• Printemps des poètes #8

    Je ne sais sur quelle mappemonde

     

    je ne sais sur quelle mappemonde
    lire tes frontières
    je n’ai plus l’habitude
    des intervalles
    et des repères

    mes songes ont perdu
    leur centre de gravité


    la patrie est une herbe 
    qui prospère
    sur les terres vagabondes
    la pluie des larmes l’enracine
    dans l’humus
    l’exil est son engrais

     

    Alain Mabanckou (Congo), Les arbres aussi versent des larmes
    Ed. L’Harmattan, 1997

    « Dedans ce sont les loups de Stéphane JolibertCouleur de peau : Miel tome 4 de Jung »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Mars à 06:13
    Aifelle
    C'est le haut du panier Mabanckou ! Un écrivain que j'adore écouter.
      • Mercredi 15 Mars à 07:13

        cool bonne journée

    2
    Mercredi 15 Mars à 11:42

    coucou ma belle! je voulais passer voir ton scrap et je ne trouve pas snif. passe un bon mercredi et à bientôt!

      • Mercredi 15 Mars à 12:53

        Regarde le menu à gauche On Scrappe tu arrives direct sur mes articles 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :