• Rdv Photo #29  

     

    Pour finir la semaine nous avons un resto hier soir, en apéritif un verre de Coteaux du Layon pour accompagner un saucisson au foie gras... pas mal !!  

    D'autres participations chez Patricia

     

    Rdv Photo #29


    votre commentaire
  • Le voyant de Jérome Garcin

    4ème de couverture

    "Le visage en sang, Jacques hurle : 'Mes yeux ! Où sont mes yeux ?' Il vient de les perdre à jamais. En ce jour d'azur, de lilas et de muguet, il entre dans l'obscurité où seuls, désormais, les parfums, les sons et les formes auront des couleurs. 
    "Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dix-sept, membre du mouvement "Défense de la France", Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald. Libéré après un an et demi de captivité, il écrit Et la lumière fut et part enseigner la littérature aux États-Unis, où il devient "The Blind Hero of the French Resistance". Il meurt en 1971 dans un accident de voiture. Il avait quarante-sept ans. 

    La voix de Laurent Poitrenaux restitue avec justesse et pudeur le destin de Jacques Lusseyran, cet enseignant-écrivain qui résista au nazisme et dévora la vie en dépit de sa cécité.

    Mon avis

    Une belle découverte avec cette écoute d'abord d'un personnage extraordinaire, humain généreux dont je n'avais jamais entendu parlé puis d'un auteur à la belle plume. 

    Avec une écriture ciselée et poétique, précise et imagée, Jérome Garcin nous fait voir avec le yeux de Jacques Lusseyran, il nous ouvre les portes de ce monde inconnu au destin particulièrement riche de cet inconnu qui a pourtant vécu la grande histoire. 

    Une écoute passionnante portée par la voix de Laurent Poitrenaux qui sait gardé un rythme et une grande douceur à cette histoire.

    Le voyant de Jérome Garcin

    Le voyant de Jérome Garcin

     


    1 commentaire
  • Fleuve noir de Eric Zonka

    Synopsis

    Au sein de la famille Arnault, Dany, le fils aîné, disparaît. François Visconti, commandant de police usé par son métier, est mis sur l’affaire. L’homme part à la recherche de l’adolescent alors qu’il rechigne à s’occuper de son propre fils, Denis, seize ans, qui semble mêlé à un trafic de drogue. Yan Bellaile, professeur particulier de Dany, apprend la disparition de son ancien élève et propose ses services au commandant. Il s’intéresse de très près à l’enquête. De trop près peut-être…

    Casting : Vincent Cassel, Romain Duris, Sandrine Kiberlain, Elodie Bouchez, Charles Berling, Hafsia Hersi ... 

    Mon avis

    Les personnages sont un peu caricaturaux : Vincent Cassel en Colombo et Romain Duris en professeur froid et coincé mais ils portent tous les 2 magnifiquement leur rôle sans trop en faire. Sandrine Kiberlain malgré le drame qu'elle traverse est le seul personnage un peu lumineux du film.  

    L'histoire est glauque, et le réalisateur nous ballade sur de fausses pistes nous laissant imaginé toute sorte de possibilités avant que Charles Berling ne nous ramène dans le droit chemin pour mieux nous laisser à nouveau divaguer. 

    Le temps est gris triste humide, les scènes sont sombres (la cave, le bois) les personnages sont mal dans leur vie, abimés cassés. On ne sait pas trop à quelle époque on se trouve : téléphone portable sont là mais les décos d'appartements et certains tenus sont vraiment d'un autre temps ... joli travail qui nous paume encore plus. 

    Vous l'avez compris c'est dans un univers étrange que nous plonge le réalisateur, où l'on touche le fond à plusieurs reprises mais où l'on remonte à la surface au gré d'une attitude ou d'une réplique à la Audiard qui nous fait reprendre notre souffle. 


    Fleuve noir
    Fleuve noir Bande-annonce VF

    Tiré du roman  Une disparition inquiétante de Dror Mishani 

    Fleuve noir de Erick Zonca


    2 commentaires
  • Le gout des pépins de pomme de Katherina

    4ème de couverture

    A la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur propriété de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours si elle va la garder ou la mettre en vente. 
    Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce de la maison, chaque parcelle du beau jardin qui l'entoure, ses souvenirs resurgissent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais surtout dramatique, de trois générations de femmes. 

    La voix de Cachou Kirsch épouse avec subtilité la gamme des émotions de la narratrice, happée par l'étrange nostalgie distillée par le passé.

    Mon avis

    Ai je trop lu d'histoire de famille ? n'est ce pas le bon moment pour moi ? Ai je manqué de concentration ? je ne sais pas dire mais je me suis profondément ennuyée avec cette histoire.
    Les descriptions interminables de cette maison, pièce par pièce, porte par porte, marche par marche ou quasiment, sans aucune émotion font malgré tout remontés des souvenirs que l'on a bien du mal à recaser dans la chronologie de l'histoire familiale. La nature  fortement présente (le jardin, les fruits, les ballades ou baignades) donne une dimension contemplative encore plus présente.
    Je n'ai pas sentie d'émotions non plus par rapport aux personnages qui m'ont semblé lisses et assez indifférents les uns aux autres. 
    L'écriture est malgré tout riche et belle, poétique et imagée. La lectrice est  agréable à écouter et porte bien le texte. 

    Le gout des pépins de pomme de Katharina Hagena

    Traduit de l'allemand 

    Le gout des pépins de pomme de Katharina Hagena

    dans la catégorie OBJET

    Le gout des pépins de pomme de Katharina Hagena

     

    7h33


    2 commentaires
  • Rdv Photo #28

     

    Pendant que nous travaillons, notre fils s'amuse au centre de loisirs, cette semaine était au programme : peinture, accrobracnhe, baignade, porterie et randonnée. Il est bien occupé, a choisi son programme et rentre tous les soirs le sourire aux lèvres, un vrai plaisir pour tout le monde. 

    D'autres participations chez Patricia 

     

    Rdv Photo #28


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires