• Vice Versa de

     

    Synosis : 

    Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

    Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2015 

    Mon avis : 

    Une belle réussite avec ce film qui donne des explications sur le fonctionnement du cerveau et des émotions où petits et grands prennent du plaisir.

    Chaque personnage prend un trait de caractère : la joie, la tristesse, la peur, la colère ou le dégout et est vraiment bien interprété sans exagération. On ne s'ennuie pas une seconde entre rire et larmes parfois.

    Même s'il est annoncé pour un public à partir de 3 ans, la cible est un peu plus âgée : pré ado ? mais les adultes s'y reconnaissent aussi et pas seulement dans le rôle des parents.

    Une suite ??? sur le puberté, j'espère...

     
    Vice Versa
    Vice Versa Bande-annonce VF

     


    4 commentaires
  • Mustang de

     

    Synosis : 

    C'est le début de l'été.
    Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.
    La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger.
    Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.

    Mon avis : 

    Un superbe film sur la condition de la femme sous le poids des traditions. Un hymne à la liberté, liberté de vivre, de choisir la vie mené par la cadette, cheval sauvage et imprévisible qui donne le nom au film et qui entraine avec elle ses 4 soeurs.

    Des images superbes, les corps filmés avec toute l'innocence et la joie de vivre de la jeunesse qui contraste avec la perversion et l'étroitesse d'esprit du monde des adultes.

    La solidarité féminine est quand même présente mais ne peut s'exprimer pleinement sous la pression des traditions et le poids patriarcal.

    Les acteurs sont parfaitement dans leur rôle, crédible sans en faire trop, Elit Isçan porte le film magistralement.


    Mustang
    Mustang Bande-annonce VO

     


    3 commentaires
  • En équilibre de Denis Dercourt

     

    Synopsis : 

    Marc est cascadeur équestre. Un grave accident sur un tournage lui faire perdre tout espoir de remonter un jour à cheval. Florence est chargée par la compagnie d'assurances de s'occuper du dossier de cet homme brisé. Cette brève rencontre va bouleverser leurs équilibres...

    Mon avis : 

    Rien de bien extraordinaire dans cette comédie dramatique. Albert Dupontel est crédible dans son rôle de cascadeur handicapé et pugnace, Cécile de France un peu moins quand elle se met au piano.

    Le cadre de vie est beau, les lumières aussi . Beaucoup de choses sont à comprendre à demi mot, un peu elliptique, je suis restée sur ma fin.

     

     

     




    4 commentaires
  • Bon rétablissement de Jean Becker

     

    Synopsis : 

    Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitalier, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…


    Bon rétablissement !
    Bon rétablissement ! Bande-annonce VF

     

    Mon avis : 

    Une comédie vraiment sympathique et très réaliste, où tous ceux qui ont déjà été hospitalisé peuvent se reconnaître. 

    Les personnages sont bien vus et chacun est bien dans son rôle :

    Gérard Lanvin en vieux grincheux s'adoucie au fil de son séjour. L'infirmière jouée par Claudia Tagbo est une pète sec au cœur tendre, dynamique et bien croquée. Jean Pierre Darroussin le frangin obéissant est aussi bien vu. Philippe Rebot que l'on croise de plus en plus souvent avec ses rôles décalés apporte de la fantaisie à l'ensemble. La petite jeune jouée par Mona Jabeur amène de la sensibilité, de la douceur et un coup de théâtre à l'ensemble.

    Certes il y a un peu de bons sentiments mais c'est une comédie qui se laisse regarder avec plaisir.

    D'après le roman éponyme de Marie Sabine Roger (à lire)

    Bon rétablissement de Jean Becker


    3 commentaires
  • Cheval de Guerre de Steven Spielberg Synopsis : 

    De la magnifique campagne anglaise aux contrées d’une Europe plongée en pleine Première Guerre Mondiale, "Cheval de guerre" raconte l’amitié exceptionnelle qui unit un jeune homme, Albert, et le cheval qu’il a dressé, Joey. Séparés aux premières heures du conflit, l’histoire suit l’extraordinaire périple du cheval alors que de son côté Albert va tout faire pour le retrouver. Joey, animal hors du commun, va changer la vie de tous ceux dont il croisera la route : soldats de la cavalerie britannique, combattants allemands, et même un fermier français et sa petite-fille…

     

    Mon avis : 

    Une belle saga autour d'un animal extraordinaire, des images de grands espaces Anglais ou Français, des tranchées mais de grands espaces studios du coup des images pas très réalistes. L'histoire est belle, et malgré les 2h27 que dure le film on se laisse prendre et on ne voit pas le temps passer.

    J'ai surtout aimé l'amitié qui se lie entre les 2 chevaux, cette solidarité qui fait parfois défaut aux hommes. 

    D'après le roman éponyme de Michael Morpurgo.

    Cheval de Guerre de Steven Spielberg


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique