• Croc Blanc : le roman du film   Croc Blanc : le roman du film

    Mon avis

    Une énième reprise d l'histoire de Croc Blanc, un peu différente et quasiment centré sur un seul évèvement, beaucoup moins riche que le roman de Jar London mais qui a le mérite d'amener les enfants vers la lecture. 

    Lu avec mon fils, qui avait vu le film (il en a même corrigé certains dialogues) ce n'était donc pas une découverte mais un agréable partage qui donne envie de lire ou de relire le roman original.

    Merci Croc Blanc : le roman du film

     

    Dans la catégorie COULEUR

    Croc Blanc : le roman du film

    Croc Blanc : le roman du film

    Croc Blanc : le roman du film

     


    votre commentaire
  • Seule de Nathalie Le Gendre

    4ème de couverture

    Malika rêve de partir sur les traces des grands explorateurs des pays nordiques. Ses vacances en Suède, au coeur du territoire des Sámi, vont lui permettre de découvrir les paysages figés par le froid, les aurores boréales et surtout ses racines familiales. Mais le voyage tourne court. Malika est victime d'un terrible accident de voiture, dont elle est la seule survivante. Blessée à la tête, la jeune fille erre en pleine forêt, sans comprendre ce qui s'est passé. Comment survivre dans cet environnement glacial et hostile alors qu'elle doit lutter pour retrouver la mémoire ?

    Mon avis

    Malika rêve de découvrir la Suède elle va être servi et va devoir mettre à profit les petits trucs glanés lors de ses lectures pour affronter la vie par grand froid. 

    Un livre d'aventures où le suspens règne de page en page, comment va t elle s'en sortir ? Comment en est elle arrivée là ? Comment démêler le réel de l'imagination ? Que s'est il passé vraiment ? On fait des suppositions plus folles les unes que les autres jusqu'au dénouement final. 

    Une vraie réussite que ce roman lu avec mon fils, on apprend pas mal de choses sur la vie dans ces pays nordiques et on reste en haleine sur l'avenir plus qu'incertain de Malika. L'écriture est fluide et agréable, et les connaissances sont bien distillées dans l'histoire. une vraie bonne surprise partagée avec mon fils pour le plus grand bonheur commun. 

    Merci à Seule de Nathalie Le Gendre

    dans la catégorie ADJECTIF

    Seule de Nathalie Le Gendre

    Seule de Nathalie Le Gendre

    Seule de Nathalie Le Gendre


    2 commentaires
  • Les pires enfants du monde de David Walliams

    4ème de couverture

    Connaissez-vous les pires enfants du monde ? Ceux qui désobéissent, ceux qui pètent et mettent leurs doigts dans leur nez sans rougir, ceux qui peuvent pleurer sur commande, ceux qui n'ont jamais tort, ceux qui font un élevage de poux, ceux qui ne décollent pas de leur canapé ?

    David Walliams nous livre ici une galerie de 10 portraits truculents d'enfants aussi effrontés qu'insupportables en 10 chapitres généreusement illustrés par Tony Ross. 

    Mon avis

    10 histoires d'enfants pleins de vie avec un trait de caractère tellement exagéré qu'il en tourne souvent à la catastrophe. c'est drole, vivant, dynamique et un peu grade il faut bien avoué mais ça change et peut donner envie de lire les plus jeunes. 

    Ce n'est pas un livre qui restera dans mes annales mais qui a été offert à mon fils et qui l'a bien amusé, j'avoue que je me suis moins laissé prendre au jeu à la limite du haut le coeur pour la première histoire. 

    traduit de l'anglais (grande Bretragne)

    Les pires enfants du monde de David Walliams

     

    Les pires enfants du monde de David Walliams

    dans la catégorie LIEU

    Les pires enfants du monde de David Walliams

    Les pires enfants du monde de David Walliams

     


    4 commentaires
  • Seul sur la mer immense de Mickael Morpugo

    4ème de couverture :

    En 1947, le tout jeune Arthur, séparé de sa sœur Kitty, est embarqué comme des milliers d'autres orphelins sur un bateau pour l'Australie. Sa vie est désormais là-bas, jalonnée d'épreuves, de rencontres extraordinaires et illuminée par sa passion de la mer. Des années plus tard, Allie, la fille d'Arthur, s'apprête à accomplir une traversée en solitaire. Son but : franchir les océans pour gagner l'Angleterre et retrouver sa tante Kitty.

    Mon avis :

    Lu avec mon fils, nous avons d'abord suivi la vie d'Arthur, inspirée de faits réels, une vie rude de déraciné qui cherche ses marques et ne se sent jamais vraiment à sa place. Une vie d'aventures où la mer tient une grande place. 

    La seconde partie est le voyage retour Australie Angleterre que fait Allie la fille d'Arthur, passionnant. 

    L'écriture fluide et imagée de Mickaël Morpurgo nous décrit avec précision cette vie riche et pleine de rebondissements, avec un certain suspens. 

    Un moment de lecture complice... 

    Traduit de l'Anglais (Angleterre)

    Seul sur la mer immense de Mickaël Morpurgo

    Dans la catégorie LIEU

    Seul sur la mer immense de Mickaël Morpurgo

     

    Seul sur la mer immense de Mickaël Morpurgo


    1 commentaire
  •  

    l'aube sera grandiose de Anne Laure Bondoux

     

    4ème de couverture

    Ce soir, Nine, seize ans, n'ira pas à la fête de son lycée.Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l'existence d'un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations...Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l'escalier ? Au fil d'un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial. Quand l'aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.

    Mon avis

    C'est dans une cabane isolée que nous allons découvrir en même temps que Nine ce grand qu'est l'histoire de sa famille.  

    Comme d'habitude Anne Laure Bondoux sait nous embarquer dans des aventures avec douceur et extravagance. Nous sommes dans le même état d'esprit que Nine, envie d'en savoir plus, surpris, étonné, intrigué et avec l'envie d'en savoir encore  plus et encore plus vite. mais sa mère sait prendre son temps pour nous tenir en haleine et comme Nine il faudra attendre l'arrivée de l'aube pour tout connaitre. 

    Dans la catégorie MOT POSITIF

     

    l'aube sera grandiose de Anne Laure Bondoux

     

    l'aube sera grandiose de Anne Laure Bondoux


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique