• L'oeil du prince de Frédérique Deghelt

    4ème de couverture

    Années 1980 : Mélodie, une jeune Cannoise, commence son journal intime. 1964 : Yann, un Français habitant New York, semble avoir laissé sa vie derrière lui. Vingt ans plus tard à San Francisco, Benoît voit son couple se déliter alors même que sa carrière de pianiste connaît une envolée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux résistants, Alceste et Agnès, se découvrent amoureux grâce à leur correspondance. Leurs lettres seront ouvertes, un demi-siècle plus tard, par une vieille dame qui n'a jamais oublié les hommes qu'elle a aimés. Un roman à cinq voix, intense et profond, qui nous laisse l'impression d'observer le jeu de la vie et l'ironie du sort par "l'oeil du prince", comme au théâtre.

    Mon avis

    Un roman à 5 voix ou quasiment 5 nouvelles avant que l'on comprenne le lien entre chacune de ces histoires. 

    Voyage  à travers, le temps, à travers l'espace, on saute de 'une à l'autre de ces histoires avec plus ou moins d'enthousiasme, autant j'ai aimé l'histoire de Mélodie, autant je n'ai pas compris tout de suite compris où Yann voulait nous emmener avec ses sensations à 1/2 mot, Je me suis reconnue dans l'histoire de Benoit et suis restée assez indifférente à la correspondance entre Alceste et Agnès. Tout s'est reconstruit peu à peu dans le dernier chapitre qui nous fait réfléchir sur notre propre histoire. 

    L'oeil du prince de Frédérique Deghelt

    dans la catégorie PARTIE DU CORPS

    L'oeil du prince de Frédérique Deghelt

    L'oeil du prince de Frédérique Deghelt N°3 de Janvier

    L'oeil du prince de Frédérique Deghelt


    4 commentaires
  • 24h photo #46  

    Peu à peu on vide les cartons ... dans un vieu non ouvert depuis que nous sommes en Dordogne j'ai eu la surprise de trouver ceci ... jeje demande bien ce que je vais pouvoir en faire ! 

    d'autres participation chez Patricia

     

    24h photo #46

     


    8 commentaires
  • Nous devions réveillonné dans notre nouvelle maison avec des amies mais vu l'état d'avancement elles ont eu pitié de nous, nous avons donc passé le 31 décembre et le 1er janvier au chaud près de Bordeaux / reprise des artisans ça s'accélère : avancement sur l'électricité (merci les voisins de nous avoir donne un peu de courant pour avoir la lumière et pouvoir manger chaud !) fin de la salle de bain, installation du poêle et de l'électroménager  / visite éclair de mes parents et de mes nièces très enthousiastes / galette chez les voisins dès le jour de l'Epiphanie / de nouveaux élèves de yoga / plusieurs repas entre copines / on peut commencer à recevoir un peu de monde : apéritif dinatoire, repas ou tirage des rois / on continue à vider les cartons et à s'installer peu à peu : placard des chambres, huilage des parquets, pose des plinthes / enfin l'électricité arrive !  je peux enfin tester mon nouveau four / passer un weekend à Paris pour l'anniversaire d'un ami : y croiser mes 2 grands et prendre un grand bain de retrouvailles / fignoler à notre retour : poser les luminaires, installer notre nouveau lit, commencer la bibliothèque et continuer à vider des cartons. 

    Mois par mois  #Janvier 2019

     


    4 commentaires
  • Maman a tord de Michel Bussi

    4ème de couverture

    Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant... 
    Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. 
    Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s'effacent. Ils ne tiennent plus qu'à un fil. Le compte à rebours a commencé. 
    Qui est vraiment Malone ? 

    Mon avis

    C'est toujours un plaisir de retrouver Michel Bussi, il a su une fois de plus m'entrainer dans cette histoire sur la mémoire d'un enfant, la manipulation, les évaluations psychologiques et la frilosité des systèmes scolaires, a quoi s'ajoute une amitié, une femme en quête d'un homme pour lui faire un enfant, une vieille enquête non résolue ... tout pour faire un bon roman. 

    Alors oui il y a quelques invraisemblances, mais c'est bien écrit rythmé, des sentiments, des confidences quelques coups d'éclats qui tombent à pic pour nous surprendre. 

    Alors que j'arrivais aux environs de  la 350ème il me semblait que l'enquête arrivait à sa fin et bien non Michel Bussi a su me tenir en haleine pendant les quelques 200 pages restantes.... je me fais toujours avoir pour mon plus grand plaisir. 

    Maman a tord de Michel Bussi

    Dans la catégorie METIER

    Maman a tord de Michel Bussi

     

    Maman a tord de Michel Bussi


    4 commentaires
  • Paul à Quebec de Michel Rabagliati

    Présentation : 

    Les années passent pour Paul et sa famille ; une fille qui grandit, une nouvelle maison et des parents qui vieillissent. Cette petite routine du quotidien va être brusquement changée par la maladie d’un proche qui va provoquer de nombreux doutes et autres moments d’émotions.

    Mon avis : 

    C'est la première fois que je lis un album de cette série mais je n'ai pas eu pour autant l'impression d'arriver en plein milieu d'une histoire et ni de me sentir perdue. 

    Je débarque donc dans la famille de Paul, une femme et une fille à la recherche d'une maison... le rapprochement avec la belle famille, les retrouvailles, les dimanches, les anecdotes les souvenirs... On a vraiment l'impression d'être à Quebec, les textes sont tellement bien écrits qu'on les entend parler. C'est léger, drôle, la vie bien vue et bien croquée. On se reconnait un peu dans cette vie là. 

    La seconde partie est moins gaie mais toujours aussi juste. On suit la fin de vie du beau père de Paul, avec une grande précision tant dans la maladie que dans les structures de soins palliatifs. Le regard porté est humain, entre rire et larmes, à la fois doux et violent. 

    Les illustrations en noir et blanc portent bien les propos, les transformations physiques du malade d'une grand réalisme. 

    Une BD tout en sensibilité sans sensiblerie. 

    Paul à Quebec de Michel Rabagliati

    Paul à Quebec de Michel Rabagliati

    Dans la catégorie PRENOM

    Paul à Quebec de Michel Rabagliati

    Paul à Quebec de Michel Rabagliati


    4 commentaires