• C'est arrivé la nuit de Marc Levy

    4ème de couverture : 

    Ils sont hors-la-loi 

    Mais ils œuvrent pour le bien 

    Ils sont amis et partagent leurs secrets, affrontent les mêmes dangers, 
    Et pourtant ils ne se sont jamais rencontrés... 

    C'est arrivé la nuit, une course folle et terrifiante dans les rues d'Oslo, Madrid, Paris, Tel-Aviv, Istanbul et Londres. 
    Et un pari dangereux : s'attaquer à la vilenie du monde.

    Mon avis : 

    Ils sont 9, 9 hackers qui dans l'ombre essaient d'oeuvre pour un monde meilleur en faisant émerger les manipulations politiques, le pouvoir de big pharma, ...

    9 personnages qui ne ne sont jamais vu physiquement (ou presque) qui se donnent des coups de mains pour révéler au monde les injustices et les inégalités maintenues par les plus grands. 

    C'est un peu long à se mettre en place, il faut suivre ces 9 personnages chacun dans leur quête, se familiariser avec le jargon informatique ... mais c'est une lecture à laquelle je me suis laisser prendre au fil des pages pour finir par me rendre compte un peu frustrée en plein suspens qu'il y aurait une suite ... et même 2 autres volumes à suivre ! 

    C'est arrivé la nuit de Marc Levy

    C'est arrivé la nuit de Marc Levy

    C'est arrivé la nuit de Marc Levy  n°29 juin 

    Dans la catégorie VERBE (7)

    C'est arrivé la nuit de Marc Levy

    C'est arrivé la nuit de Marc Levy

    416 p (16511 - 416)


    1 commentaire
  • Le dernier chant de Sonja Delzongle

    4ème de couverture : 

    "C'est le bruit qui tue. Le dernier chant. Il apporte la mort." Telle est la prédiction de la vieille chamane devant l'immense cimetière qu'est devenu le fleuve Saint-Laurent en ce matin d'août 2021. À perte de vue, des marsouins, des bélugas, quelques orques flottent le ventre en l'air. Une hécatombe sans précédent.

    Deux mois après, au Congo, des gorilles succombent aussi à un mal inexpliqué. Et, chose stupéfiante, les survivants, prostrés, semblent pleurer... Shan, chercheuse en virologie, observe ces phénomènes qui se multiplient dans le monde. La voilà décidée à mener l'enquête. Mais déjà des yeux la surveillent... À l'approche de la vérité, Shan mettra en jeu non seulement ses convictions, mais aussi sa propre vie.

    Mon avis : 

    Shan virologue non épargnée par la vie, s'épanouie dans son travail de chercheuse. Particulièrement touchée par les morts aussi tragiques qu'inexplicables, de mammifères marins au Canada, grands singes au Congo et depuis peu quelques animaux domestiques en France, elle va profité de ses vacances pour mener l'enquête directement sur place. Parallèlement quelques personnes victime par un son perdent la tête et assassiné violemment leur famille. 

    Ce roman à la fois sur la nature et l'impact que les recherches scientifiques peuvent avoir sur elle, est riche de rebondissements. J'ai beaucoup aimé la première partie où l'on suit Shan à la rencontre de ces personnes engagées pour la préservation et/ou surveillance d'espèces en danger : de belles émotions, de belles expériences, de belles rencontres. J'ai moins aimé la seconde partie qui est plus technique et scientifique et que j'ai aussi trouvé moins crédible et où les codes refont leur apparition. 

    Une lecture en demi teinte contrairement aux avis lus ici et là. 

    Le dernier chant de Sonja Delzongle

    Le dernier chant de Sonja Delzongle

    dans la catégorie ART (7)

    Le dernier chant de Sonja Delzongle

    Le dernier chant de Sonja Delzongle

    544 p (15887-2784)


    6 commentaires
  • L'ombre du Renard de Nicolas Feuz

    4ème de couverture :

    Le 16 septembre 1943, sur les hauteurs de Bastia, un convoi SS quitte un couvent avec une mystérieuse cargaison. Chargées sur une barge à destination de l’Italie, les caisses n’arriveront jamais. L’embarcation est la cible d’un avion américain et finit engloutie au large du cap Corse. La légende du Trésor de Rommel est née. Soixante-quinze ans plus tard, un lingot frappé de la croix gammée réapparaît en Suisse, à côté du cadavre d'un vieux bijoutier …

    Partie de Neuchâtel, l’intrigue acrobatique de ce roman à tiroirs bouscule le lecteur de la Suisse à la France, entre hier et aujourd’hui, sur fond d’occupation nazie et de domination mafieuse. Comme toujours, chez le procureur Feuz, le style est chirurgical, effroyablement efficace.

    Mon avis : 

    Alors qu'un lingot frappé d'une croix gammée est retrouvé aux cotés d'une victime, le procureur Norbert Jemsem et sa fidèle greffière Flavie Keller remontent le court de l'histoire pour démasquer l'assassin. Entre légendes, mafia, meurtres et infiltration, entre la France, la Suisse et la Corse, on voyage aussi dans le temps entre 1943 et aujourd'hui, on ne s'ennuie pas une seconde. 

    Les intrigues se mêlent et nous tiennent en haleine... tant et si bien qu'on se demande comment celà va finir et jusqu'où celà va nous mener dans l'horreur. Un revirement de situation m'a laissée sans voix (je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler) à tel point que mon intérêt pour cette histoire n'a plus du tout était le même et j'ai fini cette lecture sans plus aucun enthousiasme. Bien dommage celà avait tellement bien commencé ! 

    L'ombre du Renard de Nicolas Feuz

    D'un auteur Suisse 

    L'ombre du Renard de Nicolas Feuz

    L'ombre du Renard de Nicolas Feuz

    dans la catégorie ANIMAL (7)

    L'ombre du Renard de Nicolas Feuz

    L'ombre du Renard de Nicolas Feuz

    288 (14605 - 1502)

     


    2 commentaires
  • Reine Rouge de

    4ème de couverture : 

    Antonia Scott est spéciale. Très spéciale.

    Elle n'est ni flic ni criminologue. Elle n'a jamais porté d'arme ni d'insigne, et pourtant, elle a résolu des dizaines d'affaires criminelles.
    Avant de tout arrêter. Depuis un tragique accident, Antonia se terre dans un appartement vide et n'aspire qu'à une chose : qu'on lui fiche la paix.
    C'était compter sans l'inspecteur Jon Gutiérrez. Missionné pour lui faire reprendre du service, il parvient à la convaincre d'étudier un dernier dossier, celui d'un assassin sans scrupule qui s'en prend aux héritiers des plus grandes fortunes d'Espagne. Sa particularité ? L'homme ne semble motivé ni par l'appât du gain, ni par le plaisir de tuer.
    Un cas complexe auquel la police madrilène n'entend rien.
    En un mot, le terrain de jeu favori d'Antonia Scott.

    Mon avis : 

    Un jeune homme est retrouvé chez lui mort alors qu'il semble être statufié. Seule Antonia Scott, avec ses capacités hors normes pourra démêler cette énigme, mais depuis l'accident de son mari elle s'est retirée dans son appartement et ne veut plus entendre parlé de rien. Jon Gutiérrez, pour qu'une faute professionnelle soit effacée, est missionné pour faire changer d'avis Antonia. 

    Voici un nouveau duo d'enquêteurs un peu particulier, Antonia pour ses capacités et Jon pour être un peu toujours à la limite. Nous allons les voir s'apprivoiser pour mener cette enquête quasi secrète dans les riches sphères espagnoles. 

    Une enquête un peu fouillie mais qui tient malgré tout en haleine. Elle manque aussi parfois de précision mais on se laisse prendre au jeu à imaginer ce roman passait à l'écran. 

    Reine Rouge de Juan Gomez-Jurado

    Roman espagnol

    Reine Rouge de Juan Gomez-Jurado

     

    Reine Rouge de Juan Gomez-Jurado

    Dans la catégorie COULEUR (5)

    Reine Rouge de Juan Gomez-Jurado

    Reine Rouge de Juan Gomez-Jurado

    477 p (13037 - 4326)


    2 commentaires
  • Mamie Luger - Centenaire, Féministe... et serial Killeuse de Benoit Philippon Mamie Luger - Centenaire, Féministe... et serial Killeuse de Benoit Philippon

    Mon avis : 

    Pour protéger un petit couple en cavale, Berthe, 102 ans, se fait arrêter et finit en garde à vue pendant laquelle elle va bien prendre son temps pour raconter sa vie qui n'est pas banale, loin de là. Ventura, l'inspecteur qui l'interroge va aller de surprise en surprise, et nous avec. 

    Sur un ton enjoué, nous suivons la vie de Mamie Luger depuis sa tendre enfance avec sa grand mère qui l'a mise en garde sur bons nombres de déboires qu'elle risquait rencontrer dans sa vie, sans pour autant ne pas la laisser libre de vivre ses expériences. Féministe, libre avant l'heure, elle s'est imposée face aux hommes, a su se défendre quand c'était nécessaire bien au delà de ce que l'on pourrait imaginer. 

    Elle est émouvante et attachante cette mamie, bien maline aussi d'autant qu'à son âge elle n'a plus grand chose à perdre, et s'en donne à coeur joie, avec une répartie sans faille qui m'a bien fait rire. 

    Un vrai bon moment de lecture qui parcourt un siècle de vie.

    L'avis de MHF

    Mamie Luger - Centenaire, Féministe... et serial Killeuse de Benoit Philippon

     

    Mamie Luger - Centenaire, Féministe... et serial Killeuse de Benoit Philippon

    Dans la catégorie PONCTUATION (5)

    Mamie Luger - Centenaire, Féministe... et serial Killeuse de Benoit Philippon

    Mamie Luger - Centenaire, Féministe... et serial Killeuse de Benoit Philippon

    384 p (10077 - 1556)

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique