• Le rouge vif de la rhubarbe de Audur Ava Olafsdottir

    Le rouge vif de la rhubarbe de Audur Ava Olafdottir

    4ème de couverture

    La petite Agustina, à son habitude, est descendue seule sur la plage à l'aide de ses béquilles et la force de ses bras pour méditer sur l'inconstance de la vie. Il y a longtemps que sa mère, universitaire émérite partie explorer les espèces migratoires aux antipodes, l'a confiée à la bonne Nina, experte en confitures de rhubarbe, boudins au sang de mouton et autres délices. Avec pour père de substitution épisodique Vermandur le bricoleur au grand coeur, celui-là même qui vit accoucher en catastrophe la mère célibataire d'Agustina sur la banquette arrière de sa vieille automobile. Happée par son monde intérieur, Agustina fait bonne figure, se mêle volontiers aux activités puériles ou têtues des adultes, subit avec une dignité de chat la promiscuité désobligeante des collégiens, chante d'une voix de séraphin dans un orchestre amateur et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux d'un garçon de son âge. Mais Agustina fomente elle aussi un grand voyage : l'ascension de la Montagne, l'élévation qui lui donnera assez de coeur au ventre pour accepter sa destinée.

    Mon avis

    Un roman un peu hors du temps, une saison avec Agustina et ce projet fou de faire le sommet de la montagne du village, à 844 mètres avec ses béquilles.

    Rêveuse Agustina raconte sa vie, d'où elle vient, pourquoi elle vit avec Nina, entrecoupée de lettres de sa  mère à la fois présente et tellement lointaine. Elle regarde les nuages, la mer, va et vient entre la plage et le jardin où elle a été conçue. Les personnages sont doux, se voudraient attachants mais ça manque de relief, l'histoire est un peu comme un épais brouillard, on cherche le chemin. On ne croit pas vraiment à son envie d'ascension de prendre de la hauteur sur la vie. 

    C'est avec déception que j'ai refermé ce livre, je n'ai pas retrouvé la plume que j'avais tant aimé dans "Rosa Candida". 

    Le rouge vif de la rhubarbe de Audur Ava Olafsdottir

    Le rouge vif de la rhubarbe de Audur Ava Olafsdottir

    Dans la catégorie COULEUR

    Le rouge vif de la rhubarbe de Audur Ava Olafsdottir

    Le rouge vif de la rhubarbe de Audur Ava Olafsdottir

     

    « Les esprits amers - au coeur des années folles de Jean BennetCitation du dimanche #187 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:49
    Aifelle

    Ah dommage ; j'ai très envie de lire le dernier paru.

      • Vendredi 17 Novembre 2017 à 17:45

        Oui dommage ! 

    2
    Samedi 18 Novembre 2017 à 15:25

    Je note plutôt Rosa Candida alors.

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 16:59

        Oui sans hésiter. 

    3
    Samedi 18 Novembre 2017 à 22:31

    bonsoir Manika, 

    un peu monotone donc ! 

    très belle soirée, bises :))

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 16:59

        Oui il ne se passe pas grand chose en tout cas pas ce que j'attendais. 

    4
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 16:30
    gambadou

    Alors que moi, je l'ai préféré à Rosa Candida ! 

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 17:00

        Comme quoi ... 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 21:30

    Drôle de titre ! Le sujet ne m'intéresse pas...

    Bonne semaine. 

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 17:00

        Je comprends

    6
    maggyk
    Lundi 20 Novembre 2017 à 11:51

    en un mot : bof

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :