• Piégée de

    4ème de couverture

    Qui est cette jeune femme élégante et décidée qui traverse régulièrement les salles d'embarquement de l'aéroport de Keflavík ? Bragi, le vieux douanier, n'en doute pas : Sonja risque sa vie. Devenue passeuse de cocaïne, elle est contrainte à un jeu dangereux avec de puissants narcotrafiquants. Tout en composant avec un ex-mari pervers. Pourtant, en silence, Sonja prépare sa vengeance. Elle ne laissera pas le piège se refermer sur elle.

    Mon avis

    Dès les premières pages, nous sommes dans l'action sans trop en comprendre les enjeux mais en ressentant déjà les tensions. Sonja est passeuse de cocaïne en Islande, prise au piège pour avoir al garde de son enfant elle prend ses risques qui nous paraissent inconsidérés. Mais elle ne laisse rien au hasard, chaque livraison est parfaitement orchestrée... un peu trop même puisqu'elle va intriguer un douanier bien retraité. 

    Sur fond de crise économique et agrémentée d'une histoire d'amour un peu compliquée, les chapitres courts de ce roman nous tiennent en haleine et filent rapidement sous nos yeux. Les rebondissements sont bien dosés et crédibles. 

    Ce titre est le premier tome d'une trilogie mais il se termine sans que l'on se demande si le suivant est déjà sorti. Ce qui est un bon point pour moi je n'aime pas me sentir prise en otage ! 

    Merci aux éditions Piégée de  et Piégée de

     

    Traduit de l'ISlandais 

    Piégée de

     

    Piégée de

     

    Piégée de

     

    Piégée de Lilja Sigurdardottir

    dans la catégorie UN SEUL MOT

    Piégée de

     

    Piégée de


    6 commentaires
  • Potens de Ingrid Desjours     Potens de Ingrid Desjours

    Mon avis

    Nous voici tout de suite dans le bain, un bain de sang dès le premier chapitre de ce roman, le chapitre qui permet de nous ferrer pour ne plus avoir envie de lâcher ce roman. 

    Pour finir c'est un enquête policière classique où des membres d'une congrégation secrète de surdoués sont suspectés. Un peu prétentions, il ses croient au dessus des lois, profitent de leurs influences et manipulent, calculent, manigancent ... de quoi y perdre la tête et tourner en rond sans avancer dans l'enquête. 

    C'est bien fait, les personnages sont plus intrigants qu'attachants mais on se laisse prendre au jeu de trouver qui a bien pu assassiné si sauvagement cette femme, aussi manipulatrice fût elle.

    Potens de Ingrid Desjours

    Dans la catégorie UN SEUL MOT

    Potens de Ingrid Desjours

    Potens de Ingrid Desjours

     

     


    votre commentaire
  • Les hordes invisibles de Louise Mey

    4ème de couverture :

    " Il n'avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n'en semblait que plus inquiétante. " 

    Francesca. Ilana. Clémentine. Des femmes comme elles, il y en a des milliers, qui prennent la parole sur les réseaux sociaux. Et de l'autre côté de l'écran, dans l'intimité d'une chambre ou la foule d'une rame de métro, des hommes guettent, harcèlent, menacent de viol ou de mort. Sous pseudonyme, en ligne et en liberté. Et avec le sentiment d'une totale impunité. 

    Le quotidien d'Alex et Marco au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels n'obéit qu'à un credo : fais comme tu peux. Sauf qu'Alex a décidé d'arrêter la bière, son antidote n°1 à l'angoisse - juste derrière sa fille et les statistiques, qu'elle compile obstinément. Le jour où les plaintes de Francesca, Ilana et Clémentine arrivent sur son bureau, des difficultés nouvelles surgissent. Comment traquer des individus sans signe distinctif et qui ne laissent aucune trace ? 

     

    Mon avis

    Je découvre la série avec ce titre et quel choc ! Ce service de police rarement évoqué car sans doute trop sensible : La brigade des Crimes et Délits Sexuels nous entraine dans les méandres de l'âme humaine, les rapports de pouvoir des hommes sur les femmes, la violence sexuelle, les agressions physiques ou verbales. 

    Particulièrement bien documenté, ce roman nous met face à une violence évoquée parfois mais souvent survolée car trop choquante. Là l'auteur ne nous épargne rien en nous faisant partager le quotidien de cette brigade et plus particulièrement de l'équipe d'Alex et de Marco. 

    Une ambiance qui m'a rappelé la série "Engrenages" avec ses liens entre brigadiers, les réunions, les différentes enquêtes. Une lecture qui ne laisse aucun moment de répit.

    Au coeur du cyber-harcelement nous découvrons des personnages à double facette, le masque tombe derrière l'écran pour laisser lire cours à des propos obscènes, dégradants, ...

    Un livre passionnant mais à ne pas mettre entre toutes les mains ou alors en accompagnant la lecture et comme support d'éducation. 

    Les hordes invisibles de Louise Mey

     


    2 commentaires
  • Les casseurs d'os de Sébastien Meier

    4ème de couverture

    Tour à tour explosif, hilarant ou cruel, Les Casseurs d'os, c'est un regard lucide braqué sur le monde et la tourmente à venir. 

    Bohème, parc naturel du Diable. Le corps d'une historienne est retrouvé au coeur de la vallée. Quelques kilomètres plus loin, la dépouille de son assistant est remontée des eaux troubles d'un lac. Le pays, petit par sa taille, grand par ses aspirations, vit des heures sombres. 
    Pour l'enquête, il va falloir s'en remettre à la caractérielle Élodie Fasel et au peu orthodoxe Eugène Young, qu'on ne connaissait que de (mauvaise) réputation il y a quelque temps encore. 
    Ce double meurtre, particulièrement sauvage, survient au moment où un scandale impliquant un ministre promet de bouleverser l'échiquier politique. Le lanceur d'alerte n'est autre qu'Elias Neuman, journaliste intègre et ambitieux, homme-caméléon aussi à l'aise dans une salle de rédaction que sur la scène d'un cabaret. 
    Comment, au coeur de l'idyllique Bohème, des crimes d'une telle violence ont-ils pu être commis ? Quelles réalités cache un territoire où liberté et égalité sont plus que de douces utopies ? Ce qu'on dit est-il vrai ? Là où les dernières neiges tardent à fondre, les loups seraient de retour.

     

    Mon avis

    Un roman aux personnages originaux que l'on croisent rarement dans les romans : la population LGBT. ça n'apporte pas grand chose à l'histoire si ce n'est un peu d'excentricité. Les fils comme souvent sont des blessées de la vie, la mère de l'un d'eux mérite vraiment le détour et apporte un peu de légèreté au ramona malgré ses airs grognons.

    Un peu de difficulté avec le style, parfois brouillon mais surtout avec la traduction et ce "Ielles" que j'ai eu du mal à comprendre au début. ça entrave un peu la lecture. 

    Pour le reste l'histoire est assez originale, pour faire élire un certain parti d'extrême droite, coup bas, machination, manipulation allant jusqu'au crimes assez violents d'ailleurs. 

    Un roman agréable qui nous fait découvrir la Bohème. 

     

    Les casseurs d'os de Sébastien Meier

    Les casseurs d'os de Sébastien Meier

    dans la catégorie OBJET

    Les casseurs d'os de Sébastien Meier

    Les casseurs d'os de Sébastien Meier

     


    3 commentaires
  • Avec tes yeux de Sire Cédric

    4ème de couverture

    Depuis quelque temps, Thomas n'arrive plus à dormir. D'épouvantables rêves le réveillent en sursaut et l'empêchent de se rendormir. Et si ce n'était que ça ! Après une séance d'hypnose destinée à régler ses problèmes d'insomnie, il devient la proie d'étranges visions. Par les yeux d'un autre, il se voit torturant une jeune femme... Persuadé qu'un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer. 

    Mon avis

    Encore une lecture addictive avec Sire Cédric, il sait vraiment nous tenir en haleine nous happer dans les aventures de Thomas qui subit un étrange phénomène et doit se démener lui même pour comprendre comment s'en sortir et surtout ne pas être accusé et condamné à tord. 

    J'aime ces polars à multiples rebondissements à la limite du fantastique. On ne s'ennuie pas une minute,  les scènes de violence sont décrites avec détails et minuties à la limite du gore, les personnages ont tous un coté sombre ou sont blessés par la vie. 

    Plus de 600 pages qui se dévorent en quelques jours. 

    Avec tes yeux de Sire Cédric

    Avec tes yeux de Sire Cédric

    Avec tes yeux de Sire Cédric

    Avec tes yeux de Sire Cédric   Avec tes yeux de Sire Cédric

    Avec tes yeux de Sire Cédric

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique