• De fièvre et de sang de Sire Cédric

    4ème de couverture

    Entre cauchemar et réalité, la course folle de deux traqueurs de démons... 

    Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle... Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ? 

    Suspense, angoisse, horreur, sensations étranges, crises de démence, folie meurtrière, rite satanique... Un thriller oppressant qui entraîne ses auditeurs au-delà de la raison. 

    Mon avis : 

    L'histoire est à l'image de ce que peut écrire Sire Cédric, bien menée, gore, à la limite du fantastique, bien écrit avec des rebondissements qui tiennent en haleine sans paraitre trop tirer par les cheveux.

    On se laisse prendre au jeu de cette enquête avec le commandant Vauvert prêt à tout pour avancer et aller au bout de ses théories et la non moins intuitive Eva Svärta : un duo atypique et attachant.  

    La mise en musique apporte un effet encore plus angoissant et mystérieux et donne une grande ampleur au récit. 

    Les 4 lecteurs se partagent magnifiquement les rôles. 

    Un réel bon moment de lecture, un récit que j'aimerai voir porter à l'écran. 

    De fièvre et de sang de Sire Cédric

    De fièvre et de sang de Sire Cédric

    De fièvre et de sang de Sire Cédric

     

    De fièvre et de sang de Sire Cédric

    Dans la catégorie COULEUR

    De fièvre et de sang de Sire Cédric

    De fièvre et de sang de Sire Cédric


    votre commentaire
  • La Daronne de Hannelore Cayre

    Résumé du livre audio

    « Alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e DPJ.
    — Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination.
    J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. »
    Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ? Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt... disons... un détachement joyeux. Et on devient la Daronne.
     

    Mon avis

    Une écoute jubilatoire tant par les talents de Isabelle Botton qui s'est appropriée le texte que par la tournure étonnante que prend l'histoire.
    Veuve assez jeune, la narratrice doit se débrouiller seule et élevée ses 2 filles. Forte de ses connaissances en langue arabe elle devient traductrice pour les services de polices et est au courant de fait de tout ce qui se trame dans les milieux des trafiquants. Par un concours de circonstances elle décide d'en profiter pour faire un pied de nez à la justice et "sauver" un délinquant. 
     
    C'est bien écrit, vif, drôle, documenté. Les personnages sont tous étonnants, et surprenants. On va surprise en surprise tout au long de l'écoute. Un peu moment de bonheur. 

    La Daronne de Hannelore Cayre

    La Daronne de Hannelore Cayre

    La Daronne de Hannelore Cayre

    dans la catégorie GROS MOT

    La Daronne de Hannelore Cayre

    La Daronne de Hannelore Cayre


    6 commentaires
  • Citation du dimanche #226


    2 commentaires
  • 24 h photo #37 

    Un beau concert hier soir du groupe d'un ami à nous, 2 nouvelles recrues une chanteuse à nous faire dresser les cils sur les bras et un trompettiste dynamique et souriant, tous les ingrédients pour passer un bon moment : The Fine allies. Je vous invite à visiter leur page FB

    D'autres participations chez Patricia

     

    24 h photo #37


    votre commentaire
  • Avec mon corps de Nikki Gemmel

    4ème de couverture

    « Le désir peut-il être si sclérosé qu'il disparaît pour de bon ? Enfoui trop profondément pour être un jour de nouveau attisé ? Vous pensiez ne plus jamais vouloir coucher avec quelqu'un, que ce genre de vie était derrière vous. Vous aviez eu vos enfants. Le sexe avait rempli son rôle. Vous aviez l'impression d'être cassée, qu'il était trop difficile de vous réparer. Les adultes ne se réparent pas. Leur état empire. La vie les consume peu à peu et ils en portent les cicatrices jusqu'à la fin de leurs jours. […] Mais vous vous sentez libérée. Par miracle. »
     

    Mon avis

    Un livre composé d'un peu plus de 220 chapitres, comme 220 leçons de vies, intimes pour mieux vivre notre féminité. 

    La narratrice se raconte, alors qu'elle sent le désir s'émousser dans son couple elle revient sur son passé et la découverte de la sexualité, retour sur une initiation qui l'échauffe, lui redonne confiance, l'amène à devenir, redevenir la femme libre et libérée qu'elle était, sure de ses envies pour rallumer le feu. 

    Un livre brillant, doux ou cru, particulièrement bien écrit qui m'a profondément touchée et que j'ai envie d'offrir à toutes les femmes. 

     

    "Ô femmes ! Femmes ! Pourquoi navez vos pas davantage foi en vous mêmes, en cette intense pureté qui vous est propre, et qui vous rend courageuses ? "

    Avec mon corps de Nikki Gemmel

    Avec mon corps de Nikki Gemmel

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires