• Un souffle une ombre de Christian Carayon

    Un souffle une ombre de Christian Carayon

    4ème de couverture : 

    Il faisait particulièrement doux ce soir-là. 
    Nous étions en été, un samedi soir, la fête annuelle de la base nautique des Crozes avait battu son plein toute la journée. 
    Justine avait demandé à ses parents, également présents, de pouvoir passer la nuit avec sa cousine et deux copains de classe sur l'îlot des Bois-Obscurs, au centre du lac. Un camping entre pré-adultes. Une récompense pour le bon travail fourni toute l'année. Promis, ils seraient de retour le lendemain, à 10 heures au plus tard. 
    Le dimanche matin, les adolescents se font attendre. L'un des parents, de rage, parcourt la distance à la nage. Sur l'îlot il découvre l'étendue du massacre : les corps meurtris, outragés, dénudés. 
    Les familles des victimes, des accusés, la région, tous vont connaître le chaos et le déclin. 
    Ma vie d'enfant a basculé ce jour-là. Quelqu'un – quelque chose –, au visage indéfini, malveillant, a pris possession de mon imaginaire, de mon âme. 
    Vingt ans après le drame, l'occasion de dépasser ce traumatisme collectif s'offre à moi. 
    Je vais enfin pouvoir donner un visage à mes peurs.

    Mon avis : 

    Un roman qui commence sur le thème de la peur, ce sentiment étrange qui nous poursuit toute un vie sans que l'on comprenne pourquoi. Et le premier chapitre nous met dans le bain et promet un roman prenant et angoissant. 

    Puis c'est à cet horrible massacre de quatre jeunes que nous sommes confrontés, massacre qui aura bouleversé profondément bien plus que les familles, c'est tout un village qu'il sera déstabilisé, ébranlé et quasiment détruit.

    Pour se libérer de cette peur, Marc Edouard Peirosoles, professeur d'histoire à l'université de Toulouse, va reprendre toute l'enquête mais comme un chercheur-historien : étudier les faits, se mettre dans la peau des personnages, retourner sur les lieux dans lequel il a grandi et qu'il connait bien.

    Une enquête passionnante originale vivante que l'on suit parfois la peur au ventre car Marc Edouard la vit avec ses tripes et non seulement en enquêteur froid et détaché.

    Et un final étonnant je vous invite à aller découvrir.

    Un souffle une ombre de Christian Carayon

    dans la catégorie PONCTUATION

    Un souffle une ombre de Christian Carayon

    « Un petit livre oublié sur un banc de Jim et MigLongues peines de Jean Teulé »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Avril 2016 à 21:58

    gloups

      • Jeudi 14 Avril 2016 à 22:16

        et oui c'est un polar ! 

         

    2
    Vendredi 15 Avril 2016 à 07:25
    Aifelle

    Le résumé fait froid dans le dos ...

      • Vendredi 15 Avril 2016 à 17:37

        Oui ... mais j'aima soit les vrais polars bien glauques !! 

    3
    Samedi 28 Mai 2016 à 10:49

    Un vrai polar bien glauque, voilà ce que j'aime, je vais le découvrir rapidement. Merci pour ta participation, je profite pour te donner le lien de la nouvelle session: http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2016/05/un-mois-une-illustration-etou-un-theme.html En espérant que tu seras toujours de la partie... Bonne lecture...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :