• Les hordes invisibles de Louise Mey

    Les hordes invisibles de Louise Mey

    4ème de couverture :

    " Il n'avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n'en semblait que plus inquiétante. " 

    Francesca. Ilana. Clémentine. Des femmes comme elles, il y en a des milliers, qui prennent la parole sur les réseaux sociaux. Et de l'autre côté de l'écran, dans l'intimité d'une chambre ou la foule d'une rame de métro, des hommes guettent, harcèlent, menacent de viol ou de mort. Sous pseudonyme, en ligne et en liberté. Et avec le sentiment d'une totale impunité. 

    Le quotidien d'Alex et Marco au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels n'obéit qu'à un credo : fais comme tu peux. Sauf qu'Alex a décidé d'arrêter la bière, son antidote n°1 à l'angoisse - juste derrière sa fille et les statistiques, qu'elle compile obstinément. Le jour où les plaintes de Francesca, Ilana et Clémentine arrivent sur son bureau, des difficultés nouvelles surgissent. Comment traquer des individus sans signe distinctif et qui ne laissent aucune trace ? 

     

    Mon avis

    Je découvre la série avec ce titre et quel choc ! Ce service de police rarement évoqué car sans doute trop sensible : La brigade des Crimes et Délits Sexuels nous entraine dans les méandres de l'âme humaine, les rapports de pouvoir des hommes sur les femmes, la violence sexuelle, les agressions physiques ou verbales. 

    Particulièrement bien documenté, ce roman nous met face à une violence évoquée parfois mais souvent survolée car trop choquante. Là l'auteur ne nous épargne rien en nous faisant partager le quotidien de cette brigade et plus particulièrement de l'équipe d'Alex et de Marco. 

    Une ambiance qui m'a rappelé la série "Engrenages" avec ses liens entre brigadiers, les réunions, les différentes enquêtes. Une lecture qui ne laisse aucun moment de répit.

    Au coeur du cyber-harcelement nous découvrons des personnages à double facette, le masque tombe derrière l'écran pour laisser lire cours à des propos obscènes, dégradants, ...

    Un livre passionnant mais à ne pas mettre entre toutes les mains ou alors en accompagnant la lecture et comme support d'éducation. 

    Les hordes invisibles de Louise Mey

     

    « Paroles d'honneur de Leila SlimaniPotens de Ingrid Desjours »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Mai à 17:23
    Aifelle

    Je n'ai pas trop envie de me lancer dans ce genre de lecture en ce moment frown

      • Jeudi 24 Mai à 18:44

        Je comprends mais c'est quand même vachement bien !! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :