• Oona et Salinger de Frederic Beigbeder

    Oona et Salinger de Frederic Beigbeder

    Présentation :

    "Il arrive un moment, dans certains pays, à certaines époques, où les hommes semblent attendre un événement important et tragique qui permettrait de résoudre tous les problèmes. Ces périodes sont généralement nommées : avant-guerre. Elles sont assez mal choisies pour tomber amoureux. En 1940, à New York, un écrivain débutant nommé Jerry Salinger, vingt et un ans, rencontre Oona O'Neill, quinze ans, la fille du plus grand dramaturge américain. Leur idylle ne commencera vraiment que l'été suivant... quelques mois avant Pearl Harbor. Début 1942, Salinger est appelé pour combattre en Europe et Oona part tenter sa chance à Hollywood. Ils ne se marièrent jamais et n'eurent aucun enfant." F. B.

    Mon avis

    Beigbeder retrace la vie de Oona O'neill et Jérome Salinger, de leur première à leur dernière rencontre, de cet amour à sens unique, en nous faisant revivre cette époque à la fois libre et mouvementée. 

    Un roman fluide et bien documenté où les chapitres alternent la vie de l'un et de l'autre, des réflexions sur l'amour, le couple, la différence d'âge, la vie d'artistes, la création, mais aussi la grande histoire avec la guerre, les batailles ou encore des rencontres avec Truma Capote, Ernest Hemingway ou encore Charlie Chaplin. Quelques anecdotes allègent les propos parfois un peu trop académiques. 

    Pour une fois Frederic ne la ramène pas trop sur sa propre personne et si j'avais su j'aurai zappé le dernier chapitre qui me laisse une certaine amertume et a gâché mon plaisir d'écoute. 

    La lecture par Edouard Baer est agréable, vivante comme toujours. 

    Oona et Salinger de Frederic Beigbeder

    Oona et Salinger de Frederic Beigbeder n° 7 de mars

    Oona et Salinger de Frederic Beigbeder

     

    « Une femme entre nous de Greer Hendricks et Sarah PekkanenLe manoir - Tome 2 : Cléa et la porte des fantômes de Evelyne Brisou Pellen »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Avril à 18:11
    gambadou

    Cet auteur a tendance à m'énerver en ramenant tout à lui, mais là tu dis que ce n'est pas le cas, alors pourquoi pas ?

      • Mardi 14 Avril à 23:13

        Sauf dans le dernier chapitre... mais du coup tu n'es pas obligé de le lire ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :