• Yoga Nidra - la pratique du sommeil conscient de Pierre Bonnasse

    4ème de couverture

    Découvrir nos secrets intérieurs par la relaxation profonde. Le yoga-nidrâ est une pratique ancestrale provenant des grandes traditions et philosophies de l'Inde issues de l'hindouisme, du bouddhisme et du tantrisme. Cette forme singulière de yoga cherche à conjuguer la relaxation profonde et la conscience attentive afin d'investiguer consciemment les états de veille, de rêves et de sommeil profond, notamment en offrant des moyens pour endormir le corps et le mental en gardant la conscience en alerte. Cette approche très complète, qui a inspiré la sophrologie, permet de vivre des moments de grande tranquillité, de joie et de bien-être ; c'est une pratique idéale pour se débarrasser du stress et de l'anxiété. En faisant des liens entre les philosophies d'Inde et d'Occident, et en s'appuyant sur les enseignements de grands maîtres spirituels, cet ouvrage montre que le sommeil peut aussi être l'occasion d'un yoga résolument savoureux, qui change non seulement nos nuits, mais aussi chaque instant de nos jours.

     

    Mon avis

    Un ouvrage dense, riche et très documenté plutôt réservé aux initiés. L'auteur reprend en détails la philosophie indienne avec forces références aux écrits des grands maitres. Il décrit la pratique de yoga nidra sans omettre de parler des différentes écoles, son fonctionnement et ses bienfaits. 

    Il présente quelques séances qui ne sont déjà pas à la portée de tous ainsi qu'une liste de thèmes pouvant être abordés lors des séances. 

    Un document de référence pour les enseignants. 

    Dans la catégorie SPORT/LOISIRS

    Yoga Nidra - la pratique du sommeil conscient de Pierre Bonnasse

    Yoga Nidra - la pratique du sommeil conscient de Pierre Bonnasse

     


    2 commentaires
  • Les chemins noirs de Sylvain Tesson

    4ème de couverture 

    2014. "L'année avait été rude. Je m'étais cassé la gueule d'un toit où je faisais le pitre. J'étais tombé du rebord de la nuit, m'étais écrasé sur la Terre. Il avait suffit de huit mètres pour me briser les côtes, les vertèbres, le crâne. J'étais tombé sur un tas d'os. Je regretterais longtemps cette chute parce que je disposais jusqu'alors d'une machine physique qui m'autorisait à vivre en surchauffe. Pour moi, une noble existence ressemblait aux écrans de contrôle des camions sibériens : tous les voyants d'alerte sont au rouge mais la machine taille sa route. La grande santé ? Elle menait au désastre, j'avais pris cinquante ans en dix mètres. A l'hôpital, tout m'avait souri. Le système de santé français a ceci de merveilleux qu'il ne vous place jamais devant vos responsabilités. On ne m'avait rien reproché, on m'avait sauvé. La médecine de fine pointe, la sollicitude des infirmières, l'amour de mes proches, la lecture de Villon-le-punk, tout cela m'avait soigné. Un arbre par la fenêtre m'avait insufflé sa joie vibrante et quatre mois plus tard j'étais dehors, bancal, le corps en peine, avec le sang d'un autre dans les veines, le crâne enfoncé, le ventre paralysé, les poumons cicatrisés, la colonne cloutée de vis et le visage difforme. La vie allait moins swinguer. Il fallait à présent me montrer fidèle au serment de mes nuits de pitié. Corseté dans un lit étroit, je m'étais dit à voix presque haute : "si je m'en sors, je traverse la France à pied".

    Je m'étais vu sur les chemins de pierre ! Je voulais m'en aller par les chemins cachés, flanqués de haies, par les sous-bois de ronces et les pistes à ornières reliant les villages abandonnés. Il existait encore une géographie de traverse pour peu que l'on lise les cartes, que l'on accepte le détour et force les passages. Loin des routes, il existait une France ombreuse protégée du vacarme, épargnée par l'aménagement qui est la pollution du mystère. Une campagne du silence, du sorbier et de la chouette effraie. Des motifs pour courir la campagne, j'aurais pu en aligner des dizaines. Me seriner par exemple que j'avais passé vingt ans à courir le monde entre Oulan- Bator et Valparaiso et qu'il était absurde de connaître Samarcande alors qu'il y avait l'Indre- et-Loire. Mais la vraie raison de cette fuite à travers champs, je la tenais serrée sous la forme d'un papier froissé, au fond de mon sac..."

    Avec cette traversée à pied de la France réalisée entre août et novembre 2015, Sylvain Tesson part à la rencontre d'un pays sauvage, bizarre et méconnu. C'est aussi l'occasion d'une reconquête intérieure après le terrible accident qui a failli lui coûter la vie en août 2014. Le voici donc en route, par les petits chemins que plus personne n'emprunte, en route vers ces vastes territoires non connectés, qui ont miraculeusement échappé aux assauts de l'urbanisme et de la technologie, mais qui apparaissent sous sa plume habités par une vie ardente, turbulente et fascinante.

    Mon avis

    C'est sur les chemins d'une France rurale que nous emmène cette fois sylvain Tesson 

    "chemins cachés, bordés de haies, par les sous-bois de ronces et les pistes à ornières reliant les villages abandonnés"

    Retour au souche dans un pays au final assez mal connu de celui qui a si souvent parcouru le monde. Alors on découvre avec lui ces chemins noirs 

    "Ces traces en étoile et ces lignes piquetées étaient des sentiers ruraux, des pistes pastorales fixées par le cadastre, des accès pour des services forestiers, des appuis de lisière, des viae antiques à peine entretenues, parfois privées, souvent laissées à la circulation des bêtes. La carte entière se veinait de ces artères. C'était mes chemins noirs. Ils ouvraient sur l'échappée, ils  étaient oubliés, le silence y régnait, on n'y croisait personne et parfois la broussaille se refermait aussitôt après le passage."

    et plus d'un retour au source, un chemin initiatique ou une aventure c'est quasiment un essai géopolitique que nous présente l'auteur à travers ce qu'il voit, découvre au détour de ces chemins. 

    "la géographie humaine est la forme de l'Histoire. En quarante ans le paysage se refaçonna pour que passent les voitures. Elles devaient assurer le mouvement perpétuel entre les zones pavillonnaires et le parking des supermarchés. Le pays se piquette de ronds-points. Désormais les hommes passeraient des heures dans leur voiture. Les géographes parlent de "mitage" du territoire : tissu mou, étrange n'appartenant ni à la ville ni à la pastorale, une matrice pleine de trous entre lesquels on circulait."
     

    Quelques rencontres anecdotiques viennent illustrer ces réflexions mais ne rendent pas ce récit très vivant pour autant. On chemine avec Sylvain Tesson, on revient sur sa vie, quelques amis le retrouvent, sa soeur aussi pour quelques jours et c'est sans doute le moment le plus drôle du récit. C'est un regard un peu déprimé que porte l'auteur sur cette France et sa "cartographie du temps perdu", une France coupée en deux entre la ville et les "zones grises de l'hyper ruralité"

    Heureusement il sait décrire les paysages, la nature, les moments de grâce face à un orage ou un coucher de soleil. 

    Dans la catégorie COULEUR

    Les chemins noirs de Sylvain Tesson


    2 commentaires
  • Ils ont construit leur maison de Julie Barbeillon - Anne Elisabeth Bertucci et Celine Cammarata

    4ème de couverture :

    Le logement, l'écologie, le développement durable, la finance éthique, l'entrepreneuriat social... Autant de thématiques qui passionnent notre société, intéressent nos consciences et inspirent nos contemporains. L'habitat cristallise ces problématiques avec des projets, à l'échelle individuelle, tous plus créatifs et innovants les uns que les autres.

    C'est en effet par les auto-constructeurs qu'émergent souvent de nouvelles techniques ainsi que des matériaux alternatifs. Une maison qui nous ressemble, qui coûte moins cher et qui nous implique... C'est le pari que se sont lancés, pour des questions de budget mais aussi d'envie, 28 bâtisseurs témoignant dans ce livre, aux profils très divers, depuis ceux qui font tout eux-mêmes à ceux qui s'inscrivent dans des initiatives collectives et des démarches écologiques. Convaincus que l'on peut tout (ou presque) faire soi-même, ils ont conçu et réalisé de A à Z, ou presque, leur maison, véritable nid élaboré pour le bonheur et le confort quotidien de leur famille.

    Au-delà de ces aventures et réalisations singulières, le livre se complète d'un guide pratique décrivant les étapes essentielles pour devenir un bon autoconstructeur (choix du terrain, gestion du temps, assurance, formation technique, chantiers participatifs, outils indispensables, etc.), ainsi que les trucs et astuces pour réduire le budget de sa construction. Le principe de la collection est simple : 28 témoignages largement illustrés, complétés d'un cahier pratique sur le thème.

    Mon avis

    De belles idées, des belles aventures humaines qui ne négligent pas pour autant tous les cotés plus négatifs d'un tel engagement que celui de se lancer dans la construction de sa maison dans un esprit de respect de la nature, d'économie de sa consommation. Les nombreuses illustrations permettent de bien suivre les travaux. La fiche technique qui accompagne chaque projet donne un point de comparaison d'un cas à l'autre.

    Ces témoignages sont une source enrichissante de réflexions sur notre propre projet, qui nous interpelle et nous invite à aller plus loin sur certains sujets, nous a fait découvrir des matériaux et/ou des techniques et nous a ouvert l'esprit sur d'autres possibles.

    La dernière partie qui reprend les différentes étapes plus administratives est un support non négligeable dans l'accompagnement de la construction.  

    Dans la catégorie LIEU

    Ils ont construit leur maison de Julie Barbeillon - Anne Elisabeth Bertucci et Celine Cammarata

     

    Ils ont construit leur maison de Julie Barbeillon - Anne Elisabeth Bertucci et Celine Cammarata


    2 commentaires
  • Ceci est mon sang de Elise Thiébaut

    4ème de couverture :

    Depuis des millénaires, les femmes perdent un peu de sang chaque mois, de la puberté à la ménopause. Le phénomène reste pourtant largement inexpliqué et, aujourd'hui encore, méconnu. L'heure est-elle venue de changer les règles ? La révolution menstruelle, en tout cas, est en marche. Et ce sera probablement la première au monde à être à la fois sanglante et pacifique. 

    Avoir ses " ourses ", ses " ragnagnas ", ses " coquelicots " ou " l'Armée rouge dans sa culotte "... : quelle que soit la façon dont on l'appelle, ce phénomène naturel qui consiste, pour les femmes, à perdre un peu de sang tous les mois (sans en mourir !) reste un tabou dans toutes les sociétés. Pour en finir avec cette injustice, Élise Thiébaut nous propose d'explorer les dessous des règles de manière à la fois documentée, pédagogique et pleine d'humour : à partir de son histoire personnelle, elle nous fait découvrir les secrets de l'ovocyte kamikaze et de la mayonnaise, l'histoire étonnante des protections périodiques (ainsi que leurs dangers ou plaisirs), les usages étranges que les religions ont parfois fait du sang menstruel... Et bien d'autres choses encore sur ce fluide, qui, selon les dernières avancées de la science, pourrait bien être un élixir de jouvence ou d'immortalité. 
    Alors, l'heure est-elle venue de changer les règles ? La révolution menstruelle, en tout cas, est en marche. Et ce sera probablement la première au monde à être à la fois sanglante et pacifique.

     

    Mon avis

    Sur un ton naturel et drôle Elise Thiébaut nous dévoile l'intimité des règles... Car même si comme elle, j'ai quelques décennies de cycles derrière moi j'en apprends. ! 

    C'est surtout, la perception dans les différentes cultures et l'interprétation du phénomène qui m'a intéressée pour le reste je n'ai pas appris grand chose. Mais le lecture en est agréable, car l'auteure en se prenant pour exemple fait de cette étude un bon moment de lecture, dynamique, jamais ennuyeux et surtout drôle.

    Totu est clair, bien amené, le coté historique (si on peut dire) les mythes et légendes, le dégout et la fascination, les moyens de protections  (ou pas) tout est abordé de manier assez exhaustive. 

    Dans la catégorie ALIMENT / BOISSON

    Ceci est mon sang de Elise Thiébaut

     

    Ceci est mon sang de Elise Thiébaut


    4 commentaires
  • 3 minutes à méditer de Christophe André

    4ème de couverture

    Voilà plus de deux mille ans que l'on médite, en Orient comme en Occident. Aujourd'hui, les bénéfices de la méditation sont confirmés par de nombreuses études scientifiques. Laïque et accessible, la méditation de pleine conscience se pratique dans les cabinets des médecins, à l'école, dans l'entreprise ou chez soi. Nous offrant sérénité, force et lucidité, elle nous aide aussi à résister aux maux de notre époque : égoïsme, matérialisme, dispersion digitale. Issu de l'émission de France Culture Trois minutes à méditer, ce livre propose 40 exercices pour prendre conscience de notre état intérieur, écouter la rumeur du monde ou contempler la nature. Véritable traité pour entrer en amitié avec soi-même et avec le monde, il nous invite à un fascinant entraînement de l'esprit. Si vous êtes débutant, ces exercices, présentés par l'un des pionniers de la méditation laïque en France, vous donneront le goût d'aller plus loin. Si vous méditez déjà, ils peuvent être un moyen de rafraîchir votre pratique et de la faire vivre chaque jour.

    Mon avis

    Après une courte présentation de la méditation ou plutôt de la pleine conscience, dans de courts chapitres, Christophe André nous invite à nous assoir et à pratiquer pendant quelques instants sur un thème particulier. 

    40 chapitres, 40 thèmes qui font de la bienveillance à la prise de conscience de l'instant présent, de la marche en conscience à l'écoute des bruits environnant, la gratitude ou l'invitation à ne rien faire ... accompagné du CD, c'est assez facile à mettre en oeuvre et 3 minutes ça passe vite pour commencer à vivre autrement. 

    Un support intéressant pour commencer.

    dans la catégorie LOISIR/ SPORT

    3 minutes à méditer de Christophe André

     

    3 minutes à méditer de Christophe André


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique