• Lala Pipo de Vidéo Okuda

    Lala Pipo de

    4ème de couverture

    Fasciné par les conquêtes féminines de son voisin, un otaku épie ses ébats à travers les cloisons en s'organisant d'acrobatiques séances de masturbation.

    Un jeune rabatteur, qui débauche des femmes dans la rue pour des clubs très spéciaux, apprend le difficile métier de souteneur.

    Prête à tout pour tromper sa langueur et son ennui, une femme au foyer quadragénaire se lance dans le porno.

    En manque d'inspiration, un vieil écrivain de romans érotiques paie des adolescentes dans un karaoké louche pour retrouver l'excitation...

    Six marginaux rongés par la solitude voient ainsi leurs destins s'entrecroiser à Tôkyô. Qu'elle soit motivée par la nécessité, la curiosité ou l'envie, leur sexualité souvent pathétique, voire grotesque, reflète une recherche désespérée du contact humain dans la vaste métropole anonyme.

    Envoûtante immersion dans l'industrie du sexe de la capitale japonaise, Lala pipo est un roman polyphonique, où chacun agit comme miroir de l'autre, d'un réalisme cru, parfois dérangeant, mais toujours empreint de compassion et d'humour.

    Mon avis

    Les 6 nouvelles reliées les unes aux autres par l'un des personnages de l'histoire précédente remis en scène, permettent de refermer ce livre avec un sentiment de finitude. 

    Ces textes donnent une image assez misérable de la société japonaise en focalisant sur le poids de la sexualité, on sent une société contrainte qui cherche à tout prix à s'expérimenter, à vivre jusqu'à l'extrême.

    Le sexe, sans sentiment, comme un produit de consommation montre la profonde solitude de chacun des personnages. 

    Les scènes de sexe, apparaissent comme des flash, pas le temps de laisser monter le désir, elles arrivent brutes et se terminent "en 3 minutes" fulgurantes et insatisfaisantes à la limite de la honte.

    Cru sans être vulgaire, drôle et parfois émouvant, ce recueil interroge sur cette société méconnue.

    Lala Pipo de Vidéo Okuda

    Lala Pipo de Vidéo Okuda

     

     

    « Le 02/02 à 14h02Vaiana - La légende de Te Fiti de Agnès Berger »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Février à 17:32

    Il m'attend celui-là. Et il devrait me plaire.

      • Mercredi 8 Février à 18:05

        Vu dans ta PAL ! 

    2
    Samedi 11 Février à 22:06

    j'aime le côté qui devoile les personnalités tellement diverses des êtres humains (culturellement differentes ou non) 

    merci pour tes nombreux partages lectures

    Passe un tres bon week-end, bises :-))

      • Dimanche 12 Février à 11:56

        Merci de ta visite bon dimanche

    3
    ipanema
    Samedi 11 Février à 23:46

    Le Japon, sans la Demoiselle Nothomb .. ? .. ça existe ?

    alors, pourquoi pas, c'est à découvrir !

      • Dimanche 12 Février à 11:56

        Et oui !!! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :