• L'infinie patience des oiseaux de David Malouf

    L'infinie patience des oiseaux de David Malouf

    4ème de couverture : 

    Lorsqu'en 1914, Ashley Crowther revient en Australie, dans le Queensland, pour s'occuper de la propriété héritée de son père, il découvre un paysage merveilleux peuplé de bécasses, d'ibis et de martins-chasseurs. Il y fait également la connaissance de Jim Saddler, la vingtaine comme lui, passionné par la faune sauvage de l'estuaire et des marais. Au-delà de leurs différences personnelles et sociales, les deux jeunes hommes ont en commun un véritable amour de la nature. Et ils partagent un rêve : créer un sanctuaire destiné aux oiseaux migrateurs. 

    Loin de là, l'Europe plonge dans un conflit d'une violence inouïe. Celui-ci n'épargnera ni Jim, qui rejoint un camp d'entraînement à Salisbury, ni Ashley, envoyé à Armentières. Seul témoin de la parenthèse heureuse qui les a réunis, Imogen, une photographe anglaise amoureuse comme eux des oiseaux, saura-t-elle préserver le souvenir des moments exceptionnels qu'ils ont connus ? 
    Traduit pour la première fois en français, ce roman signé par l'un des plus grands écrivains australiens contemporains, et publié il y a près de quarante ans, s'impose avec le temps comme un chef-d'oeuvre empreint de poésie et de lumière.

    Mon avis

    C'est une histoire de rencontres, autour de la nature et de l'amour des oiseaux dans un premier temps. Jim rencontre Ashley par hasard, et ce dernier lui propose de s'occuper de sa propriété en organisant entre autres de visites découvertes ornithologiques. Observateur assidu, Jim passe son temps à répertorier de nouvelles espèces, et lors q'une de ces quêtes silencieuses il rencontre Imogen, photographe elle aussi passionnée. Une belle amitié va naitre de ces moments partagés. 

    Mais bientôt la guerre fait rage en Europe, et Jim se sent dans l'obligation de quitter ce beau territoire, lumineux et poétique pour intégrer l'armée et vivre sous les bombes dans la boue et le froid. 

    Un roman en 2 parties l'une douce et poétique dans la nature et l'autre partie beaucoup plus dure dans les tranchées et les horreurs de la guerre. 

    J'ai eu un peu de mal à entrer dans ce roman pour finir par y prendre beaucoup de plaisir et à le trouver même un peu court. 

     

    L'infinie patience des oiseaux de David Malouf

    Dans la catégorie ANIMAL (6)

    L'infinie patience des oiseaux de David Malouf

    L'infinie patience des oiseaux de David Malouf

     

    « Rhapsodie Française de Antoine Laurain Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère de Susin Nielsen »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Juillet à 07:07
    Aifelle

    J'ai déjà noté ce titre, j'espère arriver à le lire un jour.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :