• Les cicatrices de Claire Favan

    Les cicatrices de Claire Favan

    4ème de couverture

    Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.

    En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres, ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
    Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité  dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

    Mon avis : 

    Celà faisait un moment que je n'avais pas lu un polar fort comme celui là. 

    Owen, amnésique depuis un accident, a reconstruit sa vie, enfin une vie entre son boulot, son ex femme qui lui fait du chantage au suicide, son beau père qui le maintient sous sa coupe professionnelle. Il voit l'avenir s'éclaircir un peu lorsqu'il rencontre Jenna et qu'une nouvelle relation semble peu à peu s'établir. 

    En parallèle, des cadavres sont découverts, témoins du retour d'un tueur en série qui sévit depuis de nombreuses années. Nous suivons donc en parallèle ces deux histoires et Owen se trouve rapidement pris dans un tourbillon qui vont l'amener à faire la lumière sur son passé. 

    C'est un roman glauque dont l'ambiance m'a rappelé le premier roman de Sandrine Collette, des noeuds d'acier. Les scènes de sévices et de meurtres sont décrites en détails, la vie de calvaire d'Owen pas beaucoup plus réjouissante, les enquêteurs entêtés semblent être mené par le bout du nez. Au milieu de tout ça, non a bien du mal à comprendre et à prendre partie. C'est magnifiquement bien mené même si parfois un peu confus. 

    J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman d'une auteure que je découvre mais que je relirai sans aucun doute. 

    Les cicatrices de Claire Favan

    Les cicatrices de Claire Favan

    Les cicatrices de Claire Favan

    dans la catégorie PLURIEL (2)

    Les cicatrices de Claire Favan

     

    Les cicatrices de Claire Favan

    « Le manoir - Tome 1 : Liam et la carte d'éternité de Evelyne Brisou PellenMoi par mois #Février 2020 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Mars à 07:25
    Aifelle

    Si tu le compares à Sandrine Collette, je vais m'abstenir ; je trouve ses romans addictifs certes, mais trop noirs et trop violents.

      • Vendredi 6 Mars à 15:20

        C'est justement cette noirceur et cette violence qui me plait !! Je te comprends tout à fait. 

    2
    Vendredi 6 Mars à 09:01

    J'ai acheté un roman d'elle lors d'une rencontre il y a quelques mois. Il faut que je découvre sa plume

      • Vendredi 6 Mars à 15:21

        J'en ai lu 3 ou 4 mais c'est quand même le premier qui me reste en mémoire. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :