• Moi et la fille qui pêchait des sardines de Eva

    4ème de couverture

    Félix part en vacances chez Mamy. C'est la première fois qu'il prend l'avion seul alors non, il ne fait pas attention aux autres enfants, il ne remarque pas la fille qui bientôt va lui casser les pieds, lui voler ses vêtements et pour qui il va risquer sa vie. Et il est encore loin de s'imaginer que c'est à cause d'elle que va surgir l'horrible doute : a-t-il tué Victor ? Mais à ce moment-là, seul dans l'aéroport de Lisbonne, tout ce qui compte c'est cette monstrueuse valise à fleurs que sa mère a choisie. Jamais il ne s'est senti aussi ridicule.

    Mon avis

    Nous voilà avec Félix pour 1 semaine au Portugal dans un petit village sans touristes mais où règne solitarité et humanité. 

    Sous prétexte d'un échange de valise, la semaine se passe autour d'aventures avec Amor entre questionnement agacement mais au final une jolie amitié de jeunesse. 

    Des jeunes un peu traumatisés par la vie qui se construisent une vie de rêve et l'assument plus ou moins. 

    C'est agréable à lire, les mamies jumelles sont sympathiques, Felix un peu paumée face à cette Amor si sur d'elle. 

    Merci àMoi et la fille qui pêchait des sardines de Eva

    Dans la catégorie ALIMENT

    Moi et la fille qui pêchait des sardines de Eva


    votre commentaire
  • Oh ! Penelope - Qu'est ce qu'on attend pour être heureux de Moka

    4ème de couverture

    Je m'appelle Pénélope, j'ai 11 ans, une famille marrante, deux super copines et un amoureux (je craque grave pour mon Artus). Mais la vie n'est pas toujours rose ni le ciel toujours bleu. Il y a aussi des jours sombres où je me demande : comment peut-on changer le monde quand on n'a que 11 ans ?

    Mon avis

    L'histoire de Pénélope 11 ans écrite pour des jeunes du même âge. le collège, un amour naissant, des profs attupiques, des parentes un peu particuliers, des heures de colles et la découverte d'une autre réalité. 

    Une prise de conscience l'envie d'aider mais comment faire ? Des envies des doutes et puis on passe à l'action en ce demandant toujours si l'on a bien fait ?

    C'est assez bien écrit mais les personnages sont assez fades, trop réels, ça manque de pep's et de dynamisme dans le même genre de lui préfère Mentine. 

    Oh ! Penelope - Qu'est ce qu'on attend pour être heureux de Moka   merci aux éditions Oh ! Penelope - Qu'est ce qu'on attend pour être heureux de Moka

    Oh ! Penelope - Qu'est ce qu'on attend pour être heureux de Moka


    3 commentaires
  • Citation #190

    Tous les livres sont des puits de connaissances, des univers à découvrir.

    Lamia Berrada Borca

    1970


    2 commentaires
  • Toutes les vagues de l'océan de

    4ème de couverture

    Gonzalo Gil reçoit un message qui le bouleverse : sa soeur, de qui il est sans nouvelles depuis des années, a mis fin à ses jours, peu après avoir réglé ses comptes avec la mafia russe. Cette mort va mettre en lumière les secrets de l'histoire familiale et de la figure mythique du père, nimbée de non-dits et de silences. Cet homme idéaliste a connu la révolution communiste en URSS, la guerre civile espagnole, la Seconde Guerre mondiale. Et c'est toujours du côté de la résistance et de l'abnégation qu'il a traversé le siècle dernier. Sur fond de pression immobilière et de mafia, l'enquête qui s'ouvre aujourd'hui à Barcelone rebat les cartes du passé. La chance tant attendue, pour Gonzalo, de connaître l'homme pour pouvoir enfin aimer le père. Toutes les vagues de l'océan déferlent dans cette admirable fresque d'un XXe siècle dantesque porteur de toutes les utopies et de toutes les abjections humaines.

    Mon avis

    Avec des aller-retours incessants dans le temps et dans l'espace (entre Espagne et Russie) au cours du XXe siècle, le livre est d'une telle richesse, qu'il n'est pas toujours facile à suivre. 

    Avec Gonzalo ont essaie de comprendre ce qui a poussé sa soeur au suicide, mais aussi de découvrir l'histoire de son père cet homme parti sans laisser de traces. 

    Parfois violents, les propos tenus et les actes nous entrainent dans des méandres un peu invraisemblables. Mais cela se lit plutôt bien. 

    Les personnages restent pour autant très froids et peu attachants. 

    Toutes les vagues de l'océan de Victor Del Arbol

    Toutes les vagues de l'océan de Victor Del Arbol

    traduit de l'espagnol 

    Toutes les vagues de l'océan de Victor Del Arbol

     

     


    3 commentaires
  • Le confident de Hélène Grémillon

    4ème de couverture

    Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme. Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maître récit historique et suspens psychologique.

    Le confident a obtenu cinq prix littéraires et été traduit en dix-huit langues.

    Mon avis

    Depuis bien longtemps dans ma PAL c'est le tirage du la BookJar chez Enna qui m'a fait enfin me plonger dedans. 

    L'idée de ces lettres anonymes qui racontent petit à petit une histoire est originale. On se laisse prendre au jeu. L'écriture est agréable et fluide. 

    Les personnages sont assez torturés en particulier Madame M. grande manipulatrice, Annie, Sophie et même son mari sont sous son emprise totale. Elle mène bien sa barque pour arriver à ses fins. Camille lit ces pages le doute dans le coeur, certaines coïncidences le sont elles vraiment ?

    En fond la seconde guerre mondiale, pour l'ambiance.

    C'est un bon moment de lecture auquel j'ai quand même trouvé quelques longueurs. 

     

    Le confident de Hélène Grémillon N°1 book jar novembre

     

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires