• Le silence de la ville blanche de

    4ème de couverture

    Quand le passé vient à nouveau hanter une ville... 

    Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d'une vingtaine d'années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas. 
    Détail encore plus terrifiant : l'autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L'ensemble laisse croire qu'il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l'auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle étant imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ? 
    Une certitude, l'inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir au cours de cette enquête un tout autre visage de la ville. 

    Mon avis

    20 ans après l'incarcération de Tasio, accusé d'une série de meurtres et ayant prochainement sa toute première permission, de nouveaux cadavres sont retrouvés, présentant d'étranges similitudes. 

    C'est le début d'une enquête qui va aller de fausses pistes en rebondissements tou au long de la durée de la fête votive de Vitoria. 

    Des personnages énigmatiques aussi bien avec les jumeaux que les journalistes et même la sous commissaire nouvellement arrivée, au passé lourd pour les deux policiers, ... 

    Un tour historique dans la ville de Vitoria et voilà un roman riche culturellement, un cocktail complet pour un passionnant moment de lecture. 

    L'enquête est vraiment bien menée, même si j'ai eu un peu de mal au début à me plonger dans cette histoire j'ai fini par être happée par cette intrigue, où l'on croit sans arrêt avoir enfin trouvé le coupable pour finir par se retrouver démuni comme au début de l'enquête alors que les meurtres continuent à se perpétrer.

     

    Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi

    Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi

    Traduit de l'Espagnol

    Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi

    dans la catégorie COULEUR (9)

    Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi

    Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi

    Le silence de la ville blanche de Eva Garcia Saenz de Urturi


    2 commentaires
  • Trouver l'enfant de Rene Den

    4ème de couverture : 

    L’héroïne de ce roman est une détective privée de l’Oregon spécialisée dans la recherche d’enfants disparus, surnommée « La femme qui retrouvait les enfants ». Elle-même rescapée d’un kidnapping, elle a développé une intuition et un instinct de survie hors-norme. On la suit dans ses recherches à travers les patelins et les forêts mystérieuses du Pacific Northwest pour retrouver une fillette disparue depuis trois ans. 

    Mon avis

    Lors d'une ballade pour couper le sapin de Noël, Madison, 5 ans, se perd dans la forêt. Malgré de nombreuses recherches 3 ans après les parents espèrent toujours, ils font appel à Naomi, détective privée surnommée "la femme qui retrouvait les enfants".

    Nous voilà donc en Oregon, au coté de Naomi à reprendre l'enquête, dans un milieu sauvage et particulièrement froid. Elle revient sur les lieux de la disparition et réétudie les pistes une par une. 

    A priori le sujet a été maintes fois traité, en effet Naomi a elle même était kidnappée, retrouvée puis adoptée mais il lui manque un bout de son histoire qui lui revient par bride lors de rêves. Au fil de ses enquêtes elle cherche elle même à retrouver la mémoire. 

    On se laisse malgré tout prendre au jeu de cette lecture de par sa construction d'abord car l'auteure  mène plusieurs histoires en parallèle mais aussi par la grande délicatesse avec laquelle ce thème des plus difficiles est traité. 

    C'est à la fois noir et lumineux avec cette neige omniprésente, à la fois angoissant dans l'action et léger par les personnages qui sont doux et d'une grande ouverture d'esprit.

    Un très beau roman.

    Trouver l'enfant de Rene Denfeld

    Trouver l'enfant de Rene Denfeld

    Trouver l'enfant de Rene Denfeld n°7 AOUT 2020

    Trouver l'enfant de Rene Denfeld

     

     


    2 commentaires
  • Juste après la vague de Sandrine Collette

    4ème de couverture

    Une petite barque, seule sur l'océan en furie.

    Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots.
    Un combat inouï pour la survie d'une famille.

    Il y a six jours, un volcan s'est effondré dans l'océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs.
    Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n'y a plus qu'une étendue d'eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage.
    Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île. 
    Et l'eau recommence à monter. Les parents comprennent qu'il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l'aide. Mais sur leur barque, il n'y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

    Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l'amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille.

     

    Mon avis : 

     

    Après un raz de marée, une famille attend impatiemment la décrue qui n'arrive pas même au contraire l'eau continue à monter, il va donc falloir abandonner la maison et se réfugier sur les hautes terres. Oui mais la barque ne peut pas contenir toute la famille, il va falloir faire un choix. 

     

    C'est tout le périple des parents et des 5 enfants qui nous est raconté par Sandrine Collette en parallèle de la vie des 3 autres qui sont restés à la maison dans l'attente que le père revienne les chercher. 

     

    Comme souvent avec Sandrine Collette, c'est toute une ambiance où l'on bascule de l'espoir à l'angoisse. Toute cette petite famille est attachante et l'on se met facilement à leur place, qu'aubins nous fait dans cette situation. 

     

    On ressent tout l'amour et la bienveillance que les membres de cette famille on les uns pour les autres, mais aussi la douleur d'abandonner, l'incompréhension face à cet abandon, la culpabilité, la solidarité, la créativité, l'envie de vivre au delà de tout et la résilience. 

     

    Un roman dur mais magnifique, avec la plume équilibrée et imaginée de l'auteure. 

     

    Juste après la vague de Sandrine Collette

    Juste après la vague de Sandrine Collette


    3 commentaires
  • Terminal 4 De Hervé Jourdain

    4ème de couverture

    Aux abords de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n'a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu'ils ne savent pas encore, c'est que dans le coffre de l'une d'elles, un cadavre carbonisé les attend...

    Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d'une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s'apercevoir que l'aéroport est une zone qui cristallise de multiples tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s'opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l'aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité...

    Mon avis

    Un peu par hasard, Lola et Zoé sont amenées à enquêter suite à la découverte d'un cadavre découvert dans le coffre d'une voiture brulée. Elles vont aller de découvertes en découvertes sur les petits trafics et autres manigances qui font rage dans l'aéroport de Roissy. 

    J'ai retrouvé avec grand plaisir le duo d'enquêtrices découvert dans Femme sur Ecoute  et Tu tairas tous les secrets. Cette fois encore l'enquête n'est pas simple et vont les mener dans de multiples directions : les taxis clandestins, le trafic de pièces de monnaie, militants écologistes, manigances politiques, migrants, ...

    Nous n'avons pas le temps de souffler tellement il se passe de choses dans ce roman. L'affaire est compliquée et les fausses pistes amènent malgré tout les enquêteurs chaque fois sur de nouvelles découvertes apportant souvent plus de questions que de réponses. Il faut suivre ! C'est riches passionnant et bine dans l'actualité politico-socio-écologique. 

    Un roman dynamique où l'auteur n'oublie pas de nous informer sur la vie privée de nos 2 héroïnes histoire de nous donner une petite bulle d'oxygène. 

    Terminal 4 De Hervé Jourdain

    Terminal 4 De Hervé Jourdain

    Terminal 4 De Hervé Jourdain

     

     


    votre commentaire
  • La confidente de Renée Knight

    4ème de couverture

    Il n'y a qu'un pas entre la loyauté...et l'obsession.

    Regardez autour de vous. Qui détient le plus de pouvoir dans la pièce ? Est-ce celui qui parle le plus fort ou celui qui a le plus d'argent ?

    Ou peut-être est-ce quelqu'un comme Christine Butcher : une figure douce et invisible, un témoin silencieux lorsque les informations sont partagées et les secrets murmurés.

    Quelqu'un qui, tranquillement, parfois même sans le vouloir, accumule des connaissances sur ceux qu'elle est venue servir –; ceux qui ne vont pas faire attention à elle.

    Mais lorsque quelqu'un comme Christine Butcher est poussé à bout, elle pourrait bien devenir la personne la plus dangereuse et la plus puissante de la pièce...

    Mon avis : 

    Christine Butcher vient d'être embauchée comme secrétaire de Mina Appleton, en 18 ans à son service elle connaît parfaitement bien sa patronne, la soutient, lui fait une confiance aveugle jusqu'au procès où elle est accusée de pratiques frauduleuses. 

    Un roman qui est assez long à se mettre en place, on suit l'évolution de la relation entre Christine et sa patronne. Il faut attendre quasiment la moitié du roman pour qu'il commence à se passer quelque chose d'un peu moins lisse et donc d'un peu plus passionnant. Après quoi, nous entrons dans le procès qui reste assez banal pour arriver au final qui rattrape tout le roman, enfin ! 

    Les personnages sont bien décrits précis dans leur personnalité (un peu trop peut être!) Christine est à la fois l'employée idéale et corvéable à merci mais aussi la pauvre fille qui se retrouve complètement seule après avoir tout perdu. 

    Mina elle la patronne dans toute sa splendeur, superbe, tout lui réussit, elle est lisse et ne laisse rien paraitre pour pouvoir tout manigancer sans que l'on se doute de rien. 

    Un roman bien mené mais qui m'a paru trainé en longueur. 

    La confidente de Renée Knight

    La confidente de Renée Knight

    La confidente de Renée Knight

    La confidente de Renée Knight

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique