• Les mots ont des fenêtres (ou bien ceux sont des murs)

    4ème de couverture

    Sous une nouvelle couverture, enrichie d'un important chapitre sur la médiation et la résolution des conflits, voici la troisième édition de l'ouvrage phare de la Communication NonViolente, traduit dans plus de 30 langues et vendu à 170 000 exemplaires en France. 
    Grâce à des histoires, des exemples et des dialogues simples, ce livre permet d'améliorer radicalement et de rendre vraiment authentique notre relation aux autres. 

    La plupart d'entre nous ont été élevés dans un esprit de compétition, imprégnés de préjugés et d'intolérance. Cette éducation nous conduit le plus souvent à une mauvaise compréhension des autres. Elle engendre au quotidien de la colère, des frustrations et des comportements agressifs. 
    Une communication de qualité avec les autres est une des compétences les plus précieuses qui soit, dans sa vie personnelle comme au travail. 
    Marshall Rosenberg met ici à notre disposition un outil très simple dans son principe, mais extrêmement puissant dans ses effets : la Communication NonViolente. Découvrez cette méthode accessible pour améliorer votre relation aux autres.

     

    Mon avis

     

    Après une présentation rapide de la CNV, l'auteur passe aux travaux pratiques étape par étape en nous ouvrant les yeux sur ce que nous communiquons souvent sans nous en rendre compte et nous amène à travailler sur le changement. Une meilleure communication et une meilleure écoute pour de meilleures relations, aussi bien professionnelles que personnelles. 

     

    Beaucoup de témoignages et d'exemples, pour éclairer les propos. Des passages qui méritent étude approfondie pour une réelle compréhension. 

     

    C'est simple sur le papier mais ça va demande du travail ou tout au moins une prise de conscience profonde de ma manière de communiquer ... 

    Il n'y a plus qu'à ! 

    Un livre qui va rester sur ma table pour être consulté régulièrement et à partager avec mon conjoint.

     

    Dans la catégorie LECTURE

    Les mots ont des fenêtres (ou bien ceux sont des murs) de Marshalle B. Rosenberg

    Les mots ont des fenêtres (ou bien ceux sont des murs) de Marshalle B. Rosenberg


    6 commentaires
  • Epiphania de Ludovic Debeurme

    Présentation de l'éditeur : 

    "C'est ainsi que je suis fait. A jamais dissemblable de ceux de ton espèce. Là ou tu vois s'élever les cites accueillantes, je vois, moi, à travers le bitume que l'on couche à l'infini pour étendre encore et encore les villes arrogantes, la fin d'un monde fait de racines, de lichens, de vers et de bactéries ancestrales."

    Mon avis : 

    Dans ce nouveau tome, on comprend mieux pourquoi les Epiphanians sont apparus sur terre. 

    Cette BD un peu brutale pour faire comprendre les enjeux de l'écologie, du vivre ensemble, du respect du vivant m'a fait penser à "défaite des maitres et possesseurs"

    Des scènes assez violentes et des couleurs un peu criardes soulignent les propos. 

    Un BD qui secoue mais laisse arriver l'espoir dans le troisième tome. 

    Epiphania de Ludovic Debeurme


    4 commentaires
  • Cette nuit, la mer est noire de Florence Arthaud

    4ème de couverture

    "J'ai basculé en une fraction de seconde. Je suis dans l'eau. Il fait nuit noire. Je suis seule. Dans quelques instants, la mer, ma raison de vivre, va devenir mon tombeau". Le samedi 29 octobre 2011, alors qu'elle naviguait seule à bord de son voilier, Florence Arthaud tombe à l'eau, au large du cap Corse. Isolée, en pleine nuit, sans gilet de sauvetage, la navigatrice va affronter la mort pendant de longues heures. Elle restera en vie grâce à une série de petits miracles : une lampe frontale, un téléphone portable étanche, du réseau et sa mère qui veillait en pleine nuit. Dans ce livre confession, Florence Arthaud revient sur cet épisode tragique. Elle livre les sentiments, les pensées et les souvenirs qui l'ont accompagnée alors qu'elle se noyait en pleine mer.

    Mon avis

    Un document assez court mais intense qui revient sur un moment crucial de la vie de Florence Arthaud moment où elle est tombé à l'eau sans gilet de sauvetage en pleine nuit alors qu'elle naviguait seule au large de la Corse pour son palis ! 

    Alors qu'elle raconte en chapitres courts cette "aventure" qui a bien fini nous le savons tous ! elle intercale  le récit de son histoire, comment elle est devenue marin, quelle femme elle était, ses rencontres, ses courses, ses engagements mais surtout sont grand amour de la vie, de la liberté et de la mer. 

    C'est bien écrit, agréable à lire, fluide. On sent par ces mots la grande force de cette femme, à la fois sa volonté et son acceptation.

    Une jolie phrase résume à elle seule tout ce qu'elle a voulu nous dire :

     "La vie est un cadeau, il faut la vivre pleinement et croire toujours en son destin"

    Et pour clore ce livre, un bel hommage à son père qui la laisser devenir ce qu'elle a toujours voulu être, tout en lui faisant rencontrer ceux qui lui ont permis de réaliser son rêve.

    Cette nuit, la mer est noire de Florence Arthaud

    dans la catégorie COULEUR

    Cette nuit, la mer est noire de Florence Arthaud

    Cette nuit, la mer est noire de Florence Arthaud


    6 commentaires
  • RDV photo #52

     

    Ma belle soeur a fait un séjour en Inde elle m'a ramené des petites choses : un bracelet, un pic pour les cheveux (j'arrive pas à le faire tenir !!) et des cartes avec du tissus et des feuilles de l'arbre de Bodhimanda, l'arbre ou le Bouddha a eu l'illumination.

    Trop contente  !

    D'autres participations chez Patricia 

    RDV photo #52


    2 commentaires
  • L'essence de la vie  de Bernard Ollivier

    4ème de couverture

    Tout va mal. Dans les fermes, les paysans tuent leurs sols et sont tués parfois eux-mêmes par le glyphosate. La plupart de ceux qui échappent au cancer travaillent pour rien. Entendez-vous dans nos campagnes ces paysans désespérés qui se suicident ? Dans les villes polluées et les entreprises, le burn-out fait des ravages.
    Pourtant, dans une ferme blottie au milieu des bois de Sologne, la résistance s'organise. Une quarantaine d'hommes et de femmes, presque tous venus des cités polluées jusqu'à l'asphyxie, abandonnent leur CDI et la sécurité de l'emploi, avec une ambition : faire pousser des légumes bios sur un sol nettoyé du poison chimique qu'on y a déversé, nourrir sainement leur famille et nous autres avec des aliments naturels, travailler dans la liberté et le bon air. Aucun n'est paysan. Sont-ils l'avant-garde d'une troupe qui va révolutionner notre mode de manger ? Est-ce, soixante ans après, un exil rural à l'envers ? Trente et un de ces pionniers du retour à la terre, hommes ou femmes, de 18 à 58 ans, de la terminale au doctorat, employés, artistes ou chefs d'entreprise s'expliquent.
    Radiographie d'une énergie neuve dans un pays qui doute ? La relève ?

    Mon avis :  

    Après avoir fait un rappel historique sur le monde de l'agriculture, l'auteur présente un état des lieux du changement qui s'amorce. C'est au travers de 31 témoignages de personnes qui suivent un stage à Sainte Marthe pour une reconversion vers le maraichage que nous prenons conscience de ce changement. 

    Des personnes aussi diverses dans leur origine sociale ou culturelle, que dans leur personnalité mais tous avec un engagement profond pour un mieux vivre tout au moins mieux manger. Une conscience vars le sauvé la planète mais surtout mieux nourrir ces enfants. 

    Ceux sont 31 témoignages de vie et d'engagement, de conscience des difficultés à venir mais aussi d'espoir dans un avenir. 

    Un documentaire passionnant, positif même si les difficultés sont largement abordées de la dureté du travail aux problèmes financiers, avec des projets divers mais tous farouchement tournés vers l'humain et l'entraide. 

    Si vous hésitez à franchir le pas, ce document vous apporte des pistes d'engagements, le coup de pouce pour vous dire que tout est possible, qu'il faut y croire et faire confiance à la vie et aux rencontres. 

    Merci à L'essence de la vie  de Bernard Ollivier  et aux éditions L'essence de la vie  de Bernard Ollivier

    L'essence de la vie  de Bernard Ollivier


    2 commentaires