• Désorientale de Négar Djavadi

    Désorientale de Négar Dja

    Présentation

    "Si nous étions en Iran, cette salle d'attente d'hôpital ressemblerait à un caravansérail", songe Kimiâ. "Un joyeux foutoir où s'enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade." 

    Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l'étourdissant diaporama de l'histoire des Sadr sur trois générations : les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l'adolescence, l'ivresse du rock, le sourire voyou d'une bassiste blonde... 

    Une fresque flamboyante sur la mémoire et l'identité; un grand roman sur l'Iran d'hier et la France d'aujourd'hui. De l'Iran des années 70 à la France d'aujourd'hui, voici une saga romanesque, un diaporama passionnant sur l'Iran, l'exil, l'homosexualité, l'identité et la transmission. Poétique, surprenant et impétueux. 

    Ce récit plein de vie conte, par la voix de son héroïne exilée en France, l'histoire des trois générations qui la précèdent. Un premier roman brillant, plein d'humour et d'insolence, qui parle d'identité, d'exil, de survivance grâce à la mémoire. Un regard tendre et acéré porté sur nos sociétés désorientées. À lire absolument.

    Mon avis : 

    C'est dans la salle d'attente d'un service de la pma et pendant tout ce temps qui lui est accordé que Kimia revint sur le parcours de sa vie de l'Iran à la France, cet exil imposé, comment elle a grandi avec sa culture racine et celle qu'elle devait se construire en France, comment elle s'est construite avec le regard des autres, comment elle a imposé ses choix et pourquoi créé ses mensonges. 

    Roman passionnant où l'on vit l'intégration de l'intérieur, où l'on sent le poids de la culture du pays d'origine, le poids de la famille, les attentes, mais aussi l'énergie pour s'intégrer et la résignation d'être toujours vu comme un étranger quoiqu'on fasse. 

    Un roman à écouter avec attention par les nombreux aller retour présent passé, magnifiquement porté par la lecture de Lila Tamazit.

    Désorientale de Négar Djavadi

    Désorientale de Négar Djavadi

     

    Désorientale de Négar Djavadi

    Désorientale de Négar Djavadi n°1 juin 2020

     

     

     

    « Soufi, Mon amour de Elif ShafakConcert baroque de Alejo Carpentier »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Août à 23:05
    enna

    J'ai adoré aussi la version audio!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :