• La route improbable de Jean François Delaunay

    La route improbable de Jean françois Delaunay

    4ème de couverture

    Il faut parfois un temps long avant que la grâce ne s'installe et que le coeur ne se convertisse. On met bien souvent en avant dans les témoignages de conversion les bouleversements de la vie d'après. Ici, l'auteur a voulu cheminer à nouveau avec le jeune homme qui avait pris la route, comme Kerouac et comme tant d'autres de sa génération des années 1970. De son enfance catholique, faite de questionnements, à la découverte de l'Amérique du Sud et de l'Amérique centrale puis de l'Afrique, l'auteur retrace le chemin de son questionnement intérieur avec la bienveillance qui l'a poussé à rentrer en psychanalyse. Jusqu'à la rencontre de sa future femme dont l'amour va cristalliser ce bouillonnement intérieur, l'amener à se révéler à lui-même en même temps qu'il se rend compte que Dieu se révèle aux hommes par son amour. Écrit avec une grande douceur, ce texte, ponctué de poèmes, est un témoignage artistique, intellectuel et spirituel qui saura toucher tous ceux qui ont vécu ou vivent ce cheminement.

    Mon avis

    Qu'il est long le chemin qui mène à la libération surtout quand on se refuse à le voir ou qu'on en attend trop. C'est ce  que nous raconte Jean François Delaunay dans ce texte témoignage de son trop long errement entre fuite de la religion imposée et quête d'une spiritualité autre. 

    Après un retour sur sa découverte de la spiritualité (si on peut dire) avec le catéchisme et les messes imposées lors de son enfance, à l'âge adulte, l'auteur repart à la conquête de la foi sur un autre chemin, vers d'autres cultures mais aussi à travers l'art et la littérature. 

    C'est un long cheminement torturé, qui ouvre sur plus de questionnement qu'il n'apporte de réponses et qui ne libère pas l'auteur de ses douleurs. Nous avançons avec lui dans cette quête, emporté par son tourbillon de doutes, d'attente, d'interrogations. 

    C'est donc un récit tourmenté et pessimiste qui nous est offert et au moment où l'on a l'impression qu'une éclaircie arrive enfin, le narrateur ne la partage pas mais revient sur des textes écrits lors sa quête. J'aurai aimé avoir droit à cette légèreté ! 

    Plutôt bien écrit avec moultes références artistiques mis à part son coté peu optimiste, ce récit donne une belle image de christianisme pour lequel il faut souffrir et errer longuement pour mériter un peu de lumière et de réconfort. 

     

     

    Merci La route improbable de Jean françois Delaunay  et La route improbable de Jean François Delaunay 

    La route improbable de Jean François Delaunay

    La route improbable de Jean François Delaunay 168 p /1000 mars2020

    Dans la catégorie LIEU

    La route improbable de Jean François Delaunay

     

    La route improbable de Jean François Delaunay

    « Emma T2 et T3 de Kaoru Mori Une carte »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Mars à 17:54
    Aifelle

    Ce n'est pas assez léger pour les jours que nous vivons ! (en tout cas pour moi).

      • Vendredi 27 Mars à 18:18

        Je comprends .... masse critique j'avais une date butoir ! bon weekend 

    2
    Samedi 28 Mars à 21:34

    Je ne connais pas du tout...

      • Dimanche 29 Mars à 13:24

        Moi non plus je ne connaissais pas ! he

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :