• Pleine Lune de Chabouté

    Pleine Lune de Chabouté

     

    4ème de Couverture : 

    Tu rigoles Edouard, mais j'ai vu une émission à la télé où ils afirimaient que la pleine lune a des influences bizarres sur les gens...

    Et ils racontent pas des conneries à la télé !!...

    ...Des foutaises, tout ça !!! Pleine lune ou pas, mio ce soir, je vais regarder mon match, me coucher et roupiller peinard comme toutes les nuits.

     

    Edouard Tolweck est célibataire, travaille à la Sécurité Sociale et mange le même cassoulet tous les soirs. Edouard Tolweck est un beauf' de la pire espèce : il est raciste, misogyne, vulgaire, lèche-bottes, réactionnaire... Bref, c'est un personnage exécrable. Un soir de pleine lune, alors qu'il s'apprête tranquillement à regarder son match de foot à la télé, son patron lui confie une mission : apporter une lettre en main propre...A cause de cette lettre, Tolweck va tomber dans une spirale d'emmerdements dont il aura beaucoup de mal à s'extraire. Gitans aux longs couteaux, contrôleur SNCF, routière à la libido exacerbée, bande de gangsters drogués, régiment militaire, chasseur raciste ivre mort, le pauvre fonctionnaire d'état va rencontrer, durant la nuit entière, d'ignobles individus qui ne lui veulent pas que du bien... Est-ce sa bêtise qui l'a plongé de la sorte dans une merde noire ? Où sont-ce simplement les effets néfastes de la pleine lune ?... Dans l'esprit du After Hours de Martin Scorsese, Chabouté fait vivre à son abject héros une aventure d'une nuit qui semble ne pas avoir de fin. Truffé d'humour noir, de prise de parti, de dénonciation de la bassesse humaine, Pleine Lune est une véritable merveille qui se dévore et se déguste avec un plaisir non feint.

     

    Mon avis : 

    Je ne suis pas fan de BD mais sous les conseils de Fransoaz et comme ce titre se trouvait à la bibliothèque j'ai fait l'expérience !!!

    Et j'avoue ne pas être deçue par l'histoire.. effectivement cette nuit de pleine lune est pleine de rebondissements. Le personnage d'Edouard est bien vu, un concentré de clichés qui vont à merveille avec sa tête taillée au couteau. Bien sür les dessins noirs et blancs ne sont pas très fins mais l'ensemble et cohérent ... et la dernière page ... surprenante.

    Un délicieuse parenthèse, comme j'aime merci à toi Fransoaz pour cette découverte.

    « Loin de Margaux de Karine LebertSemaine du Gout 2013 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Octobre 2013 à 17:54
    Aifelle

    Un auteur que je découvrirai tôt ou tard

    2
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 18:51

    Je suis ravie que tu découvres l'univers de Chabouté et que tu y trouves de l'intérêt. Les dessins sont parfois surprenants de sobriété et semblent être juste quelques coups de crayon mais toujours en adéquation avec l'histoire, à mon sens.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :