• La nuit de coeurs froids de Esther Brassac

    La nuit de coeurs froids de Esther Brassac

     

    4ème de couverture : 

    Harald était un vampire psychique heureux jusqu'à ce qu'une pénurie énergétique frappe les cadavres dont il se nourrit, mettant sa santé en péril. Très vite, il constate que ces dépouilles ont des organes aberrants et le mystère s'épaissit encore lorsque ses homologues buveurs de sang tentent, sans raison apparente, de stopper ses recherches. Avec l'aide d'amis, Harald découvre qu'il n'est pas seul victime de phénomènes pour le moins étranges : au même moment, Glasgow subit une vague affolante de suicides et voit l'apparition d'humains mutants. Tous ces événements ont-ils seulement un lien entre eux ? Nicolas Flamel, devenu immortel grâce à la pierre philosophale, observe, conscient de leur gravité. Il décide alors de réunir une équipe pour enrayer cette menace qui se profile à l'horizon. Mais les enjeux sont-ils aussi évidents qu'ils le croient ? Bien des surprises les attendent...

     

    Mon avis : 

    Déjà présenté ici, j'ai ENFIN fini !!

    Roman d'une extrême densité à l'écriture tellement précise qu'elle ne laisse que peu de place à l'imagination. 

    Ce ne fut pas pour autant une mauvaise lecture au contraire pleine de rebondissements, on est tenu en haleine, avec cette multitude de personnages aux pouvoirs plus magiques les uns que les autres et qui se baladent dans le temps pour mener à bien leur enquête et finir par sauver le monde !

    Une belle découverte du genre mais qui ne me donne pas envie d'aller plus loin !

    D'autres avis chez l'imaginarium, tsuki-book, mid night angel, escroc-griffes, chroniqueslivresques, vampirisme ou Histoires de romans

    « Citation du dimanche #18Ma maman du photomaton de Yves Nadon et Manon Gauthier »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :