• Un jour comme les autres de Paul Colize

    4ème de couverture

    Emily vit seule en Italie où elle passe ses journées à trouver le mot juste – elle est traductrice littéraire de métier – et à faire parler les chiffres qu'elle affectionne. Mais surtout, elle passe ses journées à attendre.

    614 jours qu'elle attend. Presque deux années à se repasser en boucle la dernière journée d'Éric.

    En apparence un jour comme les autres. À essayer de comprendre. À ne pas pouvoir faire son deuil. Alain est reporter d'investigation au 
    Soir, en Belgique. Il passe ses journées à enquêter, creuser, recouper les informations. Éric, il l'a connu. Suffisamment pour s'intéresser à sa disparition.

    Et encore plus quand il réapparaît...


    Paul Colize signe un polar qui flirte avec la littérature générale. Ses héros nous touchent, autant qu'ils nous déroutent. Un roman polymorphe sur les parts d'ombre de chacun, sur ces secrets que l'on garde et qui finissent toujours par réapparaître.

    Mon avis

    Construit comme une pièce de théâtre en 4 actes. Le premier acte parle de la disparition d'Eric et de la quête de sa compagne entre doutes et espoirs. Le seconde acte est l'enquête menée par le duo de journalistes Alain Lallemand et Fred Peeters. Les deux actes suivants reprennent les faits et approfondissent l'enquête pour finir par nous révéler ce qui s'est réellement passé. 

    J'avoue ne pas avoir été tenue en haleine par cette enquête trop politique à mon gout. Le personnage d'Emily est bien travaillé ambiguë à souhait mais aussi très froid et peu attachant. Certains passages ne m'ont pas semblait très utile pour l'histoire ni même pour vraiment comprendre les personnages... j'ai eu l'impression par moment que l'auteur se faisait plaisir en changeant de style avec les lettres de Massimo par exemple. 

    Merci Un jour comme les autres de Paul Colize

    Un jour comme les autres de Paul Colize

    d'un auteur Belge 

    Un jour comme les autres de Paul Colize

    Un jour comme les autres de Paul Colize

     


    votre commentaire
  • RDV photo #56

     

    Un petit après midi jeu avec mon fils. 

     

    D'autres participations chez Patricia

     

     

    RDV photo #56


    2 commentaires
  • C'est Véro qui était au commande ce mois là elle nous a proposé les challenges suivants : 

    Défis entre nous #Mars 2018

     

    Défis entre nous #Mars 2018

     

    Défis entre nous #Mars 2018

    Défis entre nous #Mars 2018

     

    Elle propose à chaque fois une carte 

     

    Défis entre nous #Mars 2018  

    Défis entre nous #Mars 2018

     

    Et pour les contraintes : Elle nous a proposé une dictée ainsi qu'un tuto, mais je ne les ai pas fait ! 


    votre commentaire
  • Bansaï Sakura de  Bansaï Sakura de

    Mon avis

    J'ai retrouvé avec plaisir le duo Joséphine - Sakura (même si j'ai commencé par le second tome : Banzaï au pays des mangas !)

    Ce premier tome raconte leur rencontre, les mauvaises plaisanteries de Fabio qui ont célébré leur amitié. 

    Sakura, jeune japonaise, arrive en cours d'année dans la classe de Jo, elles vont tout de suite se plaire, et Fabio va rapidement trouvé en Sakura une nouvelle victime pour ces sarcasmes...

    Forte de ces traditions, Sakura va remettre Fabio en place tout en nous faisant découvrir sa culture, les légendes de son pays fascinant. 

    Un roman passionnant à partager avec tous les fans du Japon. 

    Dans la catégorie VEGETAL

    Bansaï Sakura de

    Bansaï Sakura de

     


    4 commentaires
  • La faculté des rêves de Sara

    4ème de couverture

    Sara Stridsberg rouvre le dossier de Valerie Solanas, cette féministe radicale qui tenta d'assassiner Andy Warhol en 1968, juste après avoir écrit le SCUM Manifesto, dans lequel elle prône la destruction du genre masculin. Nous plongeons dans le passé de V. Solanas, avec ses souvenirs obsédants : ses conversations avec sa mère, ambiguë et destructrice, le directeur de l'université de psychologie où elle a été admise, Andy Warhol lui-même et son désir obstiné de l’utiliser pour son art, ou encore la psychiatre qui la suit après sa tentative de meurtre. Et surtout son amour fou pour Cosmo girl… Provocant, poétique, drôle et tragique, un roman envoûtant.

    Mon avis

    Comme j'ai eu du mal à aller au bout de ce roman, torturé comme son héroïne Valérie Solanas dont Sara Stridsberg trace la vie. 

    Une écriture riche mais une chronologie assez décousue trouble les pistes, certains thèmes et phrases reviennent à plusieurs reprises comme des refrains donnant l'impression de tourner en rond.

     

    Les styles innovants et changeants tout au long du récit sont eux aussi déstabilisant.

    On ne comprend pas vraiment pourquoi Valérie a essayé d'assassiner Andy Warhol, son engagement féministe est plutôt extrême. La relation à sa mère, à son père, ses amies réelles ou imaginaires on ne sait pas très bien, la prostitution, la violence et puis quelques moments de poésie, de rêveries viennent adoucir le tout. 

    Un roman étrange qui m'a grandement éloignée de ma zone de confort. 

    La faculté des rêves de Sara  n°12 novembre 2018

    Dans la catégorie LIEU

     

     

    La faculté des rêves de Sara

    La faculté des rêves de Sara

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires