• Histoires pornographiques de Valentine Abé

    Histoires pornographiques de Valentine Abé

    4ème de couverture

    Pendant deux ans, Valentine Abé écrit des histoires à son amant. Parfois, l’homme lui en écrit à son tour, lui donne des consignes, ils s’inventent et se mettent en scène, avec leur entourage, les amis de l’homme, les conjoints, ou même des inconnus, et c’est ainsi qu’ils s’aiment. Les mots brûlent, deviennent une drogue, la voici dévorée d’histoires. Ce recueil rassemble ces récits, explorant les amours à trois, à quatre ou plus encore, entre femmes, au sein de la famille ou entre les mains perverses de l’hôtelier, sous forme de lettres ou de récits, de petits contes aussi. Les mots sont crus, les situations d’une intensité pornographique impressionnante. Ce texte est paru à la Musardine en 2011; c'est l'une des meilleures ventes de littérature depuis.

    Mon avis

     Les aventures s'enchaînent et se ressemblent : une langue, un doigt, une queue, 2 trous dans cet ordre ou pas, les personnages changent mais les corps sont les mêmes. Tout est dit dans le titre, c'est du porno rien de plus. Les scénarios sont assez classiques, pas de grandes surprises alors qu'à certains moments j'en avais imaginées.

    Comme souvent dans les recueils de nouvelles, les textes sont inégaux, et quand Valentine Abé nous surprend c'est avec des histoires plus provocantes par la morale que par le jeu pornographique.

    Mais l'écriture est belle, fluide agréable et imaginée.

    "Les yeux mi clos, renversée par vos mots qui coulent en moi comme de brulantes liqueurs, soumise aux mouvements de vos queues au rythme de vos coups de reins, je pleure de bonheur. Haletante, je soupire, vous me faites perdre la tête, foutez le feu à mes entrailles. J'ai l'impression que je vais m'évanouir. Je me liquéfie."

    Une mention particulière pour "le petit bréviaire pour m'enculer" dans un style désuet, il invite monsieur à plus de précautions pour un plaisir plus grand à partager.

    Histoires pornographiques de Valentine Abé

    dans la catégorie GROS MOT

    Histoires pornographiques de Valentine Abé

    « Chanson douce de Leïla SlimaniGloria de Marianne Maury Kaufmann »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Stephie
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 08:19

    Bon, je ne suis donc pas convaincue :)

    2
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 15:20

    Au moins l'écriture est belle. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :