• Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Taveres

    Matteo a perdu son emploi de

    4ème de couverture

    Dans un article paru dans El País, Alberto Manguel qualifiait Gonçalo M. Tavares comme étant " l'un des plus ambitieux écrivains de ce siècle ". On ne peut qu'adhérer à ce jugement après la lecture de Matteo a perdu son emploi, invitation étonnante et irrésistible au jeu...

    Aaronson n'a pas toujours été mort.
    Il fut un temps où Aaronson était même, sans exagérer, un être vivant.
    De vingt-sept à trente ans, Aaronson tournait – tel un insecte obsessionnel – autour d'un rond-point.
    Tous les matins, on pouvait voir un homme, entre sept heures et sept heures et demie, faire le tour du principal rond-point de la ville, vers lequel convergeait 60 % de la circulation.


    C'est ainsi que Gonçalo M. Tavares nous invite à suivre les aventures extravagantes de ses personnages : un joggeur, un enquêteur sondeur, un enseignant, un collectionneur de cafards... Jusqu'à l'apparition de son héros, le vrai, Matteo, celui qui a perdu son emploi. Vingt-six individus dont les destins sont liés comme dans un jeu de dominos, la chute d'une pièce entraînant celle de la suivante. 

    Le lecteur avance de surprise en surprise, empruntant simultanément les chemins de l'absurde et de l'intelligence, il découvre au fil des pages une créativité fascinante qui rappelle celle de Kafka, Beckett ou Melville. Un univers où les ambiguïtés sont reines et offrent de passionnantes réflexions sur l'homme, la ville, la vie moderne et l'ironie de l'existence. 

    " L'un des écrivains les plus ambitieux de ce siècle. " Alberto Manguel,  El País

     

    Mon avis :

     

    Roman ou nouvelles, disons petites anecdotes qui se succèdent où le personnage final intervient dans l'histoire suivant. On passe de l'absurde au dramatique, du drôle au fantastique. 

    Les chapitres sont court et facile à lire, les portraits en image de mannequins soutiennent l'intrigue de ce roman. Car intrigue il y a, par là où l'auteur veut nous emmener. La dernière partie explicative est d'ailleurs la bienvenue. 

     

    J'ai particulièrement aimé la nouvelle qui traite des déchets, elle porte un regard sur notre propre façon de consommer, l'accumulation des biens et des déchets et jusqu'où on peut supporter cette accumulation et ses conséquences. 

     

    Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Taveres

    dans la catégorie PRENOM

    Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Taveres

    Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Taveres

     

    « Citation du dimanche #179Vernon Subutex de Virginie Despentes »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Septembre à 12:39
    Pourquoi pas, ça a l'air très décalé et très original.
      • Mardi 19 Septembre à 17:40

        En effet ça change ! 

         

    2
    Mercredi 20 Septembre à 08:04

    bonjour,

    c'est le genre de lecture qui me plait, court et intense avec de multiples facettes

    tres belle journée, bises :))

      • Mercredi 20 Septembre à 14:21

        Très bon choix ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :