•   

    24h photo #67 

    Jeudi nous joignons l'utile à l'agréable avec mon chéri nous avions un rdv chez un fournisseur et nous en avons profité pour déguster un repas du terroir dans le beau village touristique de Beynac.

    Malheureusement nous n'avons pas pu manger en terrasse mais c'était un moment sympathique et reposant. 

    D'autres participations chez Patricia

    24h photo #67


    4 commentaires
  • Potens de Ingrid Desjours     Potens de Ingrid Desjours

    Mon avis

    Nous voici tout de suite dans le bain, un bain de sang dès le premier chapitre de ce roman, le chapitre qui permet de nous ferrer pour ne plus avoir envie de lâcher ce roman. 

    Pour finir c'est un enquête policière classique où des membres d'une congrégation secrète de surdoués sont suspectés. Un peu prétentions, il ses croient au dessus des lois, profitent de leurs influences et manipulent, calculent, manigancent ... de quoi y perdre la tête et tourner en rond sans avancer dans l'enquête. 

    C'est bien fait, les personnages sont plus intrigants qu'attachants mais on se laisse prendre au jeu de trouver qui a bien pu assassiné si sauvagement cette femme, aussi manipulatrice fût elle.

    Potens de Ingrid Desjours

    Dans la catégorie UN SEUL MOT

    Potens de Ingrid Desjours

    Potens de Ingrid Desjours

     

     


    votre commentaire
  • Les hordes invisibles de Louise Mey

    4ème de couverture :

    " Il n'avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n'en semblait que plus inquiétante. " 

    Francesca. Ilana. Clémentine. Des femmes comme elles, il y en a des milliers, qui prennent la parole sur les réseaux sociaux. Et de l'autre côté de l'écran, dans l'intimité d'une chambre ou la foule d'une rame de métro, des hommes guettent, harcèlent, menacent de viol ou de mort. Sous pseudonyme, en ligne et en liberté. Et avec le sentiment d'une totale impunité. 

    Le quotidien d'Alex et Marco au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels n'obéit qu'à un credo : fais comme tu peux. Sauf qu'Alex a décidé d'arrêter la bière, son antidote n°1 à l'angoisse - juste derrière sa fille et les statistiques, qu'elle compile obstinément. Le jour où les plaintes de Francesca, Ilana et Clémentine arrivent sur son bureau, des difficultés nouvelles surgissent. Comment traquer des individus sans signe distinctif et qui ne laissent aucune trace ? 

     

    Mon avis

    Je découvre la série avec ce titre et quel choc ! Ce service de police rarement évoqué car sans doute trop sensible : La brigade des Crimes et Délits Sexuels nous entraine dans les méandres de l'âme humaine, les rapports de pouvoir des hommes sur les femmes, la violence sexuelle, les agressions physiques ou verbales. 

    Particulièrement bien documenté, ce roman nous met face à une violence évoquée parfois mais souvent survolée car trop choquante. Là l'auteur ne nous épargne rien en nous faisant partager le quotidien de cette brigade et plus particulièrement de l'équipe d'Alex et de Marco. 

    Une ambiance qui m'a rappelé la série "Engrenages" avec ses liens entre brigadiers, les réunions, les différentes enquêtes. Une lecture qui ne laisse aucun moment de répit.

    Au coeur du cyber-harcelement nous découvrons des personnages à double facette, le masque tombe derrière l'écran pour laisser lire cours à des propos obscènes, dégradants, ...

    Un livre passionnant mais à ne pas mettre entre toutes les mains ou alors en accompagnant la lecture et comme support d'éducation. 

    Les hordes invisibles de Louise Mey

     


    2 commentaires
  • Paroles d'honneur de Leila Slimani

    Présentation de l'éditeur

    Rabat, été 2015.
    Suite à la parution de son livre Dans le jardin de l’ogre, un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l’addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine franco-maghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère.
     
    Au fil des pages, l’auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d’une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié  : prostitution, concubinage, homosexualité. Le code pénal punit toute transgression  : un mois à un an de prison pour les relations hétérosexuelles hors mariage, six mois à trois ans de prison pour les relations homosexuelles, un à deux ans de prison pour les adultères.
     
    Soumises au mensonge institutionnalisé, ces femmes nous racontent les tragédies intimes qui égrènent leurs vies et celles des femmes qui les entourent  : IVG clandestines, viols, lynchages, suicides. Toutes sont tiraillées entre le désir de se libérer de cette tyrannie et la crainte que cette libération n’entraîne l’effondrement des structures traditionnelles.
     
    A travers cette BD, il s’agit de  faire entendre la réalité complexe d’un pays où l’islam est religion d’Etat. Et où le droit des femmes passera, avant tout, par la défense de leurs droits sexuels.

    Mon avis

    Une BD comme un bon documentaire télé, des portraits de femmes qui parlent de leur intimité, les tabous de leur société marocaine, le poids des traditions, la difficulté de trouver leur place dans cette société dictée par les hommes, leurs envies, leurs désirs. 

    C'est touchant, vivant, réaliste. 

    Les traits de Latitia Coryn amplifie ce réalisme et porte magnifiquement ces témoignages. 

    Une BD à mettre entre toutes les mains !

    Dans la catégorie ART

    Paroles d'honneur de Leila Slimani

    Paroles d'honneur de Leila Slimani


    7 commentaires
  • La disparition de Josef Mengele de

    4ème de couverture

    1949  : Josef Mengele arrive en Argentine.
    Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz  croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.
    Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant  ?
    La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

    Mon avis

    Un roman que je qualifierai plus de documentaire. Je ne me suis pas du tout attachée à ce personnage dont le destin, la fuite, la disparition ne m'ont nullement touchée j'ai eu l'impression de lire une liste de faits sans aucune émotion. Mengele est imbuvable, prétentieux, pédant et enfermé dans ces croyances, il n'a aucune ouverture, aucun regret jusqu'à la fin des jours. Tout lui est du, il n'est reconnaissant envers aucun de tous ceux qui se plie en quatre pour le protéger. Un  horrible personnage qui aurait malgré eu eu une bien belle vie. 

    Seul le fils de Mengele a un brin d'humanité, porte les crimes de son père et en est même honteux. 

    La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez

    Dans la catégorie PRENOM

    La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez

    La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez

    La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez

     

     


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires