• Du coté des indiens de Isabelle Carré

    Du coté des indiens de Isabelle Carré

    4ème de couverture

    «  Il s’est trompé, il a appuyé sur la mauvaise touche, pensa aussitôt Ziad. Il ne va pas tarder à redescendre… Il se retint de crier  : “Papa, tu fais quoi  ? Papa  ! Je suis là, je t’attends…” Pourquoi son père tardait il à réapparaître  ? Les courroies élastiques de l’ascenseur s’étirèrent encore un peu, imitant de gigantesques chewing gums. Puis une porte s’ouvrit là haut, avec des rires étranges, chargés d’excitation, qu’on étouffait. Il va comprendre son erreur, se répéta Ziad, osant seulement grimper quelques marches, sans parvenir à capter d’autre son que celui des gosses qui jouaient encore dans la cour malgré l’heure tardive, et la voix exaspérée de la gardienne qui criait sur son chat.

    Son père s’était volatilisé dans les derniers étages de l’immeuble, et ne semblait pas pressé d’en revenir.  »
      
    Ziad, 10 ans, ses parents, Anne et Bertrand, la voisine, Muriel, grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre  ; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses  ? La ronde vertigineuse d’êtres qui cherchent désespérément la lumière, saisie par l’œil sensible et poétique d’Isabelle Carré.

    Mon avis : 

    Ziad, 10 ans voit passer son père dans l'ascenseur, il l'attend pensant qu'il s'est trompé d'étage ... mas il va voir la voisine. Zaid essaie de comprendre le monde des adultes, et ce que peut bien faire son père. 

    Nous allons pendant ces quelques 350 pages passer de personnage en personnage, pour mieux les comprendre et constituer leur histoire. J'ai eu un peu de mal à saisir où voulait en venir l'autrice au début, puis je me suis laissée porter par son écriture fluide et douce, sans être pour autant convaincue par tous les sujets effleurés (le monde du cinéma, le harcèlement sexuel, le consentement, la maladie ...) mais jamais vraiment creusés encore moins affrontés. 

    Je referme ce livre sans conviction, et surtout sans avoir compris vraiment le message de l'actrice. 

    Du coté des indiens de Isabelle Carré N° 21 avril 

    dans al catégorie GROS MOT (5)

    Du coté des indiens de Isabelle Carré

    Du coté des indiens de Isabelle Carré

    Du coté des indiens de Isabelle Carré

    352 p (10869 - 2248)

    « Numéro deux de David FoenkinosEt frappe le père à mort de John Wain »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mai à 21:12

    Bon, je crois qu'il ne faut pas trop s'attarder sur ce livre...

      • Samedi 14 Mai à 11:40

        Non en effet ! 

    2
    Vendredi 13 Mai à 13:27

    Je me méfie toujours des livres de "vedettes" ; je préfère passer ..

      • Samedi 14 Mai à 11:41

        Je crois que c'est ce que tu avais dit aussi sur le précédent de cette autrice !! 

    3
    Mercredi 18 Mai à 21:01
    gambadou

    Dommage, j'étais tentée ...

      • Jeudi 19 Mai à 22:15

        Tu peux toujours ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :