• Ör de Audur Ava Olafsdottir

    Ör de Audur Ava Olafsdottir

    4ème de couverture

    Se décrivant lui-même comme un « homme de quarante-neuf ans, divorcé, hétérosexuel, sans envergure, qui n’a pas tenu dans ses bras de corps féminin nu – en tout cas pas délibérément – depuis huit ans et cinq mois », Jónas Ebeneser n’a qu’une passion : restaurer, retaper, réparer. Mais le bricoleur est en crise et la crise est profonde. Et guère de réconfort à attendre des trois Guðrún de sa vie – son ex-femme, un joli accident de jeunesse, sa fille, spécialiste volage de l’écosystème des océans, et sa propre mère, ancienne prof de maths à l’esprit égaré, collectionneuse des données chiffrées de toutes les guerres du monde… Doit-il se faire tatouer une aile de rapace sur l’omoplate ou carrément emprunter le fusil de chasse de son voisin pour en finir à la date de son choix ? Autant se mettre en route pour un voyage sans retour à destination d’un pays abîmé par la guerre, avec sa caisse à outils pour tout bagage et sa perceuse en bandoulière.

    Ör (« Cicatrices ») est le roman poétique et profond, drôle, délicat, d’un homme qui s’en va – en quête de réparation.

    Mon avis

    Avec son sens de l'observation particulier, Audur Ava Olafsdottir nous raconte l'histoire de cet homme, Jonas qui arrive à un tournant de sa vie, seul et qui ne sait plus comment combler le vide de son existence. 

    Entre son ex femme, sa fille, sa mère et son voisin il ne trouve aucun réconfort, rien à partager. Il décide d'en finir et pour cela prend un billet sans retour pour un pays ravagé par la guerre. 

    C'est au travers de ses yeux que nous découvrons la misère de cette ville, les petites débrouilles entre voisins pour s'en sortir, les rapaces qui viennent profiter de la misère pour investir au plus bas prix ou piller les quelques richesses. C'est aussi là que Jonas va se sentir utile avec ces quelques outils et sa perceuse. 

    J'ai retrouvé dans ce roman la fraicheur que j'avais aimé dans "Rosa Candida" un roman hors du temps, dépaysant, à l'écriture douce et poétique

    Ör de Audur Ava Olafsdottir

    Traduit de l'islandais

    Ör de Audur Ava Olafsdottir

     

    dans la catégorie COULEUR

    Ör de Audur Ava Olafsdottir

    Ör de Audur Ava Olafsdottir

    « Le mari de mon frère de Gengoro TogameUn mini cadeau »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Avril à 07:28
    Aifelle

    Je voulais l'acheter au festival des Boréales il y a 1 an et demi et je me suis trompée, j'ai pris un autre titre (je venais de rencontrer l'auteure). Je vais attendre qu'il sorte en poche.

      • Vendredi 26 Avril à 12:32

        ça ne devrait plus tarder ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :