• Piégé de Nathalie Legendre

    4ème des couverture

    Baltasar vient d'emménager dans une nouvelle ville avec sa mère. Son père est hospitalisé au Caire. La vie n'est pas facile tous les jours. Le jeune garçon garde donc pour lui les ennuis qui recommencent au collège : les brimades, les menaces... Ceux qu'il appelle les Trois Crétins vont même l'embarquer dans une histoire de vol. Baltasar se sent bien seul pour résister à cette bande de voyous, même s'il vient de faire la connaissance de Marguerite : il ne veut pas embêter sa nouvelle amie avec ses problèmes...

    Mon avis

    Un roman qui aborde presque de marnière détourné le sujet du harcèlement moral.  

    Baltasar ado un peu paumé qui vient d'emménager dans une nouvelle ville, compte bien échappé aux brimades de ces nouveaux camarades hélas il va se laisser emporter dans une escalade de faits dont il perd totalement le contrôle jusqu'à ne plus pouvoir faire marche arrière et être obligé de faire intervenir des adultes pour s'en sortir.

    Un roman agréable à lire même si j'ai trouvé parfois que ça allait un peu trop loin, Baltasar est attachant, son amie marguerite aussi, les 3 crétins pour parfaitement bien croquets et plutôt crédible.

    Un roman à mettre sur les rayons de tout bon CDI.

     

    Merci Piégé de Nathalie Legendre

     


    votre commentaire
  • Ma liberté tout en couleurs de Sylvie Baussier, Nancy Guilbert et Bruno Liance

    4ème de couverture

    C'est un roman à quatre mains. Chacune interprète les paroles des deux personnages. La voix de Cassie est portée par Nancy Guilbert et celle de Robin par Sylvie Baussier.

    « Moi, Cassie, esclave de douze ans, je m'épuise à ramasser le coton dans les champs de mon maître. Depuis quelques jours, un homme blanc vient et m'observe. Il me fait peur, comme tous les hommes blancs. Je ne suis rien qu'une pauvre esclave, que me veut-il ? »

    « Je suis Robin, peintre à la renommée grandissante. Mark Lankaster, riche propriétaire de Georgie, m'a fait venir sur son domaine pour que je réalise son portrait. Je n'aime pas ce que je découvre sur ses terres : les esclaves sont maltraités, ils souffrent sous les coups de fouet des surveillants et cela me révolte. »

    Mon avis

    Un roman agréable qui nous plonge dans les champs de coton avec Cassie jeune fille curieuse qui s'interroge sur sa condition et Robin peintre portraitiste qui découvre le monde de l'esclavage in vivo. C'est intéressant bien écrit plutôt gaie du coté de la jeune fille t mélancolique du coté du peintre. 

    Un roman court solaire et positif qui fait réfléchir, idéal pour aborder ce thème avec les moins de 10 ans.

     

    Merci aux éditions Ma liberté tout en couleurs de Sylvie Baussier, Nancy Guilbert et Bruno Liance

    Dans la catégorie COULEUR

    Ma liberté tout en couleurs de Sylvie Baussier, Nancy Guilbert et Bruno Liance


    4 commentaires
  • Rock n'Roll de et avec Guillaume Canet

    SYNOPSIS ET DÉTAILS

    Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.
    Avec Guillaume Canet, Marion Cotillard, Camille Rowe, Gilles Lelouche, Philippe Lefebvre ...

    Mon avis

    Comédie Française de notre Guillaume Canet national qui n'a peur de rien et joue avec brio de l'autodérision. C'est léger sans être grotesque (quoique le final soit un peu lourd) de bonnes répliques, des situations sans doute largement inspirées du monde du cinéma, une belle palette d'apparitions (les frères Attal, Johnny Halliday, Yarol Poupaud, Kev Adams...), des répliques qui pourrait devenir culte. 
    Franchement un très bon moment, divertissant et sans prise de tête où les acteurs nous montre avec humour ce qui pourrait être leur pire face cachée !

    votre commentaire
  • Une vie entière de Robert Seethaler

    Présentation de l'éditeur 

    Héros du Tabac Tresniek, le jeune Franz Huchel débarquait de ses montagnes et venait apprendre la vie dans la Vienne des années trente. Andreas Egger, le personnage principal du nouveau roman de Robert Seethaler, effectue le parcours inverse : c'est de la ville qu'il est amené, enfant, dans ces montagnes où il va passer "une vie entière". Aucun adulte bienveillant pour lui expliquer le monde. Il est recueilli par une brute qui l'estropie, et se constitue seul son éthique personnelle. 
    Quand il se soustrait enfin à la tyrannie de son patron, ce n'est pas pour travailler comme lui la terre, les yeux baissés : "Un homme doit vivre la tête haute", déclare-t-il à Marie, la jeune fille dont il est amoureux. Aussi prend-il part à l'aventure des téléphériques, qui vont ouvrir sa vallée à la modernité, avant d'être envoyé en 1942 sur le front de l'Est, dans les montagnes du Caucase. A son retour, "les géraniums ont remplacé les croix gammées aux fenêtres du village" et les étables vidées de leurs bêtes abritent les skis des touristes... 
    Pris par l'intensité poétique des images, par la vérité de ce personnage de montagnard terriblement humain, et par une langue sobre et rythmée où chaque mot est pesé, on ne lâche pas ce bref roman d'une vie "minuscule". La beauté rare de ce petit livre a valu à Robert Seethaler le statut de meilleur auteur de l'année, décerné par les libraires d'outre-Rhin.

    Mon avis :

    J'aime  ces romans où la nature et la montagne en particulier sont présentes à chaque page. Le héros Andreas Egger traverse la vie de la ville qu'il quitte dès son plus jeune âge suite au décès de sa mère à ce village de montagne autrichienne où il restera quasiment toute sa vie, et l'on suit son parcours. 

    Cette vie simple est racontée avec beaucoup de pudeur, de poésie, un certain fatalisme face aux évènements mais une volonté farouche d'avancer malgré tout. 

    "Un homme doit élever son regard pour voir plus loin que son petit bout de terre, le plus loin possible"

    Une belle histoire d'un homme seul et taiseux qui avance un pas après l'autre sans se soucier des autres et sans vraiment comprendre le monde, il fait son bonhomme de chemin c'est juste beau et reposant.

    traduit de l'allemand (Autriche)

    Une vie entière de Robert Seethaler

     

    Une vie entière de Robert Seethaler

    Une vie entière de Robert Seethaler


    7 commentaires
  • Citation du dimanche #155

    Ecrire de la fiction c'est ouvrir des fenêtres ... 

    la fiction nous offre les échos de milles existences. elle permet de donner un sens à nos vies, à nos actions. Les romans sont des miroirs déformants formateurs et édifiants.

    Christian Grenier

    1945

    Avec un peu d'amour et beaucoup de chocolat - L'écrivaine.


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires