• Animal de Sandrine Collette

    Animal de Sandrine Colette

    4ème de couverture

    Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d'eux-mêmes. 

    Un roman sauvage et puissant. 

    Dans l'obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux très jeunes enfants ligotés à un arbre. 
    Elle sait qu'elle ne devrait pas s'en mêler. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher. 
    Vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs. 
    Parmi eux, Lior, une Française. Comment cette jeune femme peut-elle être aussi exaltée par la chasse, voilà un mystère que son mari, qui l'adore, n'a jamais résolu. 
    Quand elle chasse, le regard de Lior tourne à l'étrange, son pas devient souple. Elle semble partie prenante de la nature, douée d'un flair affûté, dangereuse. 
    Elle a quelque chose d'animal. Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior et les autres sont lancés sur les traces d'un ours. 
    Un ours qui les a repérés, bien sûr. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même. 
    Humain, animal, les rôles se brouillent et les idées préconçues tombent dans ce grand roman où la nature tient toute la place.

    Mon avis

    Lior une jeune femme française, participe avec un groupe à une chasse à l'ours qui va mal tourner. Nous allons la suivre dans les montagnes du Kamtchatka ne sachant plus très bine qui est le traqueur et qui est le traqué. Mise face à elle même, à ses limites et à ses peurs, de retour de cette chasse éprouvante elle va décidé de partir au Népal pour en connaitre un peu plus sur sa vie d'enfant avant son adoption. 

    C'est un roman en 3 temps, la première partie est celle de la chasse à l'ours, passionnante, haletante, angoissante parfois qui m'a rappelé six fourmis banches du même auteur. 

    La seconde partie se passe au Népal, on y suit la vie de Mara revenue avec Nin le petit garçon qui a bien grandi, vivre dans son petit village de montagne. Cette partie est toujours sauvage mais plus calme et bien moins palpitante que la précédente. 

    La dernière partie se passe aussi au Népal cette fois avec Lior nous révèle le secret de ses peurs. 

    C'est assez bien mené, j'ai vraiment beaucoup aimé la première partie un peu moins les suivantes, jusqu'à ce que tout s'éclaire. 

    J'ai aimé retrouver la plume de Sandrine Collette, la description des paysages, de ces grands espaces sauvages, les traques où l'on se sait plus qui est l'animal de qui est l'humain.

    Un roman sauvage et dépaysant.

    Animal de Sandrine Collette

    dans la catégorie ANIMAL (8)

    Animal de Sandrine Collette

    Animal de Sandrine Collette

    Animal de Sandrine Collette

     

     

     

    « Mille femmes blanches de Jim FergusCitation du dimanche #274 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Août à 22:49
    gambadou

    Pas tout à fait assez enthousiaste pour que je le note

    2
    Jeudi 20 Août à 09:28
    Aifelle

    J'ai abandonné la lecture des romans de Sandrine Collette. Je les trouve vraiment trop sombres.

      • Samedi 22 Août à 16:17

        C'est ce que j'aime chez elle. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :