• Chateau de sable de Frédérik Petters et Pierre Oscar Lévy

    Chateau de sable de Frédérik Petters et Pierre Oscar Lévy

     

    "Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps." Alphonse Allais.

     

    Présentation de l'éditeur :

    Fruit de la collaboration entre Pierre Oscar Lévy (réalisateur français travaillant sur une adaptation cinématographique de Pilules bleues) et Frederik Peeters, Château de sable se présente comme un huis-clos à ciel ouvert, une fable sociale mordante et dérangeante. Sur une plage, le destin de 13 personnages va se retrouver bouleversé par un événement inconcevable, un basculement de la réalité qui va plonger cette petite troupe dans un abîme de questionnements. Mais le temps est compté… 

    Mon avis :

    Quel étrange univers nous est présenté ici... alors que tout commence par une belle journée d'été où une famille s'installe dans une petite crique pour profiter du soleil, du sable et de la mer, on est loin d'imaginer que tout va basculer et changer la vie de tous ceux qui font s'approcher de cet endroit. Les dessins en noir et blanc aux traits assez épais  créent une ambiance un peu lourde dès le début mais on ne le perçoit pas vraiment. Peu  à peu les traits des personnages se durcissent et la peur et l'incompréhension commencent à s'installer pour ne plus nous quitter.

    D'autant plus surprise que j'ai pris cette BD en pensant à une autre (cet été là de Jillian et Marico Tamaki) je suis quand même entrée rapide dans cet univers, tendue par l'envie de savoir comme tout celà allait finir ... mais je n'en dirais pas plus !

    Dans la catégorie "matière"

     

     

    Chateau de sable de Frédérik Petters et Pierre Oscar Lévy

     

    L'avis de Sandrine 

     

    « l'encre et le sang de Franck Thilliez et Laurent ScaleseLe collier rouge de Jean Christophe Rufin »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 10:02

    Ma liste de BD à lire ne fait que s'allonger !

    2
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 10:22

    @ Gambadou : c'est pareil quand je passe chez toi !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :