• Nous deux suivi de Da Solo de Nicole

    4ème de couverture :

     "Nous deux" : Un jour, j’ai écrit l’histoire de ma mère. Je l’ai écrite après sa mort car, de son vivant nous n’avions pu, elle et moi, nous parler de l’amour et de la haine qui nous unissaient, qui faisaient de nous deux quelque chose de confondu.


    "Da Solo" : Un vieil homme, arrivé très loin dans les années, presque à la fin. Il est seul, sans sa femme Lyse qui est partie la première, et sans sa fille Lisa qui parfois vient le voir.
    Il y a de nombreuses années, le vieil homme avait quitté son village d’Italie parce que depuis l’enfance, il était pris par le désir d’aller voir derrière les collines et plus loin encore.
    Maintenant seul, il se parle à lui-même pour se remémorer sa vie. Car même sans la force d’encore faire grand-chose, le vieil homme a gardé la force de la pensée.

    Mon avis : 

     2 récits de bilan de vie, l'un partagé par la fille sur la vie de sa mère, l'autre par le narrateur lui même. 

    C'est un peu comme un album photo où l'on tourne les pages en découvrant des fragments de vie qui font remonter des souvenirs avec plus ou moins d'émotions. Parfois la sensation de tourner en rond, de revenir sur les mêmes pages souvent plus douloureux. 

    L'écriture est belle, assez imaginée, les phrases et les chapitres assez courts pour "Nous deux". 

    La fille revient sur la relation assez difficile avec sa mère, le manque de communication devenu à ce jour impossible, quelques regrets. On y sent l'impuissance face à la décrépitude du corps face à la maladie, l'être qui part avec que le corps ne meurt.

    Dans "Da Solo", c'est une voix masculine mais le récit est similaire, la solitude qui s'installe la vie compliquée d'un immigrant intégré qui fait tout pour sa famille, y compris ne plus revenir dans son pays. Le manque de communication et d'amour, le questionnement de la fin de vie, là encore les regrets... 

    Deux récits réalistes, nostalgiques, heureusement poétiques. 

    Merci à Nous deux suivi de Da Solo de Nicole Malinconi

     

    Nous deux suivi de Da Solo de Nicole Malinconi

     

    Nous deux suivi de Da Solo de Nicole Malinconi

    D'une auteure Belge

    Nous deux suivi de Da Solo de Nicole Malinconi

    Nous deux suivi de Da Solo de Nicole Malinconi

    Nous deux suivi de Da Solo de Nicole Malinconi

     

     


    2 commentaires
  • Son corps et autres célébrations de Carmen

    4ème de couverture : 

    Une femme porte en permanence un ruban vert autour du cou et refuse que son mari le touche, quelle que soit la situation.


    Une autre fait l'" inventaire " de ses amant(e)s tandis qu'autour d'elle, un fléau plonge les États-Unis dans l'angoisse.

    Une autre encore fait une curieuse découverte dans une boutique de robes de bal : les objets familiers et usuels recèlent peut-être une vérité terrifiante...

    Les nouvelles de Carmen Maria Machado ne sont d'aucun genre : tour à tour fantastiques, fantaisistes ou proches de la science-fiction, elles préfèrent le trouble à la certitude, l'ombre à la clarté, l'inventivité au classicisme. Elles partagent cependant une ambition commune : dire la réalité de l'expérience des femmes et la violence qui s'exerce sur leurs corps.

    Mon avis

    Des nouvelles bien étranges, même trop étranges pour moi je n'ai pas réussi en entrer dans aucune des premières nouvelles si bien que j'ai abandonné ma lecture et c'est bien rare. 

    Je n'ai pas aimé les univers qui nous étaient présentés, je n'ai pas aimé les ambiances, je n'ai aimé le style de l'auteure. 

    Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado

    Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado n°25 mai 2020

    Dans la catégorie CRIME / JUSTICE (6) 

    Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado

    Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado

     

     

     


    4 commentaires
  • Le tigre de Joel Dickers

    Présentation

    Au tout début du XXe siècle, un fait divers singulier défraye la chronique de Saint-Pétersbourg, la capitale de l’Empire russe : un tigre fait régner la terreur dans la lointaine Sibérie. Il décime les troupeaux et massacre les villageois. Rares sont les voyageurs qui échappent à ses assauts.
    Le Tsar promet alors une récompense fabuleuse à qui parviendra à abattre le fauve : le poids du Tigre en pièces d’or.
    Les chasseurs de prime affluent vers la Sibérie, mais sans grand succès. L’animal évente leurs pièges et disparaît dans la steppe.
    Jusqu’à ce qu’un jeune Pétersbourgois, Ivan, décide de se lancer à son tour dans l’aventure. Pour venir à bout du Tigre, il conçoit un stratagème aussi implacable que terrifiant. Mais le piège ne risque-t-il pas de se refermer sur lui?

    Mon avis

    Un joli petit conte vite lu et agréable. Le style est fluide on se laisse prendre au jeu de cette poursuite de ce tigre si féroce en se demandant bien en quoi ce Ivan serait plus malin que les autres.... en tout cas il innove pour notre plus grand plaisir.

    Une petite parenthèse dépaysante 

    Le tigre de Joel Dickers

     

    d'un auteur SUISSE

     

    Le tigre de Joel Dickers

    dans la catégorie ANIMAL (5)

    Le tigre de Joel Dickers

    Le tigre de Joel Dickers

    Le tigre de Joel Dickers

     


    votre commentaire
  • L'enversdu décor et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

    4ème de couverture :

     Le vrai, le faux. Le décor, son envers. La vie comme un théâtre. Il y a celles qui cachent, sous leurs grands airs d'actrices, d'horribles et noirs secrets. D'autres dont la mémoire en friche court après un regret, un remords, une minute adorée – abhorrée.

    Alors on joue. La même scène, encore et encore. Jusqu'à la rupture. Un grain de sel et tout chancelle. Un nom à la radio, le roman d'une inconnue, un mot d'amour, une rue d'avant, un basculement, et la comédie s'arrête.

    Avec son sens aigu de la chute, son écriture romanesque et son talent pour créer des atmosphères uniques, Tatiana de Rosnay, à travers ces nouvelles, nous plonge dans son univers, alliant fiction et souvenirs personnels, anecdotes enfantines et pulsions adultes. Un régal.

    Mon avis : 

    C'est un recueil de nouvelles déjà parues sous divers support qui sont regroupées dans ce volume.Des nouvelles qui tournent autour de la lecture ou de l'écriture. Bien menées, surprenantes, douces et poétiques, Tatiane De Rosnay sait nous emmener dans ces univers assez différents autour de femmes (très peu d'hommes dans ce recueil) qui aiment les livres, la lecture, et qui sont souvent rattrapées par la vie ou leur souvenir. 

    Mon coup de coeur va pour la nouvelle : la lettre de Miss Sebold, dans laquelle une jeune fille franco russe anglaise scolarisé au US essaie de s'intègrer au mieux à sa classe. Elle y parle de son amour pour les rédactions, et s'étonne de voir ces camarades ne rendre que quelques lignes alors qu'elle remplit des pages. UN jour, son professeur lui donne une lettre à remettre à sa mère, la petite fille s'interroge .... Ne serait pas un peu son histoire que l'auteure nous révélerait ?

    L'envers du décor et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

    L'envers du décor et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

    dans la catégorie PLURIEL (5)

    L'envers du décor et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

    L'envers du décor et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

    L'envers du décor et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

     


    4 commentaires
  • Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler

    4ème de couverture : 

    Pris dans la tourmente des épreuves de la vie, face à l'amour, la maladie, la mort, l'exclusion, ils cherchent leur réponse, leur chemin pour vivre et survivre. 

    Ici, affirmer ses choix, assumer ce qu'on est et ce qu'on vit va souvent de pair avec la nécessité de se décharger du superflu, de laisser derrière soi ce qui pèse inutilement. Ce fil rouge du dépouillement s'exprime aussi dans une écriture épurée et elliptique où l'auteur parvient à concilier la précision avec des nuances poétiques. 
    On sort de ces nouvelles comme d'un grand voyage au large - un peu sonné par le décalage horaire, mais fort de nouvelles expériences, riches de rencontres passionnantes et prêt à affronter les vraies questions.

    Mon avis : 

    Jusqu'alors les propositions faites dans le cadre des étranges lectures ne m'ont jamais emballé même si elles m'ont toutes faites sortir de ma zone de confort. Ce n'est pas le cas pour ce recueil qui a trouvé un bel écho en moi. 

    Même si l'entrée en matière de chacune de ces nouvelles est assez déstabilisante et les univers différents au fil des histoires, c'est un réelle invitation au voyage que nous propose l'auteur. Voyages dans des vies tourmentées, malades, tristes, décalées mais avec une certaine douceur et poésie. 

    J'ai aimé aller à l'encontre de ces personnages qui ont su trouver réconfort dans l'amitié, la rencontre, l'écriture, le partage, la solitude, les paysages ...

    Une belle écriture, douce et reposante, des histoires sans chute fracassantes mais plutôt ouvertes en demi teintes comme une plume qui flotte u dessus du sol. 

    Très belle surprise.

    Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler

    traduit de l'Allemand

    Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler

     

    Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler

    Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler 270 / 1000 p février

    Dans la catégorie ANIMAL (3)

    Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler

     

    Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique