• Matin brun de Franck Pavloff

    Présentation

    Publié par Cheyne Éditeur en 1998, Matin brun est un des plus grands phénomènes d'édition des 30 dernières années, vendu à plus de 2 millions d'exemplaires en France et traduit dans 25 pays. Chaque lecteur se saisit de cette nouvelle allégorique et peut y lire, à l'aune de sa propre expérience, un écho aux années 30, à des événements plus actuels, une analyse sur l'enfermement, une fable sociale ou un rappel à nos valeurs personnelles. Une lecture coup de poing qui interroge nos indifférences, nos petits renoncements, nos « j'aurais dû » aux conséquences collectives immenses. 
    Et, en contre point, notre faculté à la vigilance.
    Etudié dans les collèges et les lycées, Matin brun a été adapté au théâtre, à la radio (livre CD) et à la télévision.

    Mon avis

    Je suis tombée sur cette version il y a quelques jours, je garde une telle émotion de la lecture de la version papier que je ne pouvais pas passée outre.

    Cette version audio nous plonge dans l'ambiance des années trente avec les voix des deux acteurs Jacques Bonnaffé et Denis Podalydes et un fond musical légèrement angoissant.

    Cette histoire  interpelle sur l'intolérance, le pouvoir et reste d'une grand actualité.

     

    Matin brun de Franck Pavloff

    dans la catégorie COULEUR

    Matin brun de Franck Pavloff


    5 commentaires
  • Trois ethnies

     

    Trois ethnies
    Trois jolis sourires,
    Trois jeunes destins.
    Trois petites filles,
    Trois éclats de rires qui chatouillent les manguiers…

    Elles jouent en cercle en se tenant la main,
    Sandales et peurs au vent...
    Trois rêves ludiques, 

    Trois chansons.

    Un, deux, trois, elles sautillent,
    Et petites nattes se hissent à l’horizon.
    Un, deux, trois, elles sautillent,
    Six petits pieds se posent sur la terre fébrile;
    Fraîchement violée par ses fils,
    Féconde et porteuse en son sein de l’Infâme.

    Un, deux, trois, et la terre minée s’ouvre.
    Rugissante et béante,
    Purulente de petits monstres,
    Elle avale les trois chansons.

    Trois petits bouts d’enfance s’envolent en éclats.
    Trois rêves déchiquetés, trois rires muets.
    Trois destins étouffés, trois boutons de fleurs écrasés.
    Trois chants inachevés…

    Un, deux, trois pleurs identiques s’élèvent dans un ciel désastré.
    Trois silhouettes vêtues d’imvutano noirs s’allongent, cheveux rasés, âmes calcinées.
    Trois mères. 

    Trois plaies.
    Trois cœurs fendus à jamais.
    Hutu. Tutsi. Twa.
    Trois ethnies. Une seule agonie.
    Un seul fleuve de larmes qui s’écoule et s’écoule, à l’infini.

    Et ce silence…
    Le silence lourd et écarlate du sang des innocents.


    Ketty Nivyabandi (Burundi)

     

    Texte composé pour l’exposition 'Recyclage d’armes en œuvres d’art
    Maoni (Collectif d'Art)/Bujumbura, Janvier 2010


    2 commentaires
  • Couleur de peau : Miel tome 4 de Jung

    4ème de couverture

    Le dernier voyage que Jung a effectué en Corée le confronte à une famille qui voit en lui leur fils perdu depuis 40 ans. Faut-il faire un test ADN ? Et si la réponse était positive ? Comment ont-ils perdu cet enfant ? Quid de sa famille en Belgique, qui l'a chéri et élevé ?! Partagé entre Europe et Asie, entre le souvenir de ce qui a été et tout ce qui aurait pu être, Jung tente de définir son métissage.

    Mon avis

    Dans ce dernier tome Jung revient sur sa famille adoptive en interrogeant sa mère dont il découvre l'attachement dont il a douté et les difficultés qu'elle a aussi eu dans les relation avec ses deux enfants adoptés.

    Le voilà reparti en Corée avec des nouvelles perspectives d'en apprendre plus sur sa famille d'origine. C'est touchant, bien vu, très réaliste et éclairant sur ce statut particulier qui est souvent pu abordé par les personnes concernées.

    Dans la catégorie ALIMENT

    Couleur de peau : Miel tome 4 de Jung

     

    Couleur de peau : Miel tome 4 de Jung


    4 commentaires
  • Je ne sais sur quelle mappemonde

     

    je ne sais sur quelle mappemonde
    lire tes frontières
    je n’ai plus l’habitude
    des intervalles
    et des repères

    mes songes ont perdu
    leur centre de gravité


    la patrie est une herbe 
    qui prospère
    sur les terres vagabondes
    la pluie des larmes l’enracine
    dans l’humus
    l’exil est son engrais

     

    Alain Mabanckou (Congo), Les arbres aussi versent des larmes
    Ed. L’Harmattan, 1997


    4 commentaires
  • Dedans ce sont les loups de Stéphane Jolibert

    4ème de couverture

    Aux confins du Grand Nord, dans un paysage de glace et de neige, une bourgade survit autour de l activité du Terminus : hôtel, bar et bordel. Nul ne sait à qui appartiennent les lieux mais ici se réfugie la lie de l humanité et ici s épanouissent les plus bas instincts.

    Dans ce milieu hostile, Nats fait son boulot avec application, jusqu au jour où débarque un homme au visage familier, et avec lui, une flopée de mauvais souvenirs. Dès lors, tandis que la neige efface le moindre relief du paysage. Tandis que la beauté de Sarah chamboule son quotidien. Tandis que le vieux Tom lui raconte le temps où les loups tenaient les chiens à distance. L esprit de vengeance tenaille Nats, impérieux, dévorant.

     

     

    Mon avis

    J'ai retrouvé dans ce roman l'ambiance de Aucun homme ni dieu de William Giraldi. Cette ambiance froide âpre qui nous prend aux tripes et nous tiens en haleine.

    Un monde avec ses règles, sa hiérarchie où chaque place n'est jamais définitivement gagnée, où la violence s'invite au quotidien dans la quasi indifférence, où il faut un gardien pour maintenir l'ordre sous la main de maitre d'un inconnu qui gère tout d'une poigne de fer et qui donne ses ordres par téléphone. 

    Les personnages sauvages, accidentés par la vie, parfois drôles rodent comme des loups qui vivent en meutes et qui en écartent les chiens.

    Un premier roman proposé dans la cadre du  Dedans ce sont les loups de Stéphane Jolibert

    Une belle découverte.

     

     Dans la catégorie ANIMAL

    Dedans ce sont les loups de Stéphane Jolibert

    Dedans ce sont les loups de Stéphane Jolibert

     


    2 commentaires