• Les enfants du secret de Marina Carrère d'Encausse

    4ème de couverture : 

    Noirceur des tourments sous la pureté de l'enfance 

    Paris, porte de la Chapelle. À quelques heures d'intervalle, deux hommes sont retrouvés défigurés, scarifiés, empreintes effacées. L'affaire s'annonce compliquée pour le commandant de la Crim', Marie Tebert. Et elle vire au cauchemar lorsque la légiste succombe à une fièvre hémorragique après l'autopsie. Que cache le rituel autour de ces crimes ? Quel lien unissait les victimes aux profils si différents ? Au fil de l'enquête, Marie et son équipe remontent la piste d'un scandale entre la Creuse et la Réunion. Un drame qui dépasse de loin tout ce qu'elle pouvait imaginer. 
    Avec Les Enfants du secret, Marina Carrère d'Encausse signe un polar implacable où les traumatismes de l'enfance enclenchent des bombes à retardement.

     

    Mon avis : 

     

    2 cadavres totalement non identifiables sont retrouvés à quelques heures d'intervalles, et chaque fois que l'affaire avance d'un pas, un évènement survient et remet tout en cause. Peu à peu une sombre histoire d'adoption d'enfants entre la Crise et la Réunion va permettre de faire le lien et de boucler cette enqutête.  

     

    J'ai beaucoup aimé les romans précédents de Marina Carrère d'Encausse ( Une femme blessée et une femme entre deux mondes) J'étais moyennement convaincue par ce titre. 

    Alors que ça attaque vraiment fort au premier chapitre avec la découverte de ces 2 cadavres. On sent bien que l'enquête va être compliquée mais le soufflé retombe assez vite avec la mort de la légiste et cette histoire de virus qui m'a semblait un peu tiré par les cheveux. J'ai au final trouvé cette histoire assez décousue alors qu'elle aurait vraiment mérité plus de précision et d'approfondissement. 

    Beaucoup de sujets sont abordés mais trop survolés pour apporter une cohérence à cette histoire.

    De plus, le style de narration est assez précis alors que les dialogues manquent de naturel ce qui a gêné ma lecture. 

    Une grosse déception pour moi et en regardant les avis sur Babelio, je me rend compte que je ne suis pas la seule ! 

    Les enfants du secret de Marina Carrère d'Encausse

    dans la catégorie FAMILLE (2)

    Les enfants du secret de Marina Carrère d'Encausse

    Les enfants du secret de Marina Carrère d'Encausse

    Les enfants du secret de Marina Carrère d'Encausse

    176 p (2024 - 2024)


    1 commentaire
  • La technique des petits bonhommes allumettes de Lucie Bernier

    4ème de couverture : 

    Cette technique intéressante, simple et efficace a été créée par Jacques Martel en 1993. Elle permet de se libérer de ses dépendances, ses peurs et ses attachements conscients ou inconscients. Celle-ci permet d'avoir plus de détachement envers une personne ou une situation et de développer davantage d'Amour inconditionnel. En résulte un plus grand bien-être au quotidien. Le secret de cette technique est qu'elle agit autant sur le conscient que sur le subconscient. Elle devient ainsi un puissant outil de transformation. Son utilisation régulière permet d'activer des changements positifs dans sa vie. Plusieurs personnes ont témoigné de la grande efficacité de cette technique. Ce livre répond aux questionnements et explique comment l'utiliser, pourquoi elle fonctionne et les nombreuses applications dans différentes situations comme par exemple la vente ou l'achat de biens, l'amélioration des relations avec conjoints, ex-conjoints, famille, comment attirer l'âme sœur ou l'abondance, etc.

    Tout cela et bien plus !

    Mon avis : 

    En chapitre clair simple et précis, largement illustré étapes par étapes, cette technique de développement personnel, de déblocages de oueds, tant dans la vie quotidienne que dans les relations. Un outil à utiliser dans toutes sortes de situation et chaque fois que ce là se fait sentir. Facile à mettre en oeuvre à la portée de tous, il m'accompagne régulièrement. J'avoue ne pas en avoir ressenti les bénéfices les premières fois mais à force de pratique, je me rends peu à peu compte des transformations tout en douceur. 

    Si le sujet vous intéresse je vous invite à visionner cette vidéo (mais vous pourrez en trouver bien d'autres sur le net)

     

    Dans la catégorie OBJET (1)

    La technique des petits bonhommes allumettes de Lucie Bernier

    La technique des petits bonhommes allumettes de Lucie Bernier

    180 p (2028 - 2028)


    2 commentaires
  • Sorcières de Mona Chollet

    4ème de couverture : 

    Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d'aujourd'hui de figure d'une puissance positive, affranchie de toutes les dominations. 

    Qu'elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l'Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ? 
    Ce livre en explore trois et examine ce qu'il en reste aujourd'hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante –; puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant –; puisque l'époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d'horreur. 
    Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s'est développé alors tant à l'égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever. 
    Prix de l'essai Psychologies-Fnac 2019

     

    Mon avis : 

    Concentré de la chasse aux sorcières, pourquoi elles étaient chassé et aussi comment. tout une page historique dont les femmes subissent à plus ou moins forte échelle les conséquences aujourd'hui !

    Alors que ce livre m'a été conseillé par plusieurs femmes enthousiastes de mon entourage, j'ai été profondément déçue. Où est il donc question de cette puissance invaincue annoncée en sous titre de ce livre ?!  Il est question de cette puissance mais surtout de comment elle a été soumise au fil des âges, le poids des traditions patriarcales, la vision de ces femmes aujourd'hui. 

    J'ai trouvé cette lecture brouillonne, et assez misérabiliste et lui ai préféré de bien loin : Les sorcières une histoire de femmes de Claire de Chénée  

     

    Dans la catégorie GROS MOT (1)

    Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

    Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

    240 (1848 - 1848)

     


    6 commentaires
  • Le train des orphelins de

    4ème de couverture : 

    Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour certains d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur ou de servitude. 

    Vivian Daly n'avait que 9 ans lorsqu'elle a dû prendre un de ces trains. Aujourd'hui, elle coule ses vieux jours dans une bourgade tranquille du Maine, son lourd passé relégué dans de grandes malles au grenier. Jusqu'à l'arrivée de Mollie, 17 ans, sommée par le juge de nettoyer le grenier de Mme Daly, en guise de travaux d'intérêt général. Et contre toute attente, entre l'adolescente rebelle et la vieille dame se noue une amitié improbable. Parce qu'au fond ces femmes ont beaucoup plus en commun qu'il n'y paraît... 

    Mon avis :

    Pour éviter la prison, Molly est envoyé chez Vivian pour nettoyer son grenier en guise de travail d'intérêt général. Vider et trier les cartons est l'occasion pour Vivian de partager son histoire. Enfant issue de l'immigration irlandaise, elle se retrouve orpheline. Alors qu'elle n'a que 9 ans, recueillie par une association, elle prend le train à travers les US pour être adoptée par une famille. Nous allons suivre ses différentes placements. 

    C'est une page d'histoire des Etats Unis que j'ai découverte avec ce roman. L'histoire de Vivian est assez claire alors que celle de Molly n'est racontée qu'à demi mots alors qu'elle semble avoir tant de points en commun.

    J'ai aimé malgré tout suivre cette relation qui se crée au fil des jours et des rencontres. C'est raconté tout en finesse, sans misérabilisme même si certains moments sont assez difficiles. J'aurai aimé que le personnage de Molly soit mieux dévoilé, il ne sert quasiment que d'alibi pour porter l'histoire de Vivian et j'ai trouvé bien dommage. 

    D'une autre Anglaise

    Le train des orphelins de Christina Baker Kline

    Dans la catégorie FAMILLE (1)

    Le train des orphelins de Christina Baker Kline

     

    Le train des orphelins de Christina Baker Kline

    Le train des orphelins de Christina Baker Kline

    408 (1608 - 1608)

     


    4 commentaires
  • L théâtre du poulailler de Helen Peters  L théâtre du poulailler de Helen Peters

    Hannah, orpheline de mère, vit avec son père et ses frères et soeurs dans une ferme, elle rêve de faire du théâtre et écrit déjà des pièces. Lorsqu'un concours de théâtre est organisé par sa municipalité elle décide d participer et doit créer non seulement la pièce de A à Z mais aussi le théâtre qui pourra accueillir le jury, sans que son père ne se doute de rien.

    On ne peut pas dire que ce projet a été fluide mais quelle ténacité pour arriver au bout. En effet, de rebondissements en rebondissements on se demande quand cette acharnement va s'arrêter, entre le porpirétiare qui augmente le loyer, la vie de la ferme qu'il faut mener, l'école et les camarades qui dénigrent le travail d'Hannah, voire lui détruise ce qu'elle met temps de mal à mettre en place. Heureusement son amie Lottie sera d'un soutien sans faille. 

    C'est une chouette roman qui parle aussi bien sur de théâtre et tout ce qu'il faut mettre en place avant d'arrière à la pièce C'est bien écrit , imaginatif, dynamique même si c'est parfois un peu sombre. Un bon moment de lecture avec moi fils qui devait le lire pour le collège. 

    L théâtre du poulailler de Helen Peters

     

    Auteure d'anglais (RU)

    L théâtre du poulailler de Helen Peters

    Dans la catégorie ART (2)

    L théâtre du poulailler de Helen Peters

    352 p (1200 - 1200)


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires