• L'incendie de Antoine Choplin et Hubert Mingarelli

    L'incendie de Antoine Choplin et Hubert Mingarelli

    4ème de couverture : 

    Pavle et Jovan, l'un en Argentine, l'autre à Belgrade, renouent le contact par lettres après plusieurs années de silence.
    Leur correspondance les amène, peu à peu, à évoquer un passé douloureux.
    Les deux hommes ont été pris dans la tourmente de la guerre en ex-Yougoslavie au début des années quatre-vingt-dix.
    Et ce qui est arrivé là-bas a bouleversé leur vie.

    Mon avis : 

    80 pages de pur bonheur, une belle écriture d'un coté comme de l'autre qui fait que même écrit à 2 mains le récit présente une grande homogénéité dans la construction des phrases, le vocabulaire, le rythme et la poésie des mots.

    Cette correspondance fait remonter un souvenir précis dont tout le mystère n'est dévoilé qu'à la fin mais qui maintient en haleine, met mal à l'aise, crée une tension et engendre des suppositions toutes plus noires les unes que les autres.

    Vous l'avez compris ?

    L'incendie de Antoine Choplin et Hubert Mingarelli

    Les avis de Aifelle et Jérome

    Coche 1 case

    1 livre publié cette année

    L'incendie de Antoine Choplin et Hubert Mingarelli

    « Citation du dimanche #59Les plus belles caresses d'amour de Gérad Leleu »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Avril 2015 à 12:56

    Un très beau texte, oui, et très représentatif de l'écriture de ces deux auteurs que j'aime tant.

    2
    Mardi 7 Avril 2015 à 13:14

    @ Jérome : merci pour cette découverte sans toi je serai passer à coté !

    3
    Mardi 7 Avril 2015 à 13:26
    Aifelle

    Un texte court mais fort, et qui marque. Ces deux-là étaient faits pour s'entendre.

    4
    Mardi 7 Avril 2015 à 14:10

    @ Aifelle : oui comme je te disais hier un beau duo.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :