• Grands boulevards de Tony Behar

    Grands boulevards de Tony Behar

    4ème de couverture : 

    Suite à une rupture sentimentale, Doria, ravissante comédienne de 28 ans, toujours en attente d’un rôle mais sans cesse débordée, s’installe chez son père Max, amateur de poker et de femmes, irrésistible mais léger comme la fumée de ses cigares, locataire dans un immeuble des grands boulevards. 
    C’est là, au 19 bis boulevard Montmartre, entre la Madeleine et la Bastille, près du Grand Rex, de l’Olympia, des théâtres et des bars, que tout se joue. La Banque Générale, propriétaire de l’immeuble, a décidé de le vendre à la découpe. Tous les locataires risquent l’expulsion. 
    De Karim, sympathique patron du Broadway Boulevards, à Manuela, qui vend des sex-toys dans sa boutique nichée au fond de la cour, en passant par Sacha Bellamy, le beau gosse du 5e, Mira, la gardienne mélomane, ou Léo Klein, le mystérieux designer… une poignée de locataires atypiques vont s’unir contre la puissante Banque Générale. 
    Avec sa cour carrée et ses appartements qui se font face, escalier A contre escalier B, l’immeuble se transforme en théâtre. On s’espionne d’une fenêtre à l’autre, on se fait la guerre et l’amour, on se cache dans les placards et on se met en scène sur la page Facebook de l’immeuble, dans l’espoir de faire plier la Banque…

    Mon avis : 

    Un roman sans prétention très agréable qui raconte la vie d'une microsociété, en fait les habitants d'un même immeuble amené à être vendu. D'un même combat nait une grande solidarité.

    Un livre plein d'humanité, d'espoir, qui rassemble les générations et prouvent que l'on a tous besoin les uns des autres. Un roman qui fait chaud au coeur.

    L'écriture est fluide. La vie dans ces quartiers parisiens est parfaitement bien rendue avec leur esprit et leurs habitudes si particuliers. La gardienne et ses secrets, les artistes, le féru de poker, le cafetier, la bourgeoise, l'artiste, l'étudiant sont décrit tour à tour avec charme et simplicité. 

    On suit en particulier la vie de Donia qui arrive là au moment où tout peut basculer : ses problèmes de travail, ses envies amoureux, elle cherche une place dans la vie et arrive à un tournant.

    Vous l'avez compris un très agréable moment de lecture.

    L'avis d'Enna et merci à 

    Grands boulevards de Tony Behar

     

    Dans la catégorie TAILLE

    Grands boulevards de Tony Behar

    « Citation du dimanche #82Respire de Mélanie Laurent »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Septembre 2015 à 06:44
    Aifelle

    Un livre à réserver pour les moments de blues ...

    2
    Mardi 22 Septembre 2015 à 15:06

    @ Aifelle : oui ou pour les vacances ... 

    3
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 12:59

    On en a beaucoup entendu parler. Un roman qui fait chaud au cœur, c'est toujours bon à noter ! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 17:41

    @ Jérome : c'est marrant je n'en avais pas entendu parlé moi mais je contente de l'avoir lu ! 

    5
    ipanema
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 07:31

    une lecture légère, oui pourquoi pas ? .. très bien pour se détendre.

    6
    ipanema
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 07:33

    .. se détendre, justement en Septembre; ce livre fera une bonne récré : )

    hop' c'est noté !

    7
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 13:32

    @ Ipanema : bonne lecture !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :