• Amélie Nothomb La bouche des carpes - entretien avec Michel Robert

    La bouche des carpes - entretien avec Amélie Nothomb de

    4ème de couverture

    « On n’est pas forcé d’aimer mes livres... »
    « Mon ambition était de devenir danseuse étoile... »
    « Je crois dans les anges visibles... »

    « Pourquoi nierais-je que je suis un être pervers ? »
    « J’ai voulu mourir à cause de la laideur de la bouche des carpes... »
     
    Dans un café ou sous la pluie, chez elle ou chez lui, ou encore... dans les bois : l’auteur d’Hygiène de l’assassin, de Stupeur et tremblements et des Prénoms épicènesa accordé une série d’entretiens à Michel Robert. Au fil de leur conversation – parfois sage ou sincèrement drôle, parfois folle ou même intime – est née une amitié.
    Amélie Nothomb se livre ici comme rarement, évoquant aussi bien sa vie privée que la création littéraire, l’Europe, la Chine et le Japon, son sens de l’amitié et sa vision de l’amour, son goût de la solitude et des « orgies intellectuelles »... Ainsi se dessinent les thèmes majeurs d’une œuvre en plein devenir.
    Un document exceptionnel, donnant à voir dans toutes ses dimensions un écrivain aussi déroutant que capital.
     

    Mon avis

     Un document sorti il y a un peu plus d'un an mais dont on n'apprend rien sur Amélie Nothomb si on la suit depuis longtemps.  Les anecdotes que l'on n'y trouve ont déjà été lues et relues. 
    C'est bien écrit assez vivant mais on ne trouve pas le piquant qu'Amélie peut avoir sur les plateaux télé par exemple, on sent plus sa timidité, sa retenue mais aussi surtout cette envie de ne pas faire de vague, cette vraie ou fausse humilité on ne sait pas trop ! 
    J'ai été surprise à plusieurs moments par son "non-avis" sur la question ou cette indifférence à entendre des choses fausses sur elle. 
    En fait en refermant se livre on n'en sait pas beaucoup plus sur cette auteure.
     
    D'un auteur Belge

    Amélie Nothomb La bouche des carpes - entretien avec Michel Robert

    Dans la catégorie ANIMAL

    Amélie Nothomb La bouche des carpes - entretien avec Michel Robert

    Amélie Nothomb La bouche des carpes - entretien avec Michel Robert

    « Les bulles de Claire CastillonDes types comme nous de Roman Strajnic »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Juillet à 15:57

    Ma fille aînée en était fan il y a 25 ans, nous l'avons d'ailleurs rencontrée plusieurs fois sur le salon du livre parisien Porte de Versailles. A ses débuts, elle était très abordable et avait longuement parlé avec elle.

    Quand à moi, d'elle j'ai lu L'Hygiène et l'assassin et Stupeur et Tremblements. J'avais aimé.

    Douce fin de journée à toi.

    Bisous.

    Bernadette.

      • Mercredi 10 Juillet à 10:12

        J'ai lu tout Amélie Nothomb sauf le crime du comte de Neville ... je trouve que c'est assez inégal... et de plus en plus court. 

        Je ne l'ai jamais rencontrée.

        Merci de ton passage à bientôt. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :