• Paradoxe du Burn Out : concrètement, que faire ? de Sébastien Vaumoron

    4ème de couverture : 

    Les cas de burnout ne cessent d´augmenter. Il est nécessaire de prendre suffisamment de recul pour agir sur ses mécanismes profonds, avant de se poser la question du rapport employeur/employé, et des clichés du type « management toxique » ou « manager pervers narcissique », même s´ils peuvent exister.

    Ce livre s´appuie sur une longue enquête réalisée en 2020-21 auprès de plus de 200 professionnels de la santé, du droit, du social et de l´entreprise, dans 15 pays francophones, et intervenant auprès de « burnoutés ».(+ une seconde enquête auprès  d´une centaine de « burnoutés »). La variété de ces témoignages a permis de mettre en lumière des paradoxes sociétaux, éducatifs, sociaux et médicaux à la base d´une mécanique silencieuse pouvant mener à l´épuisement physique, psychologique et cognitif total.

    Par ailleurs, la crise sanitaire mondiale de la COVID-19 modifie nos modes de vie et de travail, non sans conséquences sur notre santé mentale.

    Qu´en est-il alors du burnout ??

    Mon avis : 

    Après avoir essayer de définir ce qu'est le burn out, selon les différents pays, l'auteur nous explique comment à été mener cette enquête pour finir par poser quelques suppositions sur comment le diagnostiquer et le prévenir. 

    Un vaste sujet au contour tellement flou qu'il est perçu parfois comme une dépression et donc pris en charge tardivement. 

    Sébastien Vaumoron de part son analyse nous invite à porter un regard plus large que le simple mal être au travail et remet en cause toute une éducation et notre culture autour de la valeur travail. Il nous invite à ouvrir les yeux sur la prévention mais aussi notre propre responsabilité. 

    Un ouvrage interessant mais qui reste dans l'analyse et n'apporte pas de pistes assez concrètes.

    Merci Paradoxe du Burn Out : concrètement, que faire ? de Sébastien Vaumoron 

    Paradoxe du Burn Out : concrètement, que faire ? de Sébastien Vaumoron

    dans la catégorie PONCTUATION (7)

    Paradoxe du Burn Out : concrètement, que faire ? de Sébastien Vaumoron

    Paradoxe du Burn Out : concrètement, que faire ? de Sébastien Vaumoron

    208 p (16095 - 2992)


    4 commentaires
  • Les 5 blessures qui empêchent d'être moi même de Lise Bourbeau

    4ème de couverture : 

    Le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice : cinq blessures fondamentales à l'origine de nos mots qu'ils soient physiques, émotionnels ou mentaux.

    Lise Bourbeau, grâce a une description très détaillée de ses blessures, nous mène vers la voie de la guérison. Car de la compréhension de ces mécanismes dépend le véritable épanouissement, celui qui nous conduit à être enfin nous-mêmes. Un guide simple et pratique pour transformer tous nos petits problèmes quotidiens en tremplin pour grandir. 

    Mon avis : 

    7 chapitres pour 5 blessures, comment on a créé ces blessures et comment en guérir. Simple et efficace. A partir de nombreux ateliers, elle arrive à définir les blessures à partir du physique de la personne puis en décrit les caractéristiques morales et psychiques, ainsi que le masque que porte le "blessé". 

    Alors que ce texte devrait être éclairant, je l'ai trouvé brouillon. Tous les chapitres sont écrits de la même manière et j'ai eu l'impression de relire sans arrêt les mêmes choses. Je me suis reconnue dans toutes les blessures et me retrouve plus dubitative qu'autre chose, en refermant ce livre. 

    Que celui qui a des pistes pour en guérir en suivant les conseils de Lise Bourbeau me fasse signe. intello

    Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

    Dans la catégorie CHIFFRE (6)

    Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

    Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

    256 p (15343 - 2240)

     


    2 commentaires
  • La prisonnière de Djebel de Didier Daene

    4ème de couverture : 

    Pendant cinquante ans, Gilbert a gardé le silence. Il n'a jamais osé dire à ses proches qu'il avait servi dans l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Mais un jour son petit-fils Éric trouve un paquet contenant un pistolet, de vieilles cartes postales d'Algérie, et une photo jaunie : dessus, un jeune soldat, armé d'une mitraillette, garde une femme attachée au soleil. Le soldat a les traits d'Éric... et ceux de son grand-père. Alors, petit à petit, Gilbert va être amené à raconter sa guerre. Et il finira par dévoiler le secret de la prisonnière de la photo.

    Roman sur le silence et la mémoire de la guerre, La Prisonnière du djebel rend hommage à ceux qui ont choisi de désobéir à leurs chefs pour obéir à leur conscience. « Le mot le plus souvent prononcé, c'était torture, et une phrase revenait en boucle : "On ne pouvait pas faire autrement, c'était les ordres." C'était la première fois qu'ils se confiaient, et plusieurs se demandaient ce que leurs enfants, leurs petits-enfants allaient penser d'eux... Ils avaient peur de passer pour des monstres. »

    Mon avis : 

    Eric en voulant réparer un joint sous al baignoire tombe sur un carton qui contient des cartes postales, un pistolet et une photo d'un jeune soldat, armé face à une jeune fille attachée à un arbre au soleil. Eric se reconnaît sous les traits de ce jeune homme et décide de se rapprocher de son grand père, Gilbert pour en savoir un peu plus. 

    Gilbert a gardé le silence toute sa vie sur cet événement et ce n'est pas sans douleur qu'il va raconter cette histoire à son petit fils. C'est une plongée dans un épisode de l'histoire de la guerre d'Algérie que nous offre ce court roman. On y découvre à la fois les horreurs de cette guerre mais aussi le lourd poids qui pèse sur ces soldats qui n'étaient pas d'accord avec les ordres. 

    Un roman utile tant l'histoire de cette guerre a été tue. L'auteur y aborde les enjeux politiques, économiques et sociaux, de manière subtile et qui ne demande qu'à être étoffer mais aussi l'impact sur la vie de ces jeunes soldats pris en étau entre les ordres et leur conscience. 

    A mettre entre toute les mains. 

    Merci La prisonnière de djebel de Didier Daeninckx

     

    La prisonnière de djebel de Didier Daeninckx

     

     

    La prisonnière de djebel de Didier Daeninckx

    Dans la catégorie LIEU (7)

    La prisonnière de djebel de Didier Daeninckx

    La prisonnière de djebel de Didier Daeninckx

     

    73 p ( 14678 - 1575)


    2 commentaires
  • La pensée blanche de Lilian Thuram

    4ème de couverture : 

    « Ce livre raconte l’histoire de la pensée blanche, son origine et son fonctionnement, comment elle s’est répandue à travers le monde au point d’être aujourd’hui universelle. Depuis des siècles, la pensée blanche est une norme qui signifie aux Blancs et aux non-Blancs ce qu’ils doivent être. Indifférence et neutralité ne sont plus possibles. Ayons le courage d’ôter nos différents masques, pour défendre la seule identité qui compte : l’humaine. Le «?Je?» c’est «?Nous?».

    Mon avis : 

     Lilian Thuram retrace l'historique du racisme  et décortique "la pensée blanche" qui en est à l'origine. Largement documenté de références aussi bien philosophiques, que scientifiques, politiques ou sociologiques, cet essai fait prendre conscience ce que vivent les "non Blancs" au quotidien. 

    Un livre qui fait porter un autre regard sur l'homme blanc, et le fait descendre (s'il y était encore) de son piédestal. Sans colère ni esprit revanchard, c'est un constat sans langue de bois que nous présente l'auteur, il aborde quelques solutions et ne limite pas son étude aux Noirs et Blancs. 

    C'est intéressant même s'il y a des redondances. Un doc à mettre entre toutes les mains. 

    Dans la catégorie COULEUR (6)

    La pensée blanche de Lilian Thuram

     

    La pensée blanche de Lilian Thuram

    La pensée blanche de Lilian Thuram

    312 p ( 14317 -1088)


    2 commentaires
  • Lettre aimée de Simon

    Présentation : 

    50 dessins pour les grands illustrant 50 petites lettres très intimes et le tout 100% inédit, par Simon Frankart, l'auteur de "Petites luxures" du compte Instagram du même nom. Un érotisme "décomplexé" qui a séduit 1,2 million d'abonnés.

    Mon avis : 

    De belles illustrations en noir et blanc, accompagnent des lettres à l'être aimé, plus ou moins érotiques, plus ou moins existantes, mais toutes évocatrices d'un moment charnel 

    A lire seul ou accompagné, pour se questionner sur nos fantasmes, nos envies, nos rêves de douceur ou de moments plus rock and roll, pour éveiller notre sensualité voire plus. Des lettres illustrées par Simon Frankard sont inégales aussi bien en imagination, qu'en style ou en longueur. Par contre les illustrations sont d'une grande fluidité et suggestion et entrainent l'imagination au delà des mots. 

    Un livre qui invite à reprendre la plume pour se surprendre à laisser libre court à son imagination. 

    Lettre aimée de Simon Frankard

    Dans la catégorie OBJET (8)

    Lettre aimée de Simon Frankard

    Lettre aimée de Simon Frankard

    108 p (13745 - 516)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique