• Il était une ville de Thomas B. Reverly

    Il était une ville de Thomas B. Reverly

    4ème de couverture

    Détroit, 2008. Alors que les maisons ne valent plus rien et que les gens s'en vont en les abandonnant, Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. Au même moment, l'inspecteur Brown enquête sur la disparition du petit Charlie, qui a grandi dans l'un de ses quartiers désertés.

    Mon avis :

     Une lecture qui m'a souvent rappelé Six jours de Ryan Gattis, la désolation d'une ville, un personnage à part entière, abandonnée par ses habitants avec cette phrase qui revient tel un leitmotiv "que le dernier éteigne la lumière"

    "Detroit, la nuit c'est comme un désert. Vous pensez que c'est vide, le désert, tant que vous avancez vous ne croisez absolument personne et puis vous vous arrêtez et au bout de dix minutes il y a quelqu'un qui semble surgi de nulle part et qui s'approche de vous, vous ne l'avez même pas vu arriver. Detroit est comme ça la nuit"

    Dans cette ambiance les personnages sont presque anecdotiques, ils se croisent à peine : un vieux policier bientôt à la retraite, une serveuse de bar, un ingénieur, un ado et sa grand mère mais toujours cette ville, désertée depuis "la Catastrophe" qui nous est à peine racontée. 

    Plus qu'une histoire c'est un espoir, une envie de s'en sortir même quand tout s'écroule autour de soi, que nous raconte Thomas B. Reverly.

    Il était une ville de Thomas B. Reverly

    Dans la catégorie PHRASE

    Il était une ville de Thomas B. Reverly

    « Rever de Franck ThilliezCitation du dimanche #143 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    maggyk
    Samedi 17 Décembre 2016 à 15:04

    il a l'air intéressant ! biz

      • Samedi 17 Décembre 2016 à 16:31

        Etrange atmosphère .

    2
    Samedi 17 Décembre 2016 à 17:31
    gambadou

    moi qui cherche des livres lumineux, je ne suis pas sûre que ce livre corresponde !

      • Samedi 17 Décembre 2016 à 18:43

        Ha non il n'est pas pour toi celui là ... par contre tu peut lire De terre et de mer de Sophie Van de Linden, c'est beau et poétique  ! pas encore fait de post mai sue viens de le finir et j'ai beaucoup aimé.

    3
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 06:27
    Aifelle

    J'avais abandonné "Les évaporés" ; je ne pense pas que ce soit un auteur pour moi.

      • Dimanche 18 Décembre 2016 à 16:45

        Pas lu "les évaporés" !

    4
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 20:22

    Je ne connais pas et je ne sais pas trop si ça me plairait.

    Merci pour cette nouvelle participation à mon challenge et bonne semaine. 

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 21:29

        C'est particulier en effet 

    5
    Mardi 20 Décembre 2016 à 09:52

    J'ai globalement été déçu, je m'attendais à mieux (j'avais tellement aimé son prédédent il faut dire).

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 16:08

        Pas lu "les évaporés" je devrais ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :