture :

    Sur une île de l’Archipel du Chien vit une petite communauté qui se pense à l’abri des soubresauts du monde. Lorsque la mer un matin rejette sur la plage trois cadavres de jeunes hommes noirs, c’est toute la tranquillité d’un quotidien réglé qui vole en éclats. Que faire de ces corps ? Les inhumer ? Les faire disparaître ? Doit-on garder le secret ou avertir les autorités ? Entre épopée, tragédie antique et thriller efficace, ce roman pose la question de notre responsabilité morale face aux grands drames d’aujourd’hui, et de notre soif de vérité qui se confronte à notre désir de préserver notre bonheur.

    Sous la plume ironique de l’auteur, au fil d’un conte moderne satirique, tandis que la lâcheté des hommes remonte à la surface, les modulations graves de la voix de Féodor Atkine se mêlent avec fracas à l’échos des vagues : voilà la trame de ce tableau contemporain percutant.

    Mon avis

    Alors que 3 corps sont découverts échoués sur la plage, Le Maire, le Docteur, L'instituteur et le Curé décident de faire disparaitre les corps comme si ce n'était jamais arrivé. La vie suit son corps jusqu'à l'arrivée du Commissaire qui va les mettre les uns et les autres face à la noirceur de leur âme. 

    Comme souvent chez Claudel c'est sombre, les personnages sont au delà du réel sans être caricaturaux, créatifs et prêts à tout pour ne perdre la face. Le commissaire est bien mystérieux et il nous dévoile les perversions au compte goutte. 

    Magistral. 

    L'archipel du chien de Philippe Claudel

    L'archipel du chien de Philippe Claudel  n°7 aout 2020

    Dans la catégorie ANIMAL (11)

    L'archipel du chien de Philippe Claudel


    2 commentaires
  • Le charme discret de l'intestin de

    Présentation

    Surpoids, dépression, diabète, maladies de peau… et si tout se jouait dans l'intestin ?

    Au fil des pages de son brillant ouvrage, Giulia Enders, jeune doctorante en médecine, plaide avec humour pour cet organe qu’on a tendance à négliger, voire à maltraiter. Après une visite guidée au sein de notre système digestif, elle présente, toujours de façon claire et captivante, les résultats des toutes dernières recherches sur le rôle du « deuxième cerveau » pour notre bien-être. C’est avec des arguments scientifiques qu’elle nous invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments ainsi qu’à appliquer quelques règles très concrètes en faveur d’une digestion réussie. Succès surprise, Le Charme discret de l’intestin s’est vendu à près de deux millions d’exemplaires en Allemagne et plus de 500 000 exemplaires en France. Il est publié dans une trentaine de pays.
    Jessica Monceau se glisse parfaitement dans la peau de cette jeune médecin allemande, portant avec justesse le ton humoristique d’un texte dont le contenu n’en est pas moins très sérieux et précieux.
     

    Mon avis

    Dans ma PAL depuis sa sortie, j'avoue que je repoussais son écoute malgré tous les avis lus ou entendus et ce fut une belle surprise. 
    Dans un style clair, gai et imaginé, nous invite à découvrir notre deuxième cerveau, après quelques rappels anatomiques elle nous parle de son fonctionnement avec précision mais sans être barbante, donne des conseils pour en prendre soin, le soutenir dans sa tache avec quelques règles simples et bien expliquées. 
    C'est dynamique, agréable, rempli d'anecdotes percutantes, une lecture que je conseille vivement pour changer son regard sur ce système qu'on néglige et pourquoi pas son alimentation. 
    Une belle performance d'écriture car le sujet n'est de prime abord pas passionnant, magnifiquement lu par Jessica Monceau. 

    Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders 

    d'une auteure Allemande

    Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders

    Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders

    Le charme discret de l'intestin de Giulia EndersN°7 juillet 2020

    dans la catégorie AMOUR (9)

    Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders

     


    6 commentaires
  • Désorientale de Négar Dja

    Présentation

    "Si nous étions en Iran, cette salle d'attente d'hôpital ressemblerait à un caravansérail", songe Kimiâ. "Un joyeux foutoir où s'enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade." 

    Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l'étourdissant diaporama de l'histoire des Sadr sur trois générations : les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l'adolescence, l'ivresse du rock, le sourire voyou d'une bassiste blonde... 

    Une fresque flamboyante sur la mémoire et l'identité; un grand roman sur l'Iran d'hier et la France d'aujourd'hui. De l'Iran des années 70 à la France d'aujourd'hui, voici une saga romanesque, un diaporama passionnant sur l'Iran, l'exil, l'homosexualité, l'identité et la transmission. Poétique, surprenant et impétueux. 

    Ce récit plein de vie conte, par la voix de son héroïne exilée en France, l'histoire des trois générations qui la précèdent. Un premier roman brillant, plein d'humour et d'insolence, qui parle d'identité, d'exil, de survivance grâce à la mémoire. Un regard tendre et acéré porté sur nos sociétés désorientées. À lire absolument.

    Mon avis : 

    C'est dans la salle d'attente d'un service de la pma et pendant tout ce temps qui lui est accordé que Kimia revint sur le parcours de sa vie de l'Iran à la France, cet exil imposé, comment elle a grandi avec sa culture racine et celle qu'elle devait se construire en France, comment elle s'est construite avec le regard des autres, comment elle a imposé ses choix et pourquoi créé ses mensonges. 

    Roman passionnant où l'on vit l'intégration de l'intérieur, où l'on sent le poids de la culture du pays d'origine, le poids de la famille, les attentes, mais aussi l'énergie pour s'intégrer et la résignation d'être toujours vu comme un étranger quoiqu'on fasse. 

    Un roman à écouter avec attention par les nombreux aller retour présent passé, magnifiquement porté par la lecture de Lila Tamazit.

    Désorientale de Négar Djavadi

    Désorientale de Négar Djavadi

     

    Désorientale de Négar Djavadi

    Désorientale de Négar Djavadi n°1 juin 2020

     

     

     


    2 commentaires
  • Nuits noires étoiles mortes de Stephen King

    Présentation

    Quatre nouvelles puissantes et dérangeantes, quatre personnages confrontés à des situations extrêmes qui vont les faire basculer du côté obscur, plus une nouvelle inédite vraiment inquiétante... 

    • 1922 : un fermier du Nebraska confesse qu'il a assassiné son épouse, avec l'aide de son fils de 14 ans, 
    • Grand chauffeur : une femme écrivain, violée et laissée pour morte au bord d'une route, décide de se venger elle-même, 
    • Extension claire : un cancéreux en phase terminale passe un pacte avec un vendeur diabolique, afin d'obtenir un supplément de vie, 
    • Bon ménage : une femme découvre qu'elle vit depuis vingt ans avec un serial killer. 

    Mon avis

    C'est la première fois que je lis (écoute) des nouvelles de Stéphen King et j'avais que ce format me va bien. 

    Ma préférence va vers "bon ménage" cette nouvelle où une femme découvre presque par hasard que son mari est un serial killer. Je l'ai trouvé très juste sur la vie de couples, ce que l'on sait vraiment de l'autre. 

    1922 est une histoire dans la trappe de ce que je connais de Stephen King (isère en particulier), une histoire qui fait froid dans le dos, et où l'on se rend bien compte qu'on est toujours poursuivi par les actes que l'on a commis, d'une manière ou d'une autre. 

    Grand chauffeur est plus classique et extension claire plus fantastique (elle m'a fait rire !!)

    Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King

    Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King

    Dans la catégorie COULEUR

    Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King

    Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique