• Romy et les lumières de Paris de Michelle Marly

    4ème de couverture :

    Romy est devenue une star dans le monde entier avec le rôle de Sissi. Mais elle en a assez de cette image, cliché de jeune fille sage. Elle rêve de donner une autre direction à sa carrière d'actrice. C'est alors qu'elle rencontre Alain Delon, avec lequel elle doit tourner le film Christine. Elle tombe amoureuse de ce jeune rebelle et, contre l'avis de sa famille, décide de le suivre à Paris. Mais leurs carrières ne vont pas connaître le même succès, au risque de mettre en péril leur amour. 

    Un roman sur la quête fascinante de Romy, celle d'une artiste et d'une femme. 

    Mon avis : 

    Divisé en trois parties, 3 rencontres qui ont marqué et changé la vie de Romy à jamais. Enfermée dans le rôle de Sissi, à peine majeure, Romy rêve de rôles pour larges, plus adultes loin de ce table de jeune fille sage. A travers ce roman, Michelle Marty nous présente le début de carrière de cette grande actrice. 

    J'ai toujours admiré Romy Schneider dont je trouvais la vie fascinante, sans en connaître vraiment tous les détails (je ne suis pas très people !!) J'ai aimé suivre ces débuts de manière romancée mais parfaitement référencée et me suis dit en refermant ce livre que sa vie n'a pas été si simple que ça. 

    Sous l'emprise de sa mère et de son beau père, il a fallu qu'elle se batte pour faire accepter son amour pour Alain Delon, qu'elle s'affirme pour suivre la carrière qu'elle souhaitait, qu'elle travaille avec acharnement pour se faire accepter dans ce milieu et se détacher de son image d'actrice allemande. 

    C'est un livre qui se lit plus comme un roman que comme une bio (il est d'ailleurs présenté comme tel) et qui au delà de son personnage principal nous fait découvrir Delon, Visconti et Coco Chanel sous des facettes différentes de celles que l'on peut leur connaitre. 

    Romy et les lumières de Paris de Michelle Marly

    D'une autrice Allemande

    Romy et les lumières de Paris de Michelle Marly

     

    Dans la catégorie LIEU (8)

    Romy et les lumières de Paris de Michelle Marly

    Romy et les lumières de Paris de Michelle Marly

    Romy et les lumières de Paris de Michelle Marly

    409 p ( 15087 - 1984)


    3 commentaires
  • Comme des frères de Claudine Desmarteau  Comme des frères de Claudine Desmarteau

    Mon avis : 

    Raphael nous raconte ses années collèges et un peu plus avec son groupe de potes : Kevin, Saïd, Idriss, Thomas, Ryan, Lucas et Quentin. L'âge bête, les premiers émois, les moqueries, les défis, l'adolescent quoi. 

    Dès le début on sent qu'un drame se trame, Raphael fait référence à ce jour funeste qui a changé sa vie... en attendant de savoir à la toute fin. On suit dans la joie, la bonne humeur, cette bande de jeunes qui évoluent entre la cinquième et la seconde, entre amitié et compromis, petites bassesses et fous rires. 

    Un roman réaliste et pétillant. 

    Dans la catégorie FAMILLE (6)

    Comme des frères de Claudine Desmarteau

    Comme des frères de Claudine Desmarteau

    260 p (14005-776)


    6 commentaires
  • Chambre 128 de Cathy Bonidan

    4ème de couverture : 

    Un roman peut parfois changer une vie.

    Quand Anne-Lise réserve la chambre 128 de l'hôtel Beau Rivage pour de courtes vacances en Bretagne, elle ne sait pas encore que ce séjour va transformer son existence. Elle y découvre un manuscrit qu'elle décide de réexpédier à son auteur. La réponse en retour la stupéfie au point de vouloir remonter la trace de tous ceux qui ont eu ce livre entre les mains. Contre toute attente, histoires d'amour et secrets intimes surgissent.

    Mon avis : 

    Anne Lise trouve un manuscrit dans la table de nuit de sa chambre d'hôtel, elle le lit et l'adore, elle décide de le renvoyer à son auteur. Il s'avère que celà fait plus de 30 ans qu'il a égaré ce texte. Anne Lise va alors menait l'enquête pour en retracer toute l'histoire.

    Sous forme de lettres entre les différentes personnes qui ont lu ce roman, nous remontons l'histoire à partir du moment où le texte a été trouvé par Anne Lise. Beaucoup de personnages, une histoire un peu alambiquée, une répétition d'évènements qui se répètent dans la vie de plusieurs personnages, font que ce texte a  un peu  les maladresse d'un premier roman, alors que ce n'est pas le cas.

    L'histoire est malgré tout originale, même si je me suis demandée si je ne l'avais pas déjà lue, au point que je suis allée vérifier s'il n'avait pas été adapté au cinéma.  

    Une lecture sans prise de tête mais qui ne me restera pas en mémoire. 

    Dans la catégorie CHIFFRE (5)

    Chambre 128 de Cathy Bonidan

     

    Chambre 128 de Cathy Bonidan

    Chambre 128 de Cathy Bonidan

    264 p (13637 - 408)


    4 commentaires
  • Nos âmes la nuit de Kent Haruf

    4ème de couverture : 

    Dans la petite ville de Holt, Colorado, Addie, une septuagénaire veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure...

    Bravant les commérages, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle vie apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir à deux.

    Hymne à la tendresse et à la liberté parcouru d'un grand vent d'humour, Nos âmes la nuit est l'oeuvre qui a fait connaître Kent Haruf au grand public, quelques mois après sa mort. Ce livre-testament est aujourd'hui un film événement sur Netflix, avec Robert Redford et Jane Fonda dans les rôles principaux.

    Mon avis : 

    Addie, veuve septuagénaire fait la proposition à son voisin veuf également, de venir passer la nuit avec elle de temps en temps, juste histoire de se tenir compagnie, de contrer les angoisses de la solitude. De ces rencontres font naitre une belle histoire d'amitié ou d'amour chacun se fera son idée mais ce ne sera pas du gout ni des voisins ni des enfants respectifs. 

    C'est une belle histoire pleine de tendresse, de surprises, de confidences, d'abandon que nous propose Kent Haruf, qui sait décrire les sentiments, les doutes, en toute simplicité et sans tabou, avec une pointe d'humour et de dérision et sans fausse pudeur sur les soucis liés à l'âge. 

    Tout est juste aussi bien dans ces sentiments naissants que dans les réactions de l'entourage, le quand dira t-on... même si j'ai trouvé la réaction du fils un peu exagérée ce roman sonne juste et l'on passe vraiment un bon moment.

    Merci à 

    Nos âmes la nuit de Kent Haruf

     

    J'avais vu le film à sa sorite en 2017, et j'avais beaucoup aimé cette douceur entre Jane Fonda et Robert Redford, le film est très fidèle et porté par des acteurs réellement faits pour ces rôles. 

     

    Nos âmes la nuit de Kent Haruf

    Nos âmes la nuit de Kent Haruf

    Nos âmes la nuit de Kent Haruf

    Nos âmes la nuit de Kent Haruf

    195 (13229 - 4518)


    4 commentaires
  • La femme qui rit de Brigitte Pilote

    4ème de couverture :

    Depuis la mort de sa femme, Émile Sever mène avec son fils une existence recluse sur la ferme familiale, jusqu'au jour où il se résout à engager une domestique.

    Celle qui se présente a un passé mystérieux, une volonté farouche de s'ancrer quelque part. Aussi Florian l'accueille-t-il avec hostilité. Son père, obsédé par la transmission de son patrimoine à sa descendance, se prend à imaginer qu'elle pourrait être la parfaite épouse. Florian se fait à l'idée, d'autant que cela lui permet de préserver son jardin secret.

    Et l'enfant paraît.

    Portrait d'un monde terrien, où les êtres se débattent avec leurs désirs, 
    La Femme qui rit sonde les âmes qui vacillent sous le poids des traditions. Ce roman âpre et fascinant, poignant jusqu'au dénouement radical, confirme la voix singulière de cette autrice québécoise.

    Mon avis : 

    Emile fait appel à une domestique pour entretenir sa maison, elle vient s'installer, on ne saura rien de son passé, et elle va prendre sa place bien au delà que ce à quoi on l'attendait. 

    Je m'attendais au vu du titre à un roman joyeux, il n'en est rien : c'est gris, sale, âpre hors du temps et de l'espace. Un coin de campagne, le travail à la ferme où chacun joue son rôle dans la douleur et le silence, tout en préservant son jardin secret. De jolis moments de poésie malgré tout distillés avec parcimonie, des mots justes et précis, apportent à ce court roman une certaine grâce. 

    Dans la catégorie FAMILLE (5)

    La femme qui rit de Brigitte Pilote

    La femme qui rit de Brigitte Pilote

    La femme qui rit de Brigitte Pilote

    148 p ( 12560 - 3849)


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique