• Remise de peine de Patrick Modiano

    Présentation

    Une maison d'un étage, à la façade de lierre, dans un village des environs de Paris
    où le narrateur, que l'on appelait plus facilement « Patoche » à l'époque, a grandi
    avec son petit frère car leur mère était partie jouer une pièce en tournée.
    Une maison où ne vivaient que des femmes, une époque où tant de questions se
    bousculaient : qu'est-ce qu'une tête brûlée ? et une « série noire » ? Eliot Salter,
    marquis de Caussade, reviendrait-il dans son château comme l'avait promis le
    père des enfants lors d'un déjeuner ?
    Tant d'étonnements aussi : « Pourquoi les policiers ne nous ont pas interrogés ? »
    se demande encore Patoche, qui ajoute : « Pourtant les enfants regardent. Ils
    écoutent aussi. »
    Sans doute ne reste-t-il rien de tout ça que l'étui à cigarettes d'Annie, le sourire
    de Jean D., la grosse voiture de Roger Vincent dans le souvenir du narrateur
    qui n'a pu oublier. Ni la maison, ni ces femmes, ni leurs invités. Patoche regarde,
    écoute, il sait parfaitement que quelque chose de grave leur est arrivé.
     

    Mon avis

    Souvenirs d'une enfance, de sensations, de moments avec cette interrogation qui plane  : que s'est il passé ? On n'en saura rien mais l'écriture est belle, une certaine ambiance flotte dans ce roman, on se laisse porter par les mots de Modiano et la voix d'Ivan Morane. On a envie que ça dure, retrouver les rues de cet ancien Paris. On se revoit enfant observateur naïf témoin de ce que l'on ne comprend pas. 

    Nostalgie des vieux films en noir et blanc, des belles bagnoles, d'un phrasé à la Ventura, il ne se passe pas grand chose mais l'émotion est là à fleur de mots. 

    Remise de peine de Patrick Modiano

    Remise de peine de Patrick Modiano  n°1 Juillet

    Remise de peine de Patrick Modiano

     

    1 commentaire
  • Petits secrets grands mensonges de Liane Moriarty

    4ème de couverture

    Meurtre ou tragique accident ? À la fête de l'école, quelqu'un a trouvé la mort. Mais qui est vraiment responsable du drame ? Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous ces redoutables petits mensonges que l'on se raconte à soi-même pour continuer de vivre... 

    Après l'immense succès du Secret du mari, Liane Moriarty nous plonge une fois encore dans l'univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades d'inavouables secrets. Avec elle, le sourire n’est jamais loin des larmes. 
    En mars 2017, HBO a diffusé la série adaptée du roman, qui réunit, dans les rôles principaux, Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Nicole Kidman dont vous reconnaitrez la voix française en écoutant ce livre audio.

    Mon avis : 

     J'avoue avoir été surprise au début par l'ambiance générale très "Desesperate Housewife" et la voix de Danièlel Douet qui porte bien le texte mais que je ne trouve pas très agréable. 

    Ceci étant dit je me suis laissée prendre par cette histoire et par la construction originale de ce roman un peu à rebours par rapport au meurtre ou accident annoncé quasiment dès le début. Il n'y a pas vraiment de tension mais plutot des suppositions sur le qui, le pourquoi et le comment.

    Sous ces airs de chick lit, ce texte aborde des sujets aussi profonds que le harcèlement à l'école, la violence faite aux femmes, l'homophobie ... et c'est donc avec grand plaisir que je reprenais mon écoute chaque matin. 

    Les personnages sont bien construits, certains peut être un peu caricaturaux mais l'ensoembe est vraiment très agréable. Je vais m'empresser de voir ce que donne la série.

    Petits secrets grands mensonges de Liane Moriarty

    Petits secrets grands mensonges de Liane Moriarty

    dans la catégorie ADJECTIF

    Petits secrets grands mensonges de Liane Moriarty

     


    2 commentaires
  • Le murmure de l'ogre de Valentin Musso

    4ème de couverture :

    Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées. Puis ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre. Épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales, Louis Forestier mène l'enquête. Des ruelles miséreuses du Vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, toutes les pistes sont explorées pour traquer celui que les journaux ont surnommé l'"Ogre".

    Mon avis : 

    Quelle agréable surprise avec cet audiolivre ! (j'voue que j'avais un a priori sur le nom de l'autre ... va savoir pourquoi!!)

    Bon cela dit j'ai aimé l'ambiance post guerre, les méthodes d'investigations bien différentes de ce qu'on peut trouver dans les enquêtes contemporaines, le juste dosage historique mais déjà les jeux d'influence. 

    L'histoire est bien menée, pleine de rebondissements, vivante avec juste ce qu'il faut de morbide pour me plaire. 

    L'écriture est précise, riche et fluide, les expressions et le ton de l'époque bien rendus. Julien Allouf porte bien ce texte et est agréable à écouter. 

    Le murmure de l'ogre de Valentin Musso

    Le murmure de l'ogre de Valentin Musso

    Le murmure de l'ogre de Valentin Musso

    Dans la catégorie GROS MOT

    Le murmure de l'ogre de Valentin Musso

    Le murmure de l'ogre de Valentin Musso  n° 4 de Juin


    2 commentaires
  • La mélancolie du Kangourou de Laure

    Présentation

    Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement. Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrépressible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson. Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?

    La mélancolie du kangourou by Laure Manel Éditeur original : Michel Lafon © 2018

    Production par La Machinamot

    Lu par Ludmilla Ruoso

     

    Mon avis : 

    Un petit roman  sympathique même si on se doute un peu de ce qui va se passer. L'auteure retranscrit bien les émotions vécues par Antoine qui a du mal à reprendre sa vie en main suite au décès de sa femme. Rose est un peu un ange gardien qui s'occupe merveilleusement bien de sa fille et lui redonne le sourire. On navigue entre ces 2 personnages : l'un avec sa dépression et l'autre avec ses interrogations de jeunesse, histoires d'amour et études. 

    Les personnages secondaires sont aussi bien vus, la mère qui fait de son mieux pour soutenir son fils, parfois maladroitement, les beaux parents un peu perdus, les voisins encourageants, et la grand mère attachante...

    Un roman un peu cousu de fil blanc mais une écoute agréable, la voix de Ludmilla Ruoso donne bien le ton et fait vivre cette histoire. 

    La mélancolie du Kangourou de Laure Manel

    dans la catégorie ANIMAL

    La mélancolie du Kangourou de Laure Manel

     

     


    1 commentaire
  • L'herbe des nuits de Patrick Modiano

    4ème de couverture

    Mêlé de près à une affaire criminelle dans l'atmosphère trouble du Paris de la guerre d'Algérie, Jean rouvre une enquête classée sans suite et tente de mettre au clair les circonstances qui l'ont conduit à fréquenter la bande de l'Unic Hôtel et une certaine Dannie dont il était amoureux. En recoupant ses souvenirs avec les pièces d'un dossier de la brigade des mœurs, Jean, vraisemblablement le dernier témoin de cette affaire, explore au fil de ses déambulations nocturnes cet espace entrouvert où la mémoire rejoint l'oubli.

    La rencontre entre Denis Podalydès et le texte de Patrick Modiano s'écoute comme une évidence. Fluide, hypnotique, sensible, la voix du comédien nous happe dans les volutes du souvenir, le clair-obscur des confidences, la ligne de fuite du temps.

    Mon avis

    Etrange roman magnifiquement porté par Denis Podalydès. 
    Une ambiance particulière avec ce livre, qui revient sur les souvenirs de Jean qui raconte Dannies, une jeune femme énigmatique. C'est un peu décousu, sans réelle histoire plutôt une succession de faits, d'ambiances, d'anecdotes et de rencontres.  On ne sait pas où l'on va, mais on se laisse mener porté par les mots, les souvenirs, les rues de Paris, toute cette époque du début des années soixante. 
    Un livre que l'on referme avec pas mal de questions, sur qui était Dannies, quel rôle a t elle joué dans cette enquête qui reste elle aussi assez trouble, qu'est elle devenue ... et pourquoi ce titre. Sans pour autant rester sur ma faim,  j'ai aimé les mots, la voix de Denis Podalydès, j'ai aimé ce voyage proposé par Modiano et peu importe si je n'en ai pas tout saisi, il m'en restera des sensations. 

    L'herbe des nuits de Patrick Modiano

    dans la catégorie VEGETAL

    L'herbe des nuits de Patrick Modiano

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique