• Notre Quelque part de Nii Ayikwei Parkes

    Notre Quelque part de Nii Ayikwei Parkes

    4ème de couverture : 

    C'est Yao Poku, vieux chasseur à l'ironie décapante et grand amateur de vin de palme, qui nous parle. Un jour récent, une jeune femme de passage au village aperçoit un magnifique oiseau à tête bleue et le poursuit jusque dans la case d'un certain Kofi Atta. Ce qu'elle y découvre entraîne l'arrivée tonitruante de la police criminelle d'Accra, et bientôt celle de Kayo, jeune médecin légiste tout juste rentré d'Angleterre. Renouant avec ses racines, ce quelque part longtemps refoulé, Kayo se met peu à peu à l'écoute de Yao Poku et de ses légendes étrangement éclairantes...

    Mon avis

    La campagne Etranges Lectures 2018-2019 est ouverte dans la bibliothèque que je fréquente, l'occasion de découvrir des lectures aussi étranges qu'étrangères. 

    Ce premier roman est déshabillant par son style entre enquête policière et conte traditionnel, un style quasi parlé, imagé qui fait référence à l'histoire du village, aux légendes où quelques mots en dialectes locaux s'immiscent dans le texte pour donner encore plus d'authenticité. 

    On se perd en peu dans le nom des personnages, c'est lent et un peu brouillon mais comme Kayo venu de la ville on s'adapte et prenons le rythme et les croyances de ce caillage pour arriver à comprendre ce qu'il s'est passé dans cette cabane. Même si l'enquête est assez classique les moyens employés sont étonnants c'est ce qui fait toute l'originalité de cette lecture. 

     

    Notre Quelque part de Nii Ayikwei Parkes

    dans la catégorie LIEU

    Notre Quelque part de Nii Ayikwei Parkes

    Notre Quelque part de Nii Ayikwei Parkes

    « Une vie entre deux océans de M.L. StedmanEn douce de Martin Ledun »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :