• Le lumière était si parfaite de Carène Ponte

    Le lumière était si parfaite de Carène Ponte

    4ème de couverture : 

    Il suffit parfois d'un rien pour que la vie s'éclaire 

    Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point ? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd'hui à une ado en crise qu'elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d'infarctus qui a fauché sa mère avant l'heure. Tandis qu'elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l'intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu'elle découvre alors...

    Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d'un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c'est son avenir qu'elle est en train de reprendre en main.

     

    Mon avis : 

     

    Megg approche de la quarantaine, elle est mère au foyer mais depuis quelques semaines, les larmes montent sans raison et elle n'arrive plus à gérer. Elle a perdu sa mère brutalement il y a quelques mois, sa fille entre dans l'adolescence et l'ignore quasiment, son mari grandement investi dans son travail fait de longues journée seul son petit dernier et sa pétillante voisine Romy apporte un peu de soleil dans sa vie.

    C'est en compagnie de Romy, que Megg vide le grenier de la maison de sa mère et qu'elle découvre une pellicule de photos d'un pan de la vie de sa mère qu'elle ignore complètement. C'est le point de départ d'une prise de conscience qui va changer le cours des choses.

     

    Roman sympathique et bien écrit. Agréable à lire comme la vie d'une bonne copine. Megg, même si elle est dans un mauvaise passe dans sa vie, ne se lamente pas pour autant, elle est réactive et essaie de comprendre pourquoi elle en est arrivée là. Son amie Romy, un peu excentrique la booste et l'entraîne dans un périple en Birmanie, voyage qui va lui redonner la joie de vivre. 

     

    Les personnages sont bien vus, très réalistes.

     

    Hyper rapide à lire, l'histoire n'est pas d'une grande originalité mais il se laisse lire avec plaisir. 

     

    Le lumière était si parfaite de Carène Ponte

    Dans la catégorie ADJECTIF (4)

    Le lumière était si parfaite de Carène Ponte

    Le lumière était si parfaite de Carène Ponte

    Le lumière était si parfaite de Carène Ponte

    288p (9313 - 1840)

    « Le journal d'un enfant de Lune de Joris Chamblain et Anne Lise NalinUne carte ... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Avril à 21:08

    Un livre que j'ai envie de lire. Je l'ai repéré sur la page Facebook de Fleuve éditions.
    Doux mois de mai encore à toi et bonne(s) lecture(s) à venir.
    Bisous.

    Bernadette.

      • Dimanche 9 Mai à 17:10

        UN livre pour les vacances ! 

    2
    Samedi 1er Mai à 07:39

    C'est encore une auteure que je dois découvrir. Il faudrait lire jour et nuit pour tout connaitre ! 

    Bon weekend du 1er mai. 

      • Dimanche 9 Mai à 17:10

        Oui bien d'accord avec toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :