• ça sonnait mieux dans ma tête de Nina Kenwood

    4ème de couverture

    Dans la tourmente du divorce de ses parents, Natalie, grande gaffeuse maladroite, n'a pas la tête à sortir avec des garçons. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Alex...

    À dix-huit ans, Natalie termine sa dernière année de lycée et attend avec impatience de savoir dans quelle université elle pourra étudier. Mais pendant les vacances de Noël, ses parents lâchent LA bombe : ils divorcent. Pour fuir l'ambiance électrique, Natalie se réfugie chez ses meilleurs amis qui la poussent à profiter de la vie. Introvertie et très gaffeuse, Natalie n'a jamais embrassé personne et déteste aller en soirées, préférant la rêverie à la réalité. Mais quand elle tombe amoureuse du garçon qu'elle aurait dû éviter, sa vie se complique et la voilà obligée de sortir de sa coquille. Et si l'amour lui faisait enfin découvrir le monde réel ?

    Mon avis :

    Les parents de Natalie divorcent, ils le lui apprennent après avoir pris la décision depuis plus de 10 mois, elle tombe des nues et trouve du réconfort au près de ses 2 meilleurs amis qui sont ensemble. Elle se sent un peu exclus et aimerait bien aussi faire l'expérience de l'amour mais elle se pose vraiment trop de question. 

    Hyper mal dans sa peau, focalisé sur ces problèmes d'acné, Natalie est ce que l'on appelle une éternelle insatisfaite. Elle pense blanc et dit noir, en perpétuel contradiction avec elle même ce qui a tendance à faire fuir les personnes qui tentent de l'aborder et de  l'intégrer à leur nouveau cercle d'amis. 

    J'aurai du me méfier du sous titre "une comédie romantique urticante" alors oui elle a des problème de peau mais surtout les réactions de Natalie m'ont hérissé le poil et profondément agacée. Ok c'est une ado (quoique 18 ans quand même) ok elle se cherche, ok elle est complexé, ok ses parents divorcent mais mince c'est à cet âge là qu'on profite de la vie justement sans trop se poser de questions, on a envie de faire des connaissances, d'aventure, de sortir de sa chambre et de s'amuser. Là tout lui fait peur, prend des proportions inimaginables et quand elle rencontre Alex, c'est presque pire. Je l'admire ce jeune de persévérer. 

    Vous l'avez compris je me suis ennuie voir énervée à cette lecture, très mauvais choix que je ne conseillerais même pas à un ado ... ou alors pour lui montrer le ridicule de la situation !! 

    ça sonnait mieux dans ma tête de Nina Kenwood

     

    ça sonnait mieux dans ma tête de Nina Kenwood 336 p/1000 octobre 2020

     

    dans la catégorie SON (10)

    ça sonnait mieux dans ma tête de Nina Kenwood

    ça sonnait mieux dans ma tête de Nina Kenwood

    ça sonnait mieux dans ma tête de Nina Kenwood


    votre commentaire
  • l'enfant Océan de Jean Mourlevat

    4ème de couverture :

    La longue marche de sept frères guidés par leur benjamin, en direction de l'Océan, vue et racontée par 21 narrateurs. Venez découvrir ce roman grandiose dans cette édition collector à tirage limité ! 

    Une nuit, Yann réveille ses six frères aînés, tous jumeaux. Il faut fuir : leur père a menacé de les tuer. Irrésistiblement attirés par l'océan, les sept enfants marchent vers l'ouest. De l'assistante sociale au routier qui les prend en stop, du gendarme alerté de leur disparition à la boulangère qui leur offre du pain, chacun nous raconte à sa façon un peu de leur incroyable équipée.

     

    Mon avis

    Yann est le petit dernier d'une famille qui compte déjà 6 garçons, 3 couples de jumeaux. Yann est aussi tout petit par la taille mais il sait se faire comprendre et respecter. Une nuit où ses parents se disputent, il entend que le père veut les tuer tous les 7, il réveille donc ses frères et quittent le domicile en pleine nuit, direction l'océan. 

    Et c'est parti pour un road movie jusqu'à l'Océan. Lors de court chapitre qui donne la parole à tous les personnages aussi bien les frères de Yann, que l'assistante sociale, les parents ou les différentes personnes croisées sur la route, nous suivons l'avancée de cette petite troupe bien maline menée par le plus petit d'entre eux.

    Le conte du petit poucet revisité au temps moderne, c'est bien vu, drôle et dramatique, ingénieux et désolant. 

    l'enfant Océan de Jean Claude Mourlevat avec mon fils

    l'enfant Océan de Jean Claude Mourlevat


    8 commentaires
  • Le syndrome du spaghetti de

    4ème de couverture :  

    QUAND LA VIE PREND UN VIRAGE AUSSI TERRIBLE QU´INATTENDU, COMMENT SE RÉINVENTER ET GARDER ESPOIR DANS L´AVENIR ? 

    Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé. 
    À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l'absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps. 
    Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n'auraient jamais dû se revoir. 
    Pourtant, lorsque la vie de Léa s'écroule, Anthony est le seul à pouvoir l'aider à se relever. 
    Leurs destinées s'en trouvent à jamais bouleversées.

     

    Mon avis

     

    Léa a 16 ans elle est en seconde et rêve de devenir basketteuse professionnelle. Elle passe tout son temps sur les terrains avec son père qui est aussi son coach. Entourée de ses 2 amis, Asmel et Nico elle a ce qu'on pourrait dire une vie normale d'ado... jusqu'au jour où face à un drame sa vie va basculer, ses projets tomber à l'eau 

     

    Ce roman nous raconte un moment de vie pour Léa en 4 actes : celui où tout va bien, celui où survient le drame, celui où elle fait l'autruche et celui où elle se reconstruit. En fil conducteur, sa passion dévorante pour le basket va leur permettre de tenir face à l'adversité mais aussi lui faire comprendre que tout ce qu'elle a appris lors des entraînement peut lui servir dans la vie. 

    Un roman qui m'a fait penser au "gout du baiser" car il en reprend la trame, la rencontre qui sauve et la maladie. 

     

    C'est bien écrit, agréable à lire, bien dans l'air du temps et réaliste concernant ces ados qui se cherchent. 

     

    Le syndrome du spaghetti de Marie Vareille

     

    Le syndrome du spaghetti de Marie Vareille

    Le syndrome du spaghetti de Marie Vareille


    6 commentaires
  • Comme des sauvages de Villemot

    4ème de couverture

    Avertissement : Celui qui pénètre dans cette partie de la forêt ne reviendra jamais en arrière. Jamais 

    Au cœur des collines, derrière la maison où Tom, 13 ans, passe ses vacances, se cache un mystère inimaginable. Quand, au détour d'un sentier, le jeune garçon tombe sur une immense clôture avec une mise en garde inquiétante, il se sent irrépressiblement attiré... Et il disparaît. Pendant des mois, sa grande sœur Emma va le chercher. Elle finira par découvrir la vérité. Mais pourra-t-elle rebrousser chemin et révéler au monde le terrible secret des Sources ?

     

    Mon avis : 

     

    A l'annonce du divorce de ses parents, Tom est dévasté par le fait de devoir quitté sa maison et surtout sa forêt. Pour lui changer les idées au moment du déménagement, sa soeur lui propose de venir passer 2 semaines de vacances avec son groupe d'amis. Comme il est le plus jeune il ne participe pas à toutes les sorties et préfère partir se balader dans la nature environnante. Il finira par ne pas revenir de l'une de ses ballades... 

    C'est un sympathique roman d'aventures, à la limite du fantastique où l'on retrouve la liberté, l'état sauvage. Mené un peu comme une enquête policière par Emma qui veut à tout prix retrouvé son frère. Tom est attachant, il vit pleinement son rêve, les autres personnages ne sont pas très fouillés. 

    Je n'ai pas trouvé cette histoire très originale même si elle est bien écrite, j'ai eu l'impression de l'avoir déjà lue. Le final est un peu bâclé mais laisse la part belle à l'imagination. 

    C'est parfois un peu dur et violent et à d'autres moments assez poétique, mon avis reste malgré tout mitigé. 

    Comme des sauvages de Vincent Villemot

     

    dans la catégorie GROS MOT (10)

    Comme des sauvages de Vincent Villemot

    Comme des sauvages de Vincent Villemot

    Comme des sauvages de Vincent Villemot


    votre commentaire
  • Le manoir T5 - Lou et l'ile maudite de Evelyne Brisou - Pellen

    4ème de couverture :

     « L'énorme caniche noir me fonça dessus, tous crocs dehors. Mes jambes flageolèrent, et je ne sais pas comment je trouvai la force d'appuyer mes deux mains sur le plat-bord et de sauter par-dessus. »


    Fuyant un vaisseau et son terrifiant capitaine, Lou échoue sur la plage du manoir. Quand elle reprend ses esprits, elle se rend compte qu'elle a un bébé dans les bras ! Lou n'a jamais vu ce petit et pourtant, dès qu'elle le lâche, il pousse des hurlements. Ceux-ci provoquent de terribles tremblements de terre, qui ébranlent les murs du manoir. Pour protéger les pensionnaires, Liam et Cléa vont devoir découvrir pourquoi Lou et le bébé sont arrivés là et quel lien mystérieux les unit.

    Mon avis

    Dans cet opus c'est Lou qui arrive par la mer, directement échappée d'un bateau pirate, avec un bébé dans les bras. Elle ne le connait pas mais lui ne veut pas se détacher et hurler dès qu'elle demande à un autre pensionnaire de d'en occuper. 

    Liam et Cléa vont mener l'enquête pour en savoir un peu plus sur ces 2 arrivants et nous entraine dans de nouvelles aventures entre éruption volcanique et piraterie. Une nouvel épisode qui nous permet d'en connaitre un peu plus sur le Capitaine que l'on croise depuis le début de la série. 

    Encore un bien agréable moment de lecture partagée avec mon fils. 

    Le manoir T5 - Lou et l'ile maudite de Evelyne Brisou - Pellen

    dans la catégorie PRENOM (9)

    Le manoir T5 - Lou et l'ile maudite de Evelyne Brisou - Pellen

    Le manoir T5 - Lou et l'ile maudite de Evelyne Brisou - Pellen


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique