• Héloïse Ouille de Jean Teulé

    Héloïse Ouille de Jean Teulé

    4ème de couverture

    À la fin de sa vie, Abélard écrivait à Héloïse :
    « Tu sais à quelle abjection ma luxure d'alors a conduit nos corps au point qu'aucun respect de la décence ou de Dieu ne me retirait de ce bourbier et que, quand, même si ce n'était pas très souvent, tu hésitais, tu tentais de me dissuader, je profitais de ta faiblesse et te contraignais à consentir par des coups. Car je t'étais lié par une appétence si ardente que je faisais passer bien avant Dieu les misérables voluptés si obscènes que j'aurais honte aujourd'hui de nommer. »
    Depuis quand ne peut-on pas nommer les choses ? Jean Teulé s’y emploie avec gourmandise.
     

    Mon avis

    Qui a pris le plus de plaisir ? Jean Teulé à l'écrire ou Dominique Pinon à le lire ? En tous les cas c'est un livre plein d'enthousiasme, de jouissance, de gourmandise, d'amour sans tabou, cru. 

    Héloïse, orpheline recueillie par son oncle se voit instruite par le meilleur professeur de lettre de l'époque. Rapidement, l'apprentissage si l'on peut dire se fait avec travaux pratiques !! 

    J'ai retrouvé avec plaisir la verve de Jean Teulé qui nous décrit un moyen âge loin de ce qui nous est enseigné. C'est drôle, enjoué agréable, dépaysant. 

    J'ai vraiment adoré, et doublement par l'excellente interprétation  de Dominique Pignon. 

     

    Héloïse Ouille de Jean Teulé

    Dans la catégorie PRENOM

    Héloïse Ouille de Jean Teulé

    Héloïse Ouille de Jean Teulé n°38 mai

    Héloïse Ouille de Jean TeuléAudiolivre

     

    « Citation du dimanche #222La secte des égoïstes de Eric Emmanuel Schmitt »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :