• Barcazza de Francesco Cattani

    Barcazza de Francesco Cattani

     

    Présentation : 

    De l’eau à perte de vue, un soleil qui brille et qui brûle, une ou deux barques, des rochers, une maison blanche, comme plantée là au milieu de nulle part. Des enfants qui jouent et qui pleurent, des adultes qui parlent et s’observent, tous ensemble pour un moment, un moment qui se voudrait idyllique. L’atmosphère, chauffée à blanc par un soleil implacable et omniprésent, devient vite irrespirable. La tension sourde qui parcourt et nourrit Barcazza de bout en bout, indissociable de l’astre qui la provoque autant qu’il la représente, enfle jusqu’au point de rupture, ce moment étrange où les certitudes se délitent et où les habitudes font place à la violence. Quand les couples qui hier s’entrelaçaient soudainement se déchirent.
    Barcazza fait partie de ces oeuvres étranges, ces oeuvres à l’attrait indicible, où, semble-t-il, rien ne se « passe », mais où, par petites touches, en s’arrêtant sur quelques détails, sur certaines situations, tout est dit, simplement, sans démonstration. Comme dans un film d’Antonioni, le quotidien est vu ici par un prisme déformant, mais si peu, si délicatement, qu’il en émane un sentiment d’étrangeté proprement inexplicable.
    Et puis il y a quelque chose de proprement enivrant dans le trait fin et charmeur de Francesco Cattani, un trait habile que l’on serait prêt à suivre n’importe où. Barcazza est son premier livre.

     

    Mon avis : 

     ça pour être étrange elle est étrange cette BD : pas vraiment d'histoire plutôt des bribes de moments qui semblent pris au hasard dans ce lieu de villégiature loin de tout. Les personnages d'une partie sur l'autre n'ont même pas l'air d'être les mêmes.

    Les dessins en coups de crayons sans vraiment de volume ne donnent pas beaucoup plus d'indication mais laissent quand même passé des émotions, plutôt de l'angoisse pour moi.

     

     

     traduit de l'italien 

    Barcazza de Francesco Cattani

    Dans la catégorie UN SEUL MOT

    Barcazza de Francesco Cattani

    « Les sauvageons de Ahmed KalouazCitation du dimanche #68 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    ipanema
    Dimanche 21 Juin 2015 à 08:42

    une histoire de sentiments, des images en silence. Pourquoi pas. C'est un premier livre, alors une chance est à laisser à François. A suivre.

    2
    Dimanche 21 Juin 2015 à 15:52

    @ ipanema : tu as raison il faudrait que je regarde ce qu'il a fait depuis yes

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :